WordPress

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 04/05/10
  • Correction mineure : 12/03/12
Mots-clés

WordPress : moteur de blog

Description
Fonctionnalités générales

Wordpress est une plate-forme libre de publication de contenus. Principalement utilisée sur la toile comme moteur de blogs, ses nombreuses fonctionnalités, extensions et possibilités de configurations étendues lui permettent d'être aussi utilisée pour publier toutes sortes de sites Web. Elle appartient à la famille des systèmes de gestion de contenus (CMS).

Les points forts de l'outil sont les suivants :

  • Une organisation des articles et des liens en catégories.
  • Un système de thèmes à l'approche et l'implémentation simples.
  • Une documentation développeur (le codex) très complète et bien illustrée.
  • La possibilité de créer des pages statiques, indépendantes, en dehors de la chronologie du blog .
  • Une interface d'administration très ergonomique.
Autres fonctionnalités
  • Une gestion avancée des liens  : la liste des liens est modifiable directement dans l'interface d'administration du site.
  • Des outils de communication inter-blogs (via rétroliens et ping) : l'outil est compatible avec les standards actuels de rétroliens et pings qui permettent de lier des articles entre eux.
  • Un système de widgets : il permet à l'utilisateur d'ajouter toutes sortes d'informations (badges, archives, liens, nuages de tags, sites syndiqués, ...) sur ses pages par simple glisser-déposer.
  • Les commentaires : les lecteurs des blogs peuvent réagir et commenter le contenu publié, avec la possibilité pour l'administrateur de définir des règles de commentaires paramétrables pour chaque article individuellement.
  • Une protection contre le spam : l'application possède des outils intégrés pour limiter le spam sur les contenus publiés (outils dont les fonctions peuvent être encore améliorées par de nombreuses extensions).
  • La gestion des utilisateurs : il existe différents types de comptes d'utilisateurs qui vont du simple contributeur (publication de commentaires uniquement) à l'administrateur (contrôle total du blog).
  • La protection d'articles par mot de passe : un mot de passe, fixé sur un article, interdit sa lecture à toute personne dépourvue de la clé. Un système permet également de rendre des articles "privés" qui deviennent alors uniquement consultables par leur auteur.
  • Une facilité d'installation et de mise à jour : l'application s'installe en quelques dizaines de minutes sur n'importe quel type d'hébergement supportant PHP & MySQL. Sa mise à jour est tout aussi rapide.
  • L'importation de contenus depuis d'autres plate-formes : WordPress est capable d'importer le contenu d'autres plate-formes de blogs (comme Dotclear, Blogger, b2, ...).
  • Une interface XML-RPC : l'API peut permettre, entre autres choses, de publier des contenus à partir d'une application tierce.
  • La gestion du "workflow" : la fine granularité des niveaux de privilèges utilisateurs permet à différentes personnes de travailler ensemble et simultanément sur un même site. Il est également possible de suivre les versions d'un article pour éventuellement revenir sur des erreurs ou pour modifier sans crainte des contenus (versioning).
  • Une bibliothèque de médias : ce conteneur permet de gérer tous les médias (images, vidéos, sons et fichiers divers...) de manière très simple et intuitive. Il est également possible d'insérer des galeries d'images directement dans les articles et les pages.
  • La gestion des caractères spéciaux : WordPress gère correctement l'encodage des caractères. L'application permet l'utilisation de tous les caractères spéciaux dont on peut avoir besoin en passant des guillemets, l'esperluette ou encore l'apostrophe, etc...
  • Les bookmarklets : cette fonctionnalité permet de publier du contenu ou juste un lien hypertexte en quelques clics de souris, sans le moindre effort.
  • Service de ping : WordPress est compatible avec le service de "ping" fourni par Ping-o-Matic ou Pingoat (pour la notification des nouveaux contenus publiés sur le site).
Interopérabilité

Internet regorge de nombreuses contributions qui relatent avec plus ou moins de succès la migration d'un CMS X vers Wordpress. Parmi les exemples de conversions :

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

A l'IEMN nous utilisons WordPress comme support web pour des événementiels ou des projets ANR. De nouveaux modèles sont en cours de réalisation pour des sites de groupes de recherche et d'autres thématiques (colloques, séminaires, ...).
L'application est plébiscitée dans le laboratoire pour sa simplicité d'utilisation (interfaces d'administration et de saisie très épurées, prise en main rapide qui ne nécessite pas ou très peu de formation).
Quelques réalisations :

Le CLÉO utilise WordPress μ pour l'hébergement d'une communauté de carnets de recherche depuis deux ans.
Les nombreux thèmes et plugins libres offrent des réponses à la plupart des besoins, y compris les plus particuliers.
La grande liberté d'intervention laissée aux plugins pour chaque action du cœur de WordPress permet de le personnaliser de manière efficace et pérenne.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Au niveau de la maintenance de l'application, X instances de WordPress en production supposent qu'il faut maintenir ces X instances (application des mises à jours, correctifs...).
Alternative intéressante : WordPress μ (Mu = Multi-users). C'est une "surcouche" de WordPress. Elle permet de créer des portails à la volée : on dispose ainsi très rapidement d'un "réseau" de "sites" avec un template personnalisé, en 3 clics de souris. Les deux projets devraient fusionner très prochainement (prévu pour la version 3.0 de WordPress qui devrait voir le jour en avril ou mai 2010).

L'application ne dispose pas d'un système de cache, à la différence de Spip, qui en intègre un nativement (cette limitation peut être levée grâce à l'ajout d'une extension comme WP Super Cache).

Enfin, on notera également l'absence de prise en charge "naturelle" (càd, sans complément logiciel) de la publication de contenus multilingues, contrairement à des outils comme Spip (depuis la version 1.7) ou Drupal.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Serveur web (de préférence, Apache ou LiteSpeed), interpréteur PHP (4.2 ou plus récent) et SGBD MySQL (version 3.23.23 ou supérieure) sur Unix-like , Microsoft Windows ou Mac OS X.
Facultatif : Le module Apache mod_rewrite qui permet de générer des Friendly URLs (ou Permaliens dans l'outil), un atout supplémentaire pour un référencement optimal des pages.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Eléments de pérennité

L'application s'appuie sur une solide communauté d'utilisateurs et de contributeurs à travers le monde entier (aussi bien francophone qu'anglophone). Par ailleurs, WordPress offre des centaines de thèmes et d'extensions qui permettent ainsi de personnaliser son blog et de lui ajouter de nombreuses fonctionnalités. Lors de la DrupalCon d'Avril 2010 (grande conférence sur Drupal qui se tient à San Francisco), il a été annoncé que Drupal était la 3ème plateforme de gestion de contenus utilisée dans le monde derrière Joomla! (en seconde position) et WordPress (en 1ère position), indicateur intéressant pour juger de la pérennité et de l'engouement des développeurs/utilisateurs autour de WordPress.

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Contributions

Plugins, thèmes : http://wordpress.org/extend/

Commentaires

Une mine de trucs et astuces