Sakaï

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 06/01/14
  • Correction mineure : 06/01/14
  • Rédacteur de la fiche : Frédéric Dooremont - Service des Nouvelles Technologies Educatives (Université du Littoral Côte d'Opale)
  • Relecteur(s) : Anne Durand (CLEO)
  • Contributions importantes : Cette fiche a d'abord été rédigée par Anne Durand avec l'aide de Marie Leproust avant d'être reprise par Yves Epelboin (Université P.M. Curie) puis maintenant par Frédéric Dooremont (Université du Littoral Côte d’Opale).
  • Responsable thématique : Anne Durand (CLEO)
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Mots-clés principaux : LMS

Sakaï : plateforme de formation à distance

Description
Fonctionnalités générales

Sakai est une plateforme d'enseignement (Learning Management System LMS) développée au départ par quatre universités américaines proches du consortium uPortal. Elle en reprend les principales technologies (Java JSR168...). Outre ces technologies, elle se distingue des plateformes plus employées en France par l'accent mis beaucoup plus sur l'aspect travail collaboratif que sur l'aspect suivi pédagogique semaine par semaine. Cet environnement de travail collaboratif peut d'ailleurs être employé dans d'autres contextes et, à la création d'un cours, on doit choisir entre deux configurations : cours ou projet. Les outils proposés, les rôles sont alors différents. Certaines universités emploient Sakai uniquement dans cette seconde configuration dans un contexte beaucoup plus large que l'enseignement.

 

La version 2.8 introduit la mobilité : le socle s'adapte automatiquement aux PDA et certains outils également. Ainsi les annonces sont très lisibles sur PDA. Dans la même veine, de plus en plus d'outils gèrent automatiquement des fils RSS pour signaler des modifications ou des évolutions. Elle introduit également un nouvel outil pédagogique puissant "Leçon" qui permet la construction de parcours dynamiques selon l'étudiant en fonction de ses résultats aux tests et devoirs.

Sakai fonctionne normalement avec l'annuaire LDAP de l'établissement. Les possibilités varient en fonction de la richesse et de la pertinence des informations qui y sont stockées. On peut imaginer ouvrir les cours de façon quasiment automatique et de les peupler, voire de créer automatiquement des groupes. Il est également possible de gérer localement sans annuaire. L'enseignant propriétaire du cours peut organiser sa classe à sa guise en donnant à chacun le rôle de son choix : professeur, assistant ou étudiant (ou contributeur et lecteur dans le rôle projet) et en redéfinissant, pour chaque outil, les droits par défaut. Il peut également organiser des sous-groupes et créer ainsi des services individualisés. Les possibilités à ce niveau, sont nombreuses et variées (groupes automatiques, inscription par les étudiants eux-mêmes avec possibilité de changer de groupes ou non... L'organisation d'une classe est très souple. Les enseignants choisissent, au moment où ils le désirent, d'activer l'outil de leur choix. On peut ainsi démarrer très modestement puis sophistiquer le contexte de sa classe virtuelle progressivement.

Un cours peut être privé ou public et il est possible de masquer ou démasquer les outils et documents, ce qui permet d'employer Sakai dans de nombreux contextes public et privé simultanément. Sakai est multilangue. La version française, à l'origine canadienne, a été entièrement revue à l'UPMC en coopération avec l'université du Littoral Côte d'Opale. Une relecture est en cours et conduira à une nouvelle mise à jour incessamment (décembre 2012).

On trouvera une description des principaux outils de Sakai à l'adresse http://wiki.upmc.fr/display/sakai/Accueil . La liste est riche, certains comme le module "tests & quizzs" sont très complets (jusqu'à un enregistreur audio en ligne).
Il existe plus de 20 outils validés dans la distribution de base, une cinquantaine de contributions supplémentaires disponibles.

Les inscrits à un cours peuvent être organisés en groupes et de nombreux outils permettent de s'adresser à des groupes sélectionnés. Citons, entre autres, les tests, les calendriers...

Tout utilisateur dispose d'une zone qui lui est propre, appelée "zone de travail" dans laquelle il dispose, entre autre, d'un espace de stockage personnel et d'un calendrier. Il est possible de fusionner tous les calendriers de tous ses cours et projets, de l'exporter ou d'y importer des informations aux formats iCal et Outlook. D'un seul coup d'oeil on peut voir tous les espaces de stockage de tous ses cours et , si l'on dispose des droits suffisants copier et déplacer des informations de l'un à l'autre. On peut régler également ses préférences d'alerte et de langue.

Un nouvel outil "Leçon" permet la construction de parcours pédagogiques adaptés à chaque étudiant en fonction de ses résultats aux tests ou aux devoirs, de sa participation à des forums ou son activité au travers de commentaires.

Le noyau de Sakai contient les principaux outils suivants :

  • Outils de gestion de classe : il existe un outil, très souple, pour configurer des groupes d'étudiants. La plupart des outils de sakai les reconnaissent, ce qui permet de les destiner à une sous-population. Par exemple, on peut réserver un forum ou un calendrier à un groupe donné
  • Outils de communications : Annonces,  Messagerie locale ou reliée aux adresses externes des participants, chat, forums avec fil de discussion, message du jour, alertes
  • Stockage de documents avec accès WebDAV (très utile dans la configuration projet collaboratif). Les documents peuvent être publics ou privés (indépendamment du choix pour le cours), ce qui permet de mettre des documents à la disposition du public tout en gardant l'environnement réservé aux seuls étudiants inscrits
  • Outils pédagogiques : parcours, plan de cours, contrôles et sondages...
  • Calendriers partageables : exportables ou importables au format Outlook ou iCal. Les participants peuvent fusionner les calendriers de tous les cours où ils sont inscrits dans leur propre calendrier attaché à leur zone de travail
  • Wiki, blog (Clog)
  • Configuration du profil de chaque utilisateur avec choix du niveau de remontée des alertes. Dans la version 3.0 actuellement en développement, ce profil deviendra un véritable espace personnel Web 2.0 avec la possibilité pour chacun de créer son portail individuel
  • Outils orientés enseignement : parcours pédagogique, tests & quizzs très variés, devoirs, boîte de dépôt de documents, "balladodiffusion" (MP3 et MP4) avec fil RSS public ou privé compatible tout outil, y compris iTunes.
  • Suivi des apprenants : bulletin de notes avec remontée automatique depuis les outils d'évaluation (tests, devoirs...), statistiques d'emploi des outils... avec exports CSV
  • Accès à des Sites web externes

Pour les détails consulter http://wiki.cpm.jussieu.fr/doku.php?id=libre:sakai:bienvenue (en français) et pour les manuels complets http://sakaiproject.org/ (en anglais).

D'autres outils développés par la communauté peuvent également être intégrés. Consulter http://sakaiproject.org/ .

La fondation Sakai se distingue de nombreuses autres organisations Open source par une organisation assez stricte avec un contrôle de qualité qui, certes, n'est pas parfait, mais qui existe. Les outils ne sont jamais ajoutés au noyau avant d'avoir été validés par la communauté des développeurs. Il existe donc de nombreux outils supplémentaires qui n'ont pas été intégrés, soit parce que trop jeunes soit parce que n'intéressant qu'une communauté réduite, ils n'ont pas passé cette phase de validation (pas de demande de leurs concepteurs, peu de temps disponible de la part de la communauté) sans que cela signifie qu'ils ne sont pas utilisables.

La fondation Sakai a fusionné avec la communauté uPortal (JASIG) sous le nom Apereo. Cette fusion a eu lieu en décembre 2012.

Autres fonctionnalités
  • Portlet pour intégration dans ESUP/uPortal avec nombreuses fonctionnalités en développement pour uPortal 4
  • Outils pour l'enseignement. Export/import IMS QTI, IMS CP
  • Outils de Portfolio : formulaires, évaluations, glossaire, matrices, mise en page, rapports, assistants
Interopérabilité
  • Respect des normes JSR
  • Respect des normes XHTML et CSS pour les interfaces, WSDL et WSRP pour les services web
  • IMS QTI, IMS CP (Tests & quizzes), OKI et IEEE LOM sont les normes e-learning actuellement implémentées
  • Possibilité de configuration commune des machines virtuelles et serveurs TomCat avec ESUP/uPortal
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

En production à l'UPMC l'ULCO et l'UVHC

Degré de satisfaction élevé : croissance forte d'usage depuis sa mise en service en remplacement d'une solution commerciale. pratiquement trois fois plus d'utilisateurs ! Demandes de formation des enseignants fortes. Une enquête de satisfaction a montré une excellente acceptation de la part des enseignants comme des étudiants.

La technologie employée permet de suivre la montée en charge en ajoutant des serveurs derrière un répartiteur de charge sans devoir affecter un cours spécifiquement à un serveur. Les usagers voient tous les cours auxquels ils sont inscrits, après connexion, sous la forme d'une série d'onglets. On peut donc très souplement augmenter les ressources nécessaires en fonction de l'usage

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Importation de structures complexes de fichiers limitée par les performances de WebDAV, sensible notamment aux performances de l'annuaire
  • Importations de modules IMS 1.1.2 pas toujours opérationnelles selon le logiciel auteur
  • Importation SCORM pas implémentée
Environnement du logiciel
Plates-formes

Toutes les plateformes supportant JAVA SE 6.

Logiciels connexes
  • Tomcat version 7 est recommandé
  • Maven version 3.0.4
  • Base de données : MySQL 5.1.X avec InnoDB ou Oracle 11g
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Lire l'article "Étude comparative de plateformes de formation à distance", avril 2008

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Sakai est un logiciel développé à l'origine par 5 grandes universités américaines. Désormais, la communauté des développeurs Sakai est constituée de volontaires internationaux et est soutenue par une fondation composée de partenaires institutionnels et commerciaux, moyennant adhésion. Le cadre est le Community Source Model (voir http://en.wikipedia.org/wiki/Community_source).
La fondation Sakai, organisme à but non lucratif, est chargée de coordonner les développements réalisés autour de Sakai.

Le board coordonne le travail des développeurs, du cercle de qualité et du support.

Le programme des partenaires Sakai (SPP) regroupe les organismes institutionnels ou commerciaux désireux de s'impliquer dans le projet, les droits d'adhésion au SPP permettent de soutenir financièrement les développements. Des partenaires commerciaux, tels Apple, IBM, Oracle, SUN, apportent leur expertise au projet.

La communauté Européenne se réunit une fois par an, la communauté internationale également une fois aux US, une fois ailleurs.

Eléments de pérennité

Plusieurs mises à jour par an (deux en moyenne)

  • Structure modulaire permettant d'adapter les modules en étendant les API
  • Rythme de croissance élevé
  • Utilisation de technologies récentes
  • Communauté très forte et très soutenue aux USA.

Les experts, dans les congrès internationaux, n'hésitent pas à mentionner Sakai comme un des leaders de demain. Les principaux fournisseurs privés d'outils supplémentaires annoncent aujourd'hui systématiquement une compatibilité Sakai au même titre que Moodle ou les principales plateformes privées.

Références d'utilisateurs institutionnels

Plus de 160 sites en production : http://sakaiproject.org/adopt

  En France :

  • Université de Poitiers
  • UPMC - Paris 6
  • EISTI (pilote)
  • Université du Littoral Côte d'Opale
  • Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

La communauté Sakai est très active (voir le site http://sakaiproject.org/). Elle se réunit une fois par an, alternativement aux USA et en Europe jusqu'à présent. Une organisation Européenne s'est réunie pour la première fois cette année à Stockholm. Elle est organisée autour de la fondation qui regroupe les universités contributrices. Des communautés existent autour de chaque outil. Un contrôle de qualité existe et se perfectionne chaque année.

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Contributions