base de données

Base de données
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 04/11/13
  • Correction mineure : 04/11/13
  • Rédacteur de la fiche : Pascal Mietlicki - Service informatique vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie (Ministère de l'éducation nationale)
  • Relecteur(s) : Stéphane Deraco (DSI CNRS)
  • Responsable thématique : David Rousse (CNRS DSI)
Mots-clés

Talend Open Studio : solution d’intégration de données open source

Description
Fonctionnalités générales

Talend Open Studio for Data Integration est une solution d’intégration de données open source flexible et puissante. C'est un ETL (Extract Transform Load) open source basé sur Eclipse.

Il permet d'interagir avec les données de votre Système d'Information, les intégrer, les mettre en forme, les transformer, ...

L'interface générale vous permet de créer des "jobs" qui contiendront le workflow voulu, un workflow étant un ensemble d'activités qui s’enchaînent via l'utilisation de "composants". Comme dans un système standard d'entrée / sortie, vous avez des composants en entrée (input) et en sortie (output) qui vous permettent d'obtenir le résultat voulu (export CSV, envoi d'email pour indiquer les erreurs le cas échéant, etc). Ces composants s'interfacent entre eux via un ensemble d'"interactions" (linéaire, en cas d'erreur, en parallèle).

Un exemple typique est le fait de vouloir alimenter une base de données à partir d'autres bases tout en adaptant les données à votre convenance. Pour ce faire, vous créez un ou plusieurs "jobs", puis des composants d'entrée de base de données (tMysqlInput par exemple), puis vous récupérez le contenu de la table désirée pour laquelle vous transformez vos données (par exemple, passer d'un champ texte vers un champ date) via un composant de type tMap dont le résultat en sortie alimentera une autre base de données (tPostgresqlOutput par exemple).

Une fois terminé, il ne vous reste plus qu'à exécuter le job soit en mode débogage soit en mode normal, ce dernier étant évidemment plus rapide, avec les variables d'entrée voulues (nom de la base, nom du serveur, autres paramètres) en utilisant des variables de "contextes". En effet, vos "jobs" peuvent être paramétrés, et vous pouvez également avoir différents types de "contextes" (par exemple dév, pré-prod, prod).

Une des fonctionnalités les plus intéressantes est le fait de pouvoir générer des scripts en Perl ou Java pour exécuter vos "jobs" directement sur vos serveurs. Ainsi vous pouvez les exporter et les planifier pour s'exécuter aux heures voulues. Vous pouvez même créer un "job" qui sera en écoute d'une modification (par exemple modification d'un fichier) et qui sera alors exécuté lorsque cet événement surviendra.

Autres fonctionnalités

Talend Open Studio vous permet de créer et de générer toute la documentation de votre projet. Il utilise, pour cela, le formalisme UML. Vous pouvez indiquer des commentaires, des informations sur chaque composant de votre projet.

Etant basé sur Eclipse, vous pouvez aussi intégrer votre propre code à votre projet. Vous pouvez également y intégrer des classes ou objets ce qui vous permet de les utiliser sur plusieurs jobs différents.

Talend Open Studio permet également de traiter des problématiques proches de l'intégration des données, comme des projets de MDM (Master Data Management) et de qualité de données.

Interopérabilité

Compatible avec quasiment tous les standards du marché, une liste est visible sur :
http://www.talendforge.org/components/

Si, toutefois, un composant n'existait pas, vous pouvez le créer vous-même et le proposer à la communauté (http://www.talendforge.org).

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Nous l'utilisons comme un générateur de script. Le grand atout de Talend Open Studio est de pouvoir générer des scripts très facilement, son interface est intuitive et vous permet d'effectuer très rapidement ce que vous auriez mis des semaines à coder.
  • Exemple typique : alimentation d'une base de données à partir de plusieurs bases de données différentes, création de Web Services, export LDIF paramétré du LDAP, enchaînement de tâches, création d'une IHM Java pour alimenter une base depuis un fichier CSV, ...
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • En cas de difficultés, il y a pléthore d'informations sur le Web :
    http://www.talendforge.org
    https://help.talend.com

  • Talend étant une entreprise française, vous n'aurez donc pas de difficultés à trouver des informations dans la langue de Molière.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Logiciel Java

Logiciels connexes

Eclipse

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Éditeur professionnel, communauté associée.

Eléments de pérennité

Basé sur Eclipse, forte communauté d'utilisateurs et de contributeurs. De plus, Talend est une entreprise en expansion et propose tout un ensemble de services tiers, autour de l'ESB en particulier (services qui, si cela vous intéresse, sont payants).

Références d'utilisateurs institutionnels

Entre autres utilisateurs institutionnels, on peut citer :
- L'Université Toulouse 1.
- L'INRA.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Une multitude de composants existent :
    http://www.talendforge.org/components/

  • Un projet intéressant à créer serait d'avoir un composant IHM qui permettrait d'exporter une fonctionnalité présente sur Talend Open Studio (lorsque le job est exécuté depuis Open Studio), mais actuellement non présente quand le job est exporté et exécuté, qui est de renseigner les paramètres d'entrée du job. Ce composant afficherait une IHM dynamique permettant à l'utilisateur de saisir ces paramètres (une fenêtre avec les différents types de variables en entrée tel qu'un calendrier pour les dates, une zone de saisie pour le texte, un champ adresse IP ou DNS pour le serveur, etc).

Contributions

Principalement via Talend Exchange (informations sur http://www.talendforge.org/) :
http://www.talendforge.org/exchange/

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 03/09/13
  • Correction mineure : 03/09/13
Mots-clés

solvqual : qualification de solveurs pour matrices creuses

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 1.1.0 - février 2011
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur
  • Etat : en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Gérard Henry
  • Contact concepteur(s) : www.latp.univ-mrs.fr/~henry
  • Laboratoire(s), service(s)... : LATP, GDR Momas

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Il s'agit de permettre à des utilisateurs d'expérimenter différents solveurs sans autre contrainte que l'écriture de leur matrice dans le format XDR.

Les fonctionnalités principales sont :

  • authentification
  • stockage des matrices et des résultats à long terme
  • garantie d'exécution dans un environnent précis afin de procéder à des comparaisons
  • possibilité de soumission en masse
  • état des ressources
  • réception d'un mail lorsque les résultats sont disponibles
  • graphes des résultats
  • publication pour comparaison avec d'autres utilisateurs (sous réserve que les méthodes employées pour générer la matrice le permettent)
  • disponibilité de solveurs UMFPACK, DUNE-ISTL, et PETSc (pour éviter une installation locale)
Contexte d’utilisation du logiciel

Cette application a été développée à l'occasion de la conférence FVCA6 (The International Symposium on Finite Volumes for Complex Applications) qui a eu lieu en juin 2011.

Une nouvelle version est en cours de développement, des matrices (au format XDR) pour le Benchmark 3D pourront être testées, et l'accès à des librairies parallèles sera proposé. Elle est déployée sur le serveur d'applications de mon laboratoire, le LATP.

Publications liées au logiciel

Robert Eymard, Gerard Henry, Raphaele Herbin, Florence Hubert, Robert Klöfkorn, Gianmarco Manzini, 3D Benchmark on Discretization Schemes for Anisotropic Diffusion Problems on General Grid, Proceedings Finite Volumes for Complex Applications VI (June 2011), Editors: J. Fořt, J. Fürst, J. Halama, R. Herbin, F. Hubert, en cours de publication.

La présentation dans la séance Benchmark est disponible ici : http://marian.fsik.cvut.cz/~fvca6/slides/142/.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 22/08/13
  • Correction mineure : 22/08/13
  • Auteur de la fiche : Yohan Colmant (Univ de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - Service informatique)
  • Responsable thématique : Raphaël Tournoy (Centre pour la Communication Scientifique Directe)

ORI-OAI : Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : ORI-OAI
Fonctionnalités générales du logiciel

Destiné principalement aux universités et grandes écoles, l'Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH ORI-OAI vise la mise en place d'un système ouvert, en logiciel libre, permettant :

  • de gérer et de publier tous les documents numériques produits par les établissements universitaires,
  • de les partager avec d'autres établissements,
  • de les valoriser par une indexation de qualité,
  • de les rendre accessibles, à distance et selon les droits définis, dans des interfaces ergonomiques.

La mission du projet ORI-OAI est aussi le développement de communautés OAI-PMH : il propose une implémentation de référence du protocole OAI-PMH ainsi que les outils nécessaires à la mise en place de ces communautés et à la bonne intégration aux communautés existantes.

Contexte d’utilisation du logiciel

ORI-OAI est utilisé dans les établissements d'enseignement supérieur pour le référencement de tous les types de ressources numériques : thèses et autres publications, ressources pédagogiques, offres de formation, ...

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 08/08/13
  • Correction mineure : 29/08/13
Mots-clés

GesCommLab : gestion des commandes pour laboratoires de la fonction publique

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 1.0 - 2012-12-10
  • Licence(s) : Autre - Licence MIT
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Aubin Thomas
  • Contact concepteur(s) : aubin.thonas at igh.cnrs.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IGH

 

Fonctionnalités générales du logiciel

GesCommLab propose à travers une interface web de gérer les produits disponibles à l'achat, passer et centraliser des commandes, et afficher différentes statistiques sur les commandes passées.

Pour cela, le logiciel offre différentes vues :

  • produits : chaque utilisateur peut commander les produits désirés. Chaque produit est caractérisé par un nom, un type, une description, un fournisseur, une référence et un prix unitaire. Si le produit n'existe pas, chaque utilisateur a la possibilité de le créer et ainsi alimenter la base de données.
  • commandes : les commandes y sont classées sous deux catégories, en attente de commande et en attente de livraison. Les utilisateurs peuvent donc y renseigner les numéros de bons de commande et les références de livraison. Les dates correspondantes sont alors enregistrées également.
  • historique : l'historique des commandes livrées, avec des outils de recherche dédiés.
  • statistiques : des statistiques y sont présentées et classées par mois, avec génération de graphiques.

Le logiciel est développé en PHP+Javascript (JQuery AJAX) et requiert une base de données MySQL.

Contexte d’utilisation du logiciel

Le logiciel est voulu comme une interface simplifiée de gestion des commandes pour les laboratoires de la fonction publique. Ils permettent de centraliser les commandes et donc de faciliter le travail de la personne en charge de celles-ci.

Mots-clés

Formation : bases de données XML natives

Cette formation de 3 jours est organisée par MutEC et PLUME. Elle se tiendra à Lyon les 22-23-24 mai 2013.

La formation a pour objectif de faire découvrir les bases de données XML natives aux chercheur-es et ingénieur-es qui manipulent des données XML (corpus textuels, éditions critiques, etc.) mais qui pour diverses raisons n'utilisent pas actuellement de bases de données XML natives. La formation présentera les logiciels BaseX et eXist-db.

Le nombre de places étant limité, la priorité sera donnée aux candidat-es impliqué-es dans des projets de recherche en cours manipulant des données XML.

Date limite d'inscription : 28 avril 2013

Contacts :
- Maud Ingarao maud [dot] ingarao [at] ens-lyon [dot] fr
- Nathalie Arlin nathalie [dot] arlin [at] ens-lyon [dot] fr

Action de formation - Bases de données XML natives

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 24/04/13
  • Correction mineure : 10/07/13
  • Auteur : Maud Ingarao (Institut d'Histoire de la Pensée Classique - ENS Lyon)
Mots-clés

Action de formation - Bases de données XML natives

  • Type de ressource : formation / cours
  • Date de publication du document ou de l'événement : mai 2013
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Maud Ingarao (maud.ingarao @ ens-lyon.fr) (ENS-Lyon) et Nathalie Arlin (nathalie.arlin @ ens-lyon.fr) (ENS-Lyon)
  • Contact pour plus d'informations : Maud Ingarao (maud.ingarao @ ens-lyon.fr) (ENS-Lyon) et Nathalie Arlin (nathalie.arlin @ ens-lyon.fr) (ENS-Lyon)

MutEC Projet PlumeARC5

MutEC et le Projet Plume, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, organisent une

Formation aux bases de données XML natives

du 22 au 24 mai 2013

au Centre Blaise Pascal, ENS de Lyon
Salle des travaux pratiques
Bâtiment LR6
46 allée d'Italie
69007 Lyon
Plan d'accès

Cette formation a pour objectif de faire découvrir les bases de données XML natives aux chercheur-es et ingénieur-es qui manipulent des données XML (corpus textuels, éditions critiques, etc.) mais qui pour diverses raisons n'utilisent pas actuellement de bases de données XML natives.

La formation présentera les logiciels BaseX (enseignement en anglais) et eXist-db (enseignement en français), et se déroulera en trois temps :

Mercredi 22 mai 2013 - Ma première application web avec eXist-db - 9h30-17h30

Formateurs
Michel Jacobson (Service interministériel des Archives de France)
Clément Plancq (Laboratoire de linguistique formelle, UMR 7110)

Jeudi 23 mai 2013 - Ma première application web avec BaseX - 9h30-17h30 (enseignement en anglais)

Formateurs
Christian Grün (Université de Constance, Société BaseX)
Sous réserve : Michael Seiferle (Société BaseX)
Sous réserve : Alexander Holupirek (Université de Constance, Société BaseX)

Vendredi 24 mai 2013 - 9h30-15h30

Présentation de MutEc et du Projet PLUME et sa plate-forme - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
Temps encadré où les stagiaires pourront travailler avec leurs propres données XML.
Evaluation de la formation

Le nombre de places étant limité (20 places), une sélection sera effectuée et la priorité sera donnée aux candidat-es impliqué-es dans des projets de recherche en cours manipulant des données XML.

Pré-requis : XML, XPath. Connaissances en XSL et/ou XQuery recommandées.

La formation est gratuite. Les frais de déplacement, d'hébergement et de repas sont à la charge des participant-es.

Date limite d'inscription : 28 avril 2013

Formulaire d'inscription : https://a2l.projet-plume.org/limesurvey/index.php?sid=16172

Contacts :
- Maud Ingarao maud.ingarao @ ens-lyon.fr
- Nathalie Arlin nathalie.arlin @ ens-lyon.fr

MutEC - http://www.mutec-shs.fr/
PLUME - https://www.projet-plume.org/

Voir aussi : http://www.mutec-shs.fr/action-formation-bases-don...

Fichier attachéTaille
2013maimutecplateforemplume.pdf442.11 Ko
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 17/12/12
  • Correction mineure : 13/11/13
Mots-clés

Ensembl API : interface de programmation pour l'accès aux bases de donnees Ensembl

Description
Fonctionnalités générales

Bibliothèques Perl permettant d'accéder facilement :

- aux données d'annotations avec le module Core : séquences, gènes, transcrits aletrnatifs, exons, introns, Gene Ontology, Symbol, Ensembl ID, FBgn, ...

- aux données comparatives inter-espèces avec le module Compara : alignements entre génomes, synténie, prédictions paralogues et orthologues, familles de protéines , ...

- aux données d'évolution avec le module Variation : SNP, mutations somatiques, variants de structures, ...

- aux données de régulations transcriptionnelles avec le module Funcgen : ouverture de la chromatine, facteurs de transcription, modifications de l'histone.

Autres fonctionnalités

Ces composants permettent un lien entre un programme et les bases de données Ensembl. Il est ainsi possible de requêter directement la base de données de l'EBI ou n'importe quel miroir tout comme une instance locale.

Les fichiers de configuration des API permettent de spécifier pour chaque espèce quel serveur de base de données utiliser. Pour un usage local il n'est donc pas nécessaire d'installer la totalité des bases de données Ensembl, mais uniquement celles d'intérêt.

Les API proposent des objets de haut niveau dotés d'une gestion efficace et rapide aux données et permettent de s'abstraire du schéma relationnel sous-jacent.

L'API fournit également des méthodes de modifications des données ... dans le cadre d'une instance locale, il va de soi.

Interopérabilité

Ces bibliothèques Perl ont comme sources de données d'annotation celles proposées par l'EBI.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Les API EnsEMBL sont utilisées pour annoter les données produites, et permettre les comparaisons entre espèces.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Une maîtrise du langage Perl est nécessaire.

Pour un usage intensif, l'accès direct aux bases de données d'EnsEMBL est déconseillé : lenteur du réseau, risque d'être black-listé dans le cas d'un usage vraiment trop important.

Il est primordial de garder une adéquation entre la version des API et celles des bases de données, au risque de générer des résultats partiels ou incohérents.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Linux, Mac OS, Windows (Active Perl)

Logiciels connexes

BioMart DAS

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Le plus connu des "Genome Browsers" outre-Atlantique est celui de l'UCSC. Ce dernier offre également des API pour consulter de façon automatique ses données.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement
Eléments de pérennité

Existe depuis 1999, le projet comporte 7 équipes représentant entre 40 et 50 personnes.
Le projet met à disposition plusieurs versions par an.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 26/03/14
  • Correction mineure : 27/03/14
Mots-clés

LibreOffice : suite bureautique intégrée

  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 4.1.3
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : LGPL

    V3.

    Textes et images du site web : Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 License.

    "LibreOffice" et "The Document Foundation" sont des marques enregistrées dans un ou plusieurs pays. Leurs logos et icônes sont soumis au droit d'auteur.

Description
Fonctionnalités générales

Suite bureautique intégrée comprenant :

  • un traitement de texte «Writer»,
  • un tableur «Calc»,
  • un module de création de présentation «Impress»,
  • un module de dessin vectoriel «Draw»,
  • une base de données intégrée «Base»,
  • un éditeur d'équations «Math».
Autres fonctionnalités
  • Dictionnaire, dictionnaire des synonymes.
  • Installation multilingue permettant un grand nombre de langues nationales et régionales.
  • Signatures numériques de document.
  • Environnement de développement de macrocommande (différents langages : LibreOffice Basic, Python, BeanShell, JavaScript).
  • Dans cette version, la gestion des espaces insécables en français est intégrée.
  • De nombreuses extensions sont disponibles : http://extensions.libreoffice.org/libreoffice-extensions-and-templates-fr?set_language=fr
Interopérabilité
  • Par défaut, le format des documents est en standard ouvert ODF (OpenDocument Format), voir : http://opendocument.xml.org/ (OASIS et ISO), et la fiche PLUME : https://www.projet-plume.org/fr/ressource/format-o...
  • Export possible en PDF y compris pour les formulaires.
  • Peut ouvrir et enregistrer des fichiers dans les formats d'autres suites bureautiques comme les fichiers à extension .doc(x), .xls(x), .ppt(x) de Microsoft Office ainsi qu'au format HTML.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise la version française sur un poste Windows principalement comme outil de traitement de texte, tableur et pour la création de diaporamas.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • En cas de dysfonctionnement, on peut consulter les pages :
    - notes de version : http://fr.libreoffice.org/telecharger/notes-de-ver...
    - lisez-moi : http://fr.libreoffice.org/home/lisez-moi/
  • Les utilisateurs de MS-Windows 2000 peuvent avoir besoin de cette mise à jour avant de pouvoir installer LibreOffice, voir http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx....
  • Sur MacOS et sur MS-Windows (en particulier MS-Windows 7), les diaporamas peuvent apparaître incomplets. Comme contournement, allez à LibreOffice -> Préférences -> Affichage, et désactivez l'accélération matérielle.
  • La version 3.5 utilise un algorithme de chiffrement différent de celui des versions précédentes : AES a remplacé Blowfish. En conséquence, les fichiers chiffrés avec LibreOffice 3.5 ne peuvent pas être ouverts avec les versions de LibreOffice précédentes jusqu'à 3.4.4. LibreOffice 3.4.5 permet d'ouvrir ces fichiers. Cependant en enregistrant à nouveau avec LibreOffice 3.4.5 l'ancien algorithme de chiffrement sera utilisé. Les fichiers chiffrés avec l'ancien algorithme peuvent évidemment être utilisés par LibreOffice 3.5.0.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Plusieurs distributions GNU/Linux intégrent LibreOffice : Arch Linux, Fedora, Gentoo, Mageia, OpenSUSE et Ubuntu.

Plates-formes

Windows (XP, VISTA, 7), GNU/Linux, MacOS (>=10.4)

Logiciels connexes
  • Un pack d'aide en français est téléchargeable sur le site afin de bénéficier de l'aide en local. Sans installation du pack d'aide, LibreOffice accède automatiquement au site Internet d'aide lors de l'utilisation d'une fonction d'aide (menu, touche F1 sur Windows...) de LibreOffice.
    *Environnement d'exécution Java : il faut installer JRE (Java Runtime Environment) pour avoir certaines fonctionnalités comme le module de base de données (Base), certains assistants et extensions (générateur de rapports, solveur, etc.). Il est préférable d'installer la dernière version de l'environnement d'exécution Java avant d'installer LibreOffice.
    Pour installer un environnement d'exécution Java ou pour vérifier si vous en disposez déjà, consultez le site officiel de Java en français : http://java.com/fr/
  • De nombreuses extensions permettant de compléter et personnaliser la suite sont disponibles sur : http://extensions.libreoffice.org/. On trouve notamment des modèles de présentation pour le module "Impress" qui remplacent avantageusement ceux proposés par défaut.
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
  • Editée initialement par la société StarDivision, fondée en 1995 par Marco Börries, StarOffice est repris par Sun Microsystems en 1999 et est alors une suite propriétaire et commerciale. En 2000, Sun Microsystems met la plupart du code sous licence LGPL ce qui donne la suite libre OpenOffice.org. A la suite du rachat de Sun Microsystems par Oracle en 2009, des membres quittent le projet OpenOffice.org. Ils forment un nouveau groupe appelé The Document Foundation et continuent le développement de la suite sous le nom de LibreOffice, tandis qu'Oracle cède OpenOffice.org à Apache. Pour en savoir plus : http://www.framablog.org/index.php/post/2012/05/27...
  • LibreOffice et OpenOffice sont désormais dans une sorte de concurrence : Ubuntu a choisi de soutenir LibreOffice ; il n'y a plus de paquet OpenOffice dans la logithèque des dernières versions d'Ubuntu.
  • The Document Foundation est une organisation constituée en fondation en 2010 par les membres leaders de l’ancienne communauté OpenOffice.org. Elle bâtit sur les fondations des dix ans de travail sur OpenOffice.org. Elle a été créée avec la conviction qu’une fondation indépendante est ce qui convient le mieux aux valeurs intrinsèques d’ouverture, de transparence et de reconnaissance des personnes pour leur contribution à la Communauté. Elle est ouverte à toute personne qui est en accord avec ses valeurs et contribue à ses activités. Elle accueille la participation des entreprises, par exemple en parrainant le travail d’individus et de contributeurs dans la communauté.
Eléments de pérennité
  • La suite LibreOffice dérive de logiciels qui existent depuis 1999. Elle est un embranchement (un « fork ») d'OpenOffice.org, lui-même issu de StarOffice.
  • Elle est soutenue par de nombreuses entreprises, communautés et organisations du logiciel libre : FSF, Gnome, AFUL, APRIL, NeoOffice, Canonical, Novell, Red Hat, Google.
  • Elle est intégrée dans plusieurs distributions GNU/Linux.
  • L'enregistrement des fichiers (.odt, .ods...) se fait en format OpenDocument Format, standard OASIS et ISO (Voir fiche PLUME sur ODF).
Références d'utilisateurs institutionnels

Groupe de Mutualisation InterMinistérielle pour une bureautique Ouverte (MimO : http://www.journal-officiel.gouv.fr/mimo/) qui regroupe ministères et administrations tels que environnement, défense, intérieur, économie, budget, culture, justice, agriculture, DILA, ENA, Assemblée nationale, CAF...

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • LibreOffice est parfois abrégé en LibO ou LibrO dans les forums.
  • Sous Windows, choisissez le mode "installation personnalisée" pour installer les langues et dictionnaires souhaités.
  • Pour saisir l'espace insécable, utilisez les touches Ctrl Maj Espace.
  • Pour la version 3.5, il est préférable sous Windows XP d'avoir une version JRE 32 bits ou JRE 6 (téléchargeable sur http://www.oldapps.com/) plutôt que JRE7 sinon un message signale une erreur mais ce n'est pas bloquant.
  • Extension permettant d'insérer directement des OpenCliparts : http://extensions.libreoffice.org/extension-center...
Contributions

Pour développer, assister, traduire, financer... : http://fr.libreoffice.org/participer/

Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 15/10/12
  • Correction mineure : 26/10/12
  • Rédacteur de la fiche : Isabelle Guillet - LIG (Université Joseph Fourier Grenoble, CNRS, Grenoble INP, UPMF, INRIA)
  • Relecteur(s) : Hatem Krit (AMAP)
    Marie-Claude Quidoz (UREC puis CEFE)
  • Contributions importantes : Saïd Oulahal (INRIA)
    Premier rédacteur de la fiche Joëlle Prévost (LIG)
  • Responsable thématique : Jean-Marc Larré (LAAS)
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : AIGLe, OSC

OSE : suivi des effectifs d'un laboratoire

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
Description
Fonctionnalités générales

OSE (Outil de Suivi des Effectifs dans un laboratoire de recherche) permet pour les personnes présentes dans le laboratoire de :

  • Enregistrer les données utiles pour la gestion et le fonctionnement quotidien.
  • Établir des listes après choix des items, sélections et tri. Les exporter en format tableur.
  • Afficher un trombinoscope comportant le statut et les coordonnées des personnes.
  • Afficher les capacités des bureaux et salles de réunion, les noms des personnes occupant les bureaux.
Autres fonctionnalités

En cours de developpement sous forme de module associé : gestion des missions

Interopérabilité
  • Exportation de données en format tableur.
  • Une API sécurisée permet de soumettre des requêtes à l'application pour obtenir des données non sensibles.
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

OSE est utilisé conjointement par les laboratoires LIG et LJK depuis 2006. Il contient plus de 2000 dossiers en cours et autant en archive.

Les gestionnaires et les services RH l'utilisent quotidiennement. L'annuaire en ligne sur le site web du LIG est constitué dynamiquement à partir de OSE, la commission des locaux s'appuie aussi sur OSE.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Le schéma des données mériterait d'être réorganisé, en particulier pour mieux gérer la notion de personne et de contrat de travail.

  • La gestion des droits des utilisateurs de l'application devrait comporter un niveau supplémentaire (administrateur fonctionnel).
    Peu de documentations, notamment au niveau des manuels d'utilisation et d'administration.

  • Installation difficile : certains aspects de la procédure d'installation et de l'interface graphique du logiciel méritent d'être finalisés.

  • Manque un module d'importation des données au même titre que celui de l'exportation.

Environnement du logiciel
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Coordination des services Moyens Informatiques du LIG (Laboratoire d’Informatique de Grenoble) et du LJK (Laboratoire Jean Kuntzmann)

Eléments de pérennité

OSE est utilisé par les services RH de 2 structures (LIG, LJK) qui ont constitué un comité de pilotage, réuni au moins une fois par an et un comité d'utilisateurs, réuni 2 à 3 fois par an. Son développement et sa maintenance sont réalisés par 0,5 développeur avec le statut de fonctionnaire.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Le support est assuré par la liste support-ose [at] imag [dot] fr

Documentation utilisateur

Voir la page d'accueil du site web du projet : http://ose.forge.imag.fr/

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Étant donné les informations gérées par OSE, pensez à vous rapprocher de votre correspondant CNIL pour faire une déclaration en bonne et due forme.

Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 14/10/12
  • Correction mineure : 15/10/12
  • Rédacteur de la fiche : Jean-Philippe Magué - Pôle de Diffusion des Savoirs - Atelier des Humanités Numériques (ENS de Lyon)
  • Responsable thématique : Maud Ingarao (Institut d'Histoire de la Pensée Classique - ENS Lyon)
Pour aller plus loin
Fiche en recherche de relecteurs
Cette fiche est en recherche de relecteurs. Si vous êtes intéressé(e)s, contactez-nous !

eSciDoc : système de gestion de ressources numériques

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
Description
Fonctionnalités générales

Projet commun à la Max Planck Gesellschaft et au FIZ Karlsruhe, eSciDoc se présente comme un environnement de e-recherche. Construit autour de l'entrepôt de données Fedora Commons, eSciDoc expose un certain nombre de services offrant aux chercheurs, bibliothécaires, etc, la possibilité de développer des applications pour gérer, manipuler et publier leurs données.

Autres fonctionnalités

eSciDoc est présenté comme ayant une architecture orientée service structurée en trois couches : l'infrastructure eSciDoc, les services communs, et les solutions (ou applications) eSciDoc. En fait, la couche la plus externe, les solutions eSciDoc, sont des applications entièrement fonctionnelles, très spécifiques, construites à partir de l'infrastructure et des services communs. Le développement d'une nouvelle application basée sur eSciDoc s'appuiera donc, de la même manière, sur ces deux couches internes.

Les solutions eSciDoc disponibles sont :

- PubMan, une application de gestion de publications ;

- Faces, une application pour la gestion d'une corpus de portraits illustrant différentes expressions faciales ;

- Sengbusch Collection, une application qui regroupe l'ensemble des publications du Professeur Dr. Reinhold von Sengbusch, biologiste et ancien directeur du Max Planck Institut für Kulturpflanzenzüchtung ;

- VIRR, un environnement collaboratif pour la gestion d'un corpus sur la législation dans le Saint Empire Romain.

L'infrastructure eSciDoc regroupe les fonctionnalités les plus génériques :

- organisation des données et des métadonnées,

- accès aux données,

- gestion des versions,

- authentification et autorisations,

- statistiques…

Les services communs sont des fonctionnalités plus haut niveau : fournisseur de données OAI-PMH, gestion de listes d'autorités, extraction de métadonnée techniques, gestion d'identifiants uniques, recherche, export, ...

Interopérabilité

L'infrastructure eSciDoc comme les services communs sont implémentés sous forme de services web, chaque service ayant une interface SOAP et une interface REST. eSciDoc peut donc s'intégrer facilement dans n'importe quel environnement logiciel. De plus, il existe un client Java, lui-même construit sur ces services web, permettant d'interagir avec eSciDoc avec des classes représentant les objets manipulés par eSciDoc

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Nous avons testé eSciDoc comme infrastructure commune à plusieurs projets de corpus numériques.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

eSciDoc est une plateforme complexe, relativement lourde à mettre en place. Chaque service web a son propre schéma XML pour décrire les données à échanger avec lui. Il semble que la multiplication des schémas rende compliqué les développements utilisant directement les services web. Néanmoins, utilisant le client Java, nous n'avons pas été exposé à cette complexité.

Environnement du logiciel
Plates-formes

JBOSS sous Linux/Unix.

Logiciels connexes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
Eléments de pérennité

Une page du site d'eSciDoc est consacrée à la pérennité du projet. La Max Planck Gesellschaft et le FIZ Karlsruhe reconnaissent tous deux le caractère stratégique d'eSciDoc pour leur développement et ont signé un accord de coopération pour la poursuite du développement du logiciel.

Environnement utilisateur
Syndiquer le contenu