travail collaboratif

Travail collaboratif

Présentations séminaire 'Réunion à distance (visioconf, web, chat)' JoSy mai 2009

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 11/06/09
  • Correction mineure : 19/10/10

Présentations séminaire 'Réunion à distance (visioconf, web, chat)' JoSy mai 2009

Cette journée a eu pour objectif de donner quelques clés aux administrateurs système et réseau sur les infrastructures et le support utilisateur impliqués par le déploiement grandissant de la pratique des réunions à distance.
Toutes les présentations ci-dessous ont été enregistrées en vidéo et sont disponibles sur la page : http://www.resinfo.cnrs.fr/spip.php?article35

Programme :

  • Introduction - Christian Helft (LAL)
  • Les ingrédients d’une réunion efficace, les spécificités de la réunion à distance - Anne Facq (Centre de Recherche Paul Pascal - CNRS)
  • Protocoles mis en jeu - Guy Bisiaux (CRU - Université de Valenciennes)
  • RMS - Daniel Charnay (CCIN2P3)
  • EVO - Gregory Denis (California Institute of Technology)
  • Equiper une salle de réunion à distance - Thomas Baron (CERN), Christian Helft (LAL)
  • Panorama des systèmes clients - Christian Helft (LAL)
  • Héberger un système de chat - Guillaume PHILIPPON (LAL)
  • Retour d’expérience : RMS dans la vraie vie - Véronique Baudin (LAAS - CNRS)
  • Retour d’expérience EVO - Eric Legay (CSNSM)
  • Retour d’expérience Vidyo - Bertrand DECOUTY (INRIA), Franck Yampolsky (INRIA)
  • Retour d’expérience systèmes Haute Définition - Jean-Yves THERY (Université du littoral)

La journée a été retransmise en utilisant les moyens vidéo du CCIN2P3, et un chat a été mis à disposition des participants distants pour leur permettre d'intervenir durant cette journée par des questions ou des remarques. Une retranscription de ce chat est disponible sur le site de Resinfo indiqué ci-dessus.

AccessGrid.org : outils de travail coopératif (AGTk) et salles de réunion virtuelles

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 16/04/09
  • Correction mineure : 16/04/09

AccessGrid.org : outils de travail coopératif (AGTk) et salles de réunion virtuelles

AccessGrid.org offre un ensemble d'outils (AGTk) permettant un travail coopératif entre des groupes de participants. Ces outils permettent de diffuser, partager, échanger des informations entre les groupes de participants. Les outils disponibles sont Vic, Rat, VicHD, SharedPresentation (diffusion/partage de présentations ppt, odp, ..), SharedBrowser (diffusion/partage de fenêtre de FireFox pour Linux et Windows), VPCScreen ou VNC pour le partage d'écrans, et des outils spécifiques auxquels une fonction "partage" a été ajoutée : RASMOL (pour la visualisation de structures de molécules), Shared OSG (pour le partage de scènes 3D), AG Control Device (pour l'accès au contrôle à distance de différents matériels utilisés dans l'environnement; projecteurs, caméras, .....).

Les technologies utilisées se conforment aux normes de l'internet dans le souci de maximiser la fiabilité, les performances et l'interopérabilité. Ces outils sont mis en oeuvre selon un modèle client/serveur. Un "venue server" constitue un hall d'accueil à partir duquel différentes salles de réunion publiques ou privées sont accessibles. De tels halls d'accueil ont été mis en place dans le monde entier : une liste est disponible ici.

En France, les deux acteurs principaux sont l'association Aristote et RENATER. En particulier, ce dernier offre une salle de réunion équipée.
Côté client/participant à une réunion, l'ensemble des outils de base est disponible sous forme packagée ou non selon les systèmes opératoires. La partie client de AGTk est téléchargeable, sous licence AGTPL (Access Grid Toolkit Public License). Une importante documentation est également disponible ici sous licence AGDP.

Dans le cadre du Groupe d'Utilisateurs Grilles et Calcul Intensif (GUS'G) de l'association Aristote, un groupe thématique a été créé autour de la technologie AccessGrid® pour échanger autour des problématiques liées au déploiement et aux usages de cette technologie.

Un premier séminaire Aristote en juin 2008 a été diffusé en utilisant cette technologie : "Collaborative tools and work environment". Un second séminaire utilisant la même technologie concernera : "Le poste de travail du 3ème millénaire".

Cet environnement est tout à fait comparable à EVO. Il se distingue techniquement parlant d'EVO en utilisant de préférence le support multicast lorsqu'il existe pour les outils coopératifs. Par ailleurs, il n'offre pas un téléchargement automatique et une mise à jour automatique comme le fait EVO.

Présentations du TutoJRES de Juin 2007 "Wikis et Blogs"

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 16/04/09
  • Correction mineure : 12/03/12
Mots-clés

Présentations du TutoJRES de Juin 2007 "Wikis et Blogs"

Ce TutoJRES était consacré à la présentation d'outils de "socialisation" : wikis pour effectuer un travail collaboratif et blogs pour les aspects de communication.
Le programme présenté était le suivant:

  • Introduction : Didier Lamballais (IRISA).
  • Critères de choix d'un Wiki, classification des Wikis: Guy Brand (Université de Strasbourg, CNRS)
  • Le moteur de blog Dotclear: Eve La Fée (société Skyblog)
  • DoKuwiki en détail: Guy Brand (Université de Strasbourg, CNRS)
  • Les modèles (templates) dans Dokuwiki: Olivier Lumineau (CRU)
  • Les plugins d'authentification, le cas Sympa et Shibboleth: Serge Aumont (CRU)
  • Mediawiki en détail: Sébastien Bilbeau (Université Rennes 1)
  • Débat: animé par Serge Aumont (CRU)

Les supports de présentations sont accessibles à l'URL indiquée en haut de cette fiche.

Hypothèses : plate-forme de blogs scientifiques SHS

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 02/03/09
  • Correction mineure : 12/03/12
  • Auteur : Maud Ingarao (Institut d'Histoire de la Pensée Classique - ENS Lyon)
Mots-clés

Hypothèses : plate-forme de blogs scientifiques SHS

Hypothèses est une plateforme de carnets de recherche électroniques (ou blogs scientifiques) ouverte à tout-e chercheur-e, ingénieur-e ou équipe de recherche en SHS. Il est ainsi possible d'ouvrir gratuitement un blog Hypothèses autour d'un projet de recherche, d'une thématique, etc.

Hypothèses est l'un des services proposés par le Centre pour l’édition électronique ouverte (CLEO) à la communauté scientifique en SHS. Pour créer un carnet Hypothèses, utiliser le formulaire disponible à http://hypotheses.org/sinscrire
La plate-forme Hypothèses est basée sur le logiciel Wordpress.
L'équipe d'Hypothèses et le CLEO assurent régulièrement des formations à l'édition électronique en général et à la prise en main d'un carnet Hypothèses en particulier : voir http://hypotheses.org/formations et
http://www.projet-plume.org/fr/ressource/formations-a-ledition-electronique

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 23/12/09
  • Correction mineure : 13/02/12
Mots-clés
Pour aller plus loin

Dovecot : serveur IMAP, POP, SASL

Description
Fonctionnalités générales

Serveur IMAP, POP, SASL. Fonctionnalités :

  • Stockage des mails aux formats mbox, Maildir++, dbox
  • Supporte plusieurs types d’authentification (dont LDAP, pam(=>pam_cas), …)
  • Supporte (bien entendu) TLS (imap/tls, imaps, pop3s, …)
  • Serveur SASL (supporté par postfix)
  • Proxy IMAP
  • 'deliver' permet de tenir à jour les index à l'arrivée des mails (+ sieve, +plugins)
  • Gestion de quotas (FS en read-only (peut poser quelques problèmes), Maildir++, LDAP, …)
Autres fonctionnalités
  • Le développement de dovecot a été réalisé avec la sécurité comme première préoccupation.
    Et côté sécurité, Timo Sirainen, l'auteur principal du logiciel, semble prendre la chose au sérieux - voir http://irccrew.org/~cras/security/ .

  • Extensible via des plugins en C (plusieurs disponibles sur http://dovecot.org/patches/ entre autres) pour des fonctionnalités additionnelles comme la création automatique de dossiers, l'apprentissage automatique du spam, …

  • Les 'Shared mailboxes' (boites partagées) en passe d'être supportées (Déjà fonctionnelles)

Fichier de configuration lisible, agréable et bien documenté

La configuration par défaut est fonctionnelle, et la syntaxe claire.
Référence: http://wiki.dovecot.org/MainConfig

Filtrage des mails à réception

Le langage de filtres Sieve est supporté via la librairie cmusieve (de cyrus) pour l'instant.
Une nouvelle librairie sieve à été écrite 'from scratch' par Stephan Bosch, et est adaptée à la version 1.2 de dovecot.

Le serveur Managesieve devrait être intégré à dovecot dans la version 2.?.

Dossiers IMAP partagés

Interopérabilité

Conforme aux RFCs suivantes:

822 - Standard for ARPA Internet Text Messages
2822 - Internet Message Format (updated rfc822)
2045..2049 - Multipurpose Internet Mail Extensions (MIME)

3501 - IMAP4rev1
2180 - IMAP4 Multi-Accessed Mailbox Practice
2683 - IMAP4 Implementation Recommendations
1939 - Post Office Protocol - Version 3
2449 - POP3 Extension Mechanism

2595 - Using TLS with IMAP, POP3 and ACAP
2831 - Using Digest Authentication as a SASL Mechanism (DIGEST-MD5)
2245 - Anonymous SASL Mechanism.

2088 - IMAP4 non-synchronizing literals (LITERAL+)
2177 - IMAP4 IDLE command
2221 - IMAP4 Login Referrals
2342 - IMAP4 Namespace
3348 - IMAP4 Child Mailbox Extension
3502 - IMAP4 MULTIAPPEND Extension
3691 - IMAP4 UNSELECT command
4315 - IMAP UIDPLUS extension
5256 - IMAP SORT and THREAD Extensions
5258 - IMAP4 - LIST Command Extensions

  • plusieurs RFC's liées à sieve via le plugin Sieve / le serveur Managesieve
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Utilisation à l'École Centrale de Marseille

  • Serveur IMAP principal (~1500 comptes) depuis 2 ans, avec un serveur de secours identique.
    Les boites au format Maildir++ sont montées via NFS, ainsi que les index et fichiers de contrôle (séparés des Maildirs pour contourner les problèmes liés au quotas 'FileSystem' que nous utilisons).
  • Serveur managesieve pour "Horde/ingo" (éventuellement "Thunderbird/extension sieve")
    (patch dovecot + compilation du binaire)
  • Serveur SASL pour l'authentification SMTP:
    configuration de postfix: smtpd_sasl_type = dovecot
  • 'deliver': filtrage sieve à l'arrivée des mails, index automatique des Maildir++
    configuration de postfix: mailbox_command = /usr/local/libexec/dovecot/deliver

Authentification utilisée:

LDAP|PAM(pam_cas) + cache interne de dovecot. Équivalent au trio cyrus+PAM(pam_cas+pam_ccreds).

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La documentation est en anglais (pas de traduction à ma connaissance).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

debian, ubuntu, gentoo, Fedora, RHEL, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD…

Plates-formes

Linux, Solaris, FreeBSD, OpenBSD, NetBSD, Mac OS X (+ Solaris, Tru64, AIX, IRIX, Cygwin…)
Lire http://wiki.dovecot.org/OSCompatibility

Logiciels connexes

postfix http://postfix.org pour utiliser l'authentification SMTP 'submission' (port 587) ou SMTPS(port 465)

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Projet porté par Timo Sirainen (auteur principal)

Eléments de pérennité

Communauté réactive (liste de diffusion + wiki)
Debug facilité (mail_debug=yes, auth_debug=yes)

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Documentation: http://wiki.dovecot.org
Liste de diffusion: http://dovecot.org/mailinglists.html
Pour faire une recherche dans les listes: utilisez le champ 'recherche' du site http://dovecot.org

Documentation utilisateur

La même que n'importe quel serveur IMAP/Sieve/Pop…

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 22/02/10
  • Correction mineure : 29/07/10
Mots-clés

PmWiki : wiki simple

Description
Fonctionnalités générales
  • Un WikiWikiWeb (ou "wiki") est un "système ouvert d'édition" où l'accent est mis sur l'écriture et la collaboration à l'écriture de documents plutôt que la lecture rapide ou leur visualisation simple. Le mot "wiki" provient du terme hawaïen "wiki wiki" qui signifie "informel" ou "rapide". Le concept de base d'un wiki est que (presque) tout le monde peut éditer n'importe quelle page. Voir la définition complète sur Wikipédia
  • PmWiki est un bon système de type wiki pour la création et l'entretien collectif de sites Internet. Les pages PmWiki ont le même aspect et fonctionnent comme des pages Internet ordinaires, sauf qu'elles possèdent un lien "éditer" qui permet de modifier ou d'ajouter facilement des pages à un site, en utilisant les règles d'édition de base. Vous n'avez pas besoin de connaître le langage HTML ou les CSS. L'édition des pages peut être laissée ouverte à tout public ou restreinte à un petit groupe d'auteurs.
  • Un des principes de la Philosophie de PmWiki est d'inclure uniquement les fonctions essentielles au noyau du système. Les administrateurs peuvent aisément personnaliser PmWiki et ajouter de nouvelles balises. Des centaines de fonctions peuvent être installées en utilisant des extensions (appelées "recettes") qui sont disponibles depuis le "Cookbook".
  • PmWiki est écrit dans le langage PHP, n'utilise pas de base de données externes (mais des fichiers textes) et est distribué suivant la license GPL. Il est conçu pour être simple à installer, modifier, et entretenir pour nombre d'usages différents.
  • PmWiki permet de faire fonctionner plusieurs Wikis indépendants sur une seule installation ("Fermes Wiki").
Autres fonctionnalités
  • L'administrateur d'un site peut rapidement modifier l'aspect et les fonctions d'un site PmWiki en utilisant des thèmes différents et des modèles HTML. Si aucun thème existant parmi plus d'une douzaine qui existe ne vous convient, vous pouvez aisément en modifier ou en créer un.
  • PmWiki est conçu pour pouvoir être mis à jour facilement sans affecter vos données existantes ni votre configuration.
  • Une protection de PmWiki par mot de passe peut être appliquée à un site entier, à des groupes de pages, ou à des pages individuelles. La protection par mot de passe contrôle qui peut lire les pages, qui peut les éditer et qui peut mettre en ligne des fichiers attachés. Le système d'accès est intégré à PmWiki mais il peut aussi fonctionner en conjonction avec des bases de mots de passe existantes, telles que .htaccess, un serveur LDAP, ou une base de donnée MySQL.
  • Les Fermes Wiki sont un mécanisme destiné à faire tourner plusieurs Wikis indépendants sur une seule installation PmWiki. Si une ferme Wiki est une collection de Wikis indépendants, alors chaque Wiki dans la ferme est usuellement appelé un champ Wiki. Une personne qui supervise l'installation du moteur PmWiki est appelé un administrateur de ferme, alors que les administrateurs de chaque champ sont les administrateurs de champ. Chaque champ peut avoir sa propre URL, son ensemble de pages et de groupes Wiki, et une configuration locale spécifique : téléchargement, modèles de page, mots de passe, etc.
  • Une fonction agréable à utiliser est la mise en place d'images : contrairement à d'autres wiki ou CMS, on n'est pas obligé de télécharger les images avant de les placer : on positionne une balise à l'endroit où on veut voir apparaitre l'image, et cette balise devient automatiquement un lien vers un dialogue de téléchargement de fichier.
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Une utilisation principalement comme bloc-note et mémo technique électronique pour alimenter nos idées "brouillons" exhaustivement dans le cadre de nos activités et de nos travaux.

Je l’ai adopté pour sa simplicité d’installation et de configuration (pas de base de données) ainsi que pour sa facilité d'utilisation dans la publication et l'organisation des pages wiki.

Environnement du logiciel
Plates-formes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Eléments de pérennité
Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Contributions
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 11/04/10
  • Correction mineure : 13/04/10
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : SPIP
  • Mots-clés principaux : photo

Gallery : gestion et diffusion d'images, photos et autres documents

Description
Fonctionnalités générales

Gallery est une application web de type photothèque.
Elle permet via une interface web de :

  • Télécharger des documents (tiff, jpeg, pdf, ...);
  • Organiser ces documents dans des albums (= dossiers).
  • Indexer ces albums et ces documents (titre, mots-clés libres, résumé).
  • Produire différentes versions d'images (imagette, retaillée(s), originale) avec la possibilité de les modifier (rotation 90°, homothétie).
  • Gérer le partage et la diffusion des documents ou albums pour des membres enregistrés ou des groupes prédéfinis.
Autres fonctionnalités
  • De très nombreux modules ou plugins permettent d'ajouter des fonctionnalités au logiciel (téléchargement de groupe de documents zippé, lecture des entêtes EXIF-IPTC, menus de navigation, ...).
  • Gestion de modèles paramétrables pour un choix personnalisé de l'affichage des albums.
  • Choix de la langue de l'interface (français, anglais, allemand, ...)
  • "Boite à outils" pour l'administration et la maintenance de la BDD (backup, refresh, ...)
  • Possibilité d'ajuster la gestion du cache pour gagner en rapidité
  • Gallery utilise une base de données pour stocker des informations (MySQL).
  • De nombreux hébergeurs proposent Gallery comme "add-on" aux utilisateurs.
Interopérabilité

Une API écrite en PHP propose l'ensemble des fonctions nécessaires à la synchronisation et à l'intégration de Gallery dans une autre application web du type gestionnaire de contenus.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Dans mon laboratoire Gallery a été utilisé comme réservoir de documents pour un projet de recherche comprenant des images (photos, scans) et documents texte (pdf).
Gallery a été intégré dans SPIP (voir la fiche Fiche Plume : http://www.projet-plume.org/fiche/spip) via un plugin développé à cette occasion. L'ensemble des comptes "membres" sont créés sous SPIP qui gère par ailleurs l'ensemble des contenus du site web associé au projet. L'interface web de Gallery est à accès restreint et permet à chacun des membres d'organiser, d'indexer ses documents comme bon lui semble mais aussi de les partager et de les diffuser.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

L'indexation des documents reste limitée (titre, résumé, description, mots-clés, date) et les mots-clés sont libres. Il existe cependant des modules additionnels développés par la communauté pour corriger en partie ce manque (module Tags & Custom Fields).

Le logiciel gère les connexions avec les cookies, sur certains hébergeurs la gestion des cookies peut poser des problèmes.

L'installation et le bon fonctionnement de Gallery nécessite d'ajuster la configuration coté serveur (entre autre : safe_mode=off, max_execution_time, memory_limit, post_max_size, upload_max_filesize) ce qui n'est pas toujours possible chez certains hebergeurs

Environnement du logiciel
Plates-formes

Gallery fonctionne sur les serveurs HTTP suivants :

  • Apache 1 et 2
  • IIS (Microsoft)
  • Zeus (mais pas entièrement compatible)

Gallery a besoin de PHP 4.x (4.1.0 ou plus récent ; Gallery 2.2 utilise 4.3.0 ou plus récent) ou 5.x (5.0.4 ou plus récent). Attention Gallery 2 a des problèmes avec PHP 5.0.5 à cause d'un bug de PHP.

Gallery 2 utilise l'une des bases de données suivantes : MySQL 3.x ou 4.x, 5.x, PostgreSQL 7.x, 8.x, Oracle 9i ou 10g, IBM DB2 8.2, Microsoft SQL Server.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

EasyPHPAlbum : http://www.mywebmymail.com propose la gestion d'un album photo avec un minimum d'installation. Il suffit d'installer un fichier PHP, aucune base de données n'est nécessaire. Le rendu graphique est intéressant pour un logiciel vraiment minimum.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement
Eléments de pérennité
  • première version en Mai 2000 (Bharat Mediratta est l'un des développeurs historiques de ce projet)
  • présent sur SourceForge.net en Juillet 2000
  • en 2006 : Gallery serait installé sur 300 000 sites web !
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Des vidéos de formation :
http://php.opensourcecms.com/free/videos.php

Divers (astuces, actualités, sécurité)

intégration de Gallery dans SPIP

A noter, la publication dans SPIP-Contrib de deux articles :

1) http://www.spip-contrib.net/Gallery2-pour-SPIP
Il présente le plugin "gallery2" pour l'intégration de gallery dans SPIP.
Tous les aspects liés à l'installation et à l'utilisation dans SPIP du plugin y sont traités.

2) http://www.spip-contrib.net/Integration-de-la-phot...
Il précise la manière d'installer (administrateur) et d'utiliser (membre référencé) gallery.

Contributions
Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 16/01/09
  • Correction mineure : 16/10/10
  • Rédacteur de la fiche : Jean-Louis Mas - MSH-ALPES (CNRS, Université Pierre Mendes France (Grenoble II))
  • Contributions importantes : Marc Chanove (MSH-ALPES)
    François Bouhet (MSH-ALPES)
  • Responsable thématique : Christian Helft (LAL)

Zimbra : plateforme de travail collaboratif (annuaire, messagerie, agenda...)

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
Description
Fonctionnalités générales

Zimbra, est une solution open-source de messagerie et de travail coopératif. Elle est intégrée, facilement administrable, basée sur des standards, inter-opérable, évolutive et largement internationalisée.

Zimbra propose les fonctionnalités suivantes :
Courrier électronique, agendas partagés, gestion de réunions et de ressources, messagerie instantanée, gestion des tâches, porte-documents, wiki, anti-pourriel et anti-virus, synchronisation avec les appareils mobiles (version payante : Network Professional Edition)

Zimbra est développé à partir de logiciels libres :

  • Apache Tomcat : serveur d'applications Web
  • Postfix, Amavisd-new, ClamAV, SpamAssassin, : gestion de la messagerie
  • OpenLDAP : authentification des ressources de Zimbra
  • MySQL : gestion des métadonnées
  • Lucene : outil d'indexation et moteur de recherche des courriels
  • James/Sieve : filtres de courriels
Autres fonctionnalités

Pour l'administrateur, l'installation, la configuration et les mises à jour sont simples et bien documentées. Zimbra est très rapidement opérationnel. L'administration est possible soit en ligne de commande, soit via une interface web d'administration utilisant ajax, qui est complète, facile d'utilisation et modulaire. On peut également ajouter des extensions d'administration et des zimlets.

Au travers de ces extensions, il est possible d'administrer des attributs supplémentaires de schémas LDAP et ainsi de centraliser sous une même interface web l'administration de logiciels complémentaires à Zimbra comme Samba.

Les zimlets intègrent du contenu (RSS, Yahoo Maps...) et des applications tierces (Asterisk) dans l'interface web des utilisateurs.

Les zimlets et les extensions sont disponibles sur le site de l'éditeur, il est également possible de développer ses propres zimlets et extensions avec les API fournies.

Interopérabilité

Zimbra offre aux utilisateurs une authentification unique et un accès complet à toutes les fonctionnalités (courrier électronique, agendas, contacts, flux RSS) au travers d'une interface web basée sur ajax ou de clients lourds de messagerie, et cela, indépendamment de la localisation et du système d'exploitation.
La synchronisation avec les appareils mobiles est possible pour peu qu'ils puissent s'interfacer avec Outlook ou iSync, indépendamment de Zimbra.
L'architecture modulaire de Zimbra permet soit de l'intégrer dans un système d'information existant utilisant un annuaire LDAP externe ou active directory, soit d'utiliser l'annuaire intégré. De même les différentes briques (MTA, MDA, annuaire et éventuellement Samba) peuvent être hébergées sur des serveurs distincts et restent toujours administrables par Zimbra.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Notre ancienne architecture, fastidieuse à administrer, comportait d'une part un annuaire LDAP couplé à Samba et d'autre part un serveur Exchange 5.5.
Nous avons choisi Zimbra car :

  • il nous permettait une administration simplifiée,
  • il était facilement intégrable dans notre système d'information,
  • il offrait des fonctionnalités au moins équivalentes à celles offertes par Exchange,
  • il ne changeait pas les habitudes des utilisateurs.

Nous avons déployé à la MSH-ALPES la Network Professionnal Edition (payante) pour gérer une centaine d'utilisateurs. Nous avons migré assez facilement nos utilisateurs, ajouté les schémas (supann, radius, posixaccount, samba) et les données de notre précédent annuaire puis ajouté l'extension d'administration samba.

Nous utilisons Zimbra également pour la gestion de réunions et les réservations de salles. Il est l'outil idéal pour nos utilisateurs nomades puisque leurs messageries, calendriers et contacts restent en permanence synchronisés où qu'ils se trouvent.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Pérennité de la solution en raison du conflit d'intérêts entre Exchange et Zimbra, à cause de son rachat par Yahoo et l'intérêt croissant de Microsoft pour Yahoo.

A chaque mise à jour, il est nécessaire de reprendre les fichiers de configuration d'openLDAP afin d'ajouter les schémas (supann, radius, posixaccount, samba), et les index. De même la personnalisation de l'interface (Rebranding : disponible dans les versions payantes) est à reconfigurer. Ces opérations sont rapides mais alourdissent l'administration.

Environnement du logiciel
Plates-formes

x86 et x86_64, Linux, MacOS X

Logiciels connexes

Les clients de messagerie facilement utilisables avec Zimbra :

Clients calendrier :

  • Mozilla Sunbird,
  • Apple iCal

Client Carnet d'adresses

  • Apple Address Book
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

eGroupware, open-Xchange, Horde et extensions ( fiche PLUME http://www.projet-plume.org/fr/fiche/horde ), Exchange, Lotus Domino, OBM, ...

Environnement de développement
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 23/12/08
  • Correction mineure : 08/11/12
Pour aller plus loin
Fiche en recherche de relecteurs
Cette fiche est en recherche de relecteurs. Si vous êtes intéressé(e)s, contactez-nous !

ExtraLest : extranet de laboratoire

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : V3.0
  • Langue(s) de l'interface : français
  • Licence : GPL

    Déposée à l'APP à travers le Service de Partenariat et de Valorisation du CNRS (mars 2010).

  • Origine du développement : LEST
Description
Fonctionnalités générales

ExtraLest permet de construite un site extranet, basé sur un socle Apache/Php/MySql, qui regroupe des fonctions collaboratives internes et externes, dont :

  • gestion de fiches membres : saisie contrôlée et facilitée de toutes les données administratives des membres de l’extranet par les ayant-droit (membres et profils administrateurs adaptés), quelque soit le/la statut/catégorie/type de ces membres ;
  • assistant courriel : création de fichiers pour l’export d’annuaires, carnets d’adresses ou listes de diffusion personnels ou vers un serveur Sympa - l’outil permet également l’ouverture directe avec adressage multiple de mel à travers le client de messagerie de l’extranaute ;
  • gestion des ordres de mission : saisie et suivi assistés, avec alertes, des demandes d’ordre de mission et des états de frais correspondants ;
  • calendrier partagé : partage d’un calendrier de réservations de ressources avec alertes personnalisables, pour les matériels en prêt, les salles …, permettant également la gestion et l’affichage (particulier) des plages de présence des "support à la recherche", sur la base du logiciel GRR ;
  • documentation scientifique : commande de document/livre/revue ou demande de prêt inter-bibliothèques ;
  • facilités :
    • prise de rdv ou mini-sondage ;
    • FAQ ;
    • catalogue d’images (logos, photos d’équipes, du labo, …) ;
    • catalogue de documents (documents officiels, fonctionnels, administratifs, plans du labo, …) ...
Autres fonctionnalités

Si le site du laboratoire est sous le CMS SPIP, l’Extr@Lest permet de générer automatiquement une page annuaire à jour sur le site internet.

Il permet également des fonctions d’administration personnalisées suivant des profils affectables à des membres (administrateur, secrétariat général, missions, bibliothèque, formation, infra, informatique...) :

  • administration des données personnelles des membres de l’extranet incluant les membres du labo ;
  • gestion des entrants/sortants ;
  • droits d’accès (profils) ;
  • définition des groupes ou listes de diffusion/discussion ;
  • sauvegardes de la base de données, de l’extranet, du site complet ;
  • administration de la FAQ et des catalogues d’images et de documents ;
  • administration des calendriers ;
Interopérabilité

Outre l'interopérabilité classique du web et des possibilités en import/export d'une base de données sous MySql, Extr@Lest a vocation à inclure des fonctionnalités qui inter opèrent avec le site internet du laboratoire et les outils de gestion et d'administration d'un laboratoire. Par exemple, il crée une page html dont le code est insérable manuellement (ou automatiquement à travers des triggers) dans la page du site internet qui affiche un tableau-annuaire de l'unité.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Le but de cet extranet est de rationaliser les flux d’informations qui transitent par l'équipe "support à la recherche" d’une unité de recherche. Un 2nd objectif était de l’intégrer dans le site internet basé sur le kit Spip du CNRS (quelques autres fonctionnalités à développer).
Dans mon laboratoire, tout le personnel l'utilise régulièrement pour :

  • avoir un récapitulatif des évènements liés à l’activité scientifique quotidienne ;
  • réserver des salles et des ressources associées ;
  • connaître les présences des personnels du service de soutien à la recherche ;
  • demander un ordre de mission et le suivre jusqu’au remboursement et à sa clôture ;
  • grouper des adresses mel en vue d’un mel groupé ou de la création d’un carnet d’adresses ;
  • créer des prises de rdv ou des mini-sondages ;
  • accéder à des bibliothèques d'images (logos, ...) ou de documents de référence ou officiels en lien avec le laboratoire ;
  • commander des ouvrages ;

Certains utilisateurs avec des privilèges peuvent, selon leur profil, gérer les entrants et les sortants, les ordres de mission et états de frais, les groupes d'utilisateurs ou listes de diffusion/discussion, les cartes d'accés, les adresses IP ou physiques des ordinateurs, les ressources à réserver, les prêts de matériels/livres/..., les documents de référence, ...

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Pas encore :

  • de site de démo ;
  • d’aide en ligne (mais globalement intuitif) ;
  • d’authentification forte ;
  • d’inter-opérabilité avec les logiciels de gestion CNRS ou Université, ni avec HAL.
Environnement du logiciel
Plates-formes

Logiciel Web

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Le projet Aigle est le seul projet connu d'extranet de laboratoire, mais qui n'est pas orienté sur le même cahier des charges que l'Extr@Lest.

Environnement de développement
Références d'utilisateurs institutionnels

Pour l'instant, seul notre laboratoire (LEST) utilise quotidiennement Extr@Lest depuis début 2008.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Pas pour l'instant ...

Contributions

Soyez aimable de patrice [dot] cacciuttolo [at] univmed [dot] fr (me prévenir) si vous installez, testez, utilisez ou améliorez Extr@Lest.
D'avance merci !...

PS : L'adresse de téléchargement est en haut de la fiche.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 07/08/13
  • Correction mineure : 28/08/13
Mots-clés

Redmine : gestionnaire de projets

Description
Fonctionnalités générales

Redmine est un gestionnaire de projets web écrit en Ruby. Redmine était considéré initialement comme "le petit frère" de Trac. Cette comparaison est désormais réductrice. Les fonctionnalités et l'interface s'inspirent de celles de Trac, mais de manière plus conviviale. Beaucoup de fonctionnalités sont natives là où Trac demande l'installation de plugins. Parmi les fonctionnalités existantes, on trouve:

  • La gestion de plusieurs projets paramétrables
    Les projets peuvent être privés ou publics notamment. Le statut d'un projet reste très simple : soit actif, soit archivé.
    Il est possible de créer depuis la version 0.9 des sous-projets de n'importe quel projet (donc des sous-sous projets) !
    Il est possible de copier un projet et donc de faire des templates de projets.

  • La gestion des utilisateurs
    Un utilisateur peut appartenir à un ou plusieurs projets. À chaque utilisateur sera associé un - ou plusieurs - rôle(s) par projet, les rôles définissant les permissions accordées aux utilisateurs dans un projet. Ainsi, un utilisateur peut avoir des rôles différents selon le projet. Les rôles sont communs à tous les projets et sont très modulables.
    Il est désormais possible de créer des groupes d'utilisateurs et donner les mêmes permissions à tous les utilisateurs dans un projet.
    un utilisateur peut créer un projet sans avoir les droits d'administrateur.

  • La gestion de documents
    Les documents sont associés à un projet et peuvent être classés en catégories que l'administrateur de Redmine définit. Un système de filtre, très bien fait, permet de classer par propriétaire, titre, date ou catégorie.

  • La gestion de demandes
    Le manageur d'un projet choisit les types de demandes (tracker) qui seront disponibles dans le projet. Les demandes pourront être assignées à un membre du projet. Depuis la version 1.3.0 on peut (enfin !) assigner des demandes à un groupe de personnes.
    Il est possible d'associer des "Watchers" aux tâches, c'est-à-dire des personnes qui seront nécessairement averties par mail du déroulement de la tâche. Depuis la version 1.2.0 on peut créer des tâches privées au sein d'un projet ; ces tâches ne sont alors pas visibles de tous les membres du projet.
    Les demandes peuvent être déplacées dans un autre projet, pratique si l'on veut réorganiser la structure.

  • Les priorités paramétrables d'une demande
    L'administrateur définit les priorités possibles des demandes (urgent, normal...).

  • Un historique
    Pour les demandes et le wiki on peut suivre toutes les mises à jour, la personne qui les a faites, ainsi que la date.

  • La modulation fine des statuts et la gestion des transitions de statuts par rôle
    Chaque demande peut évoluer avec un statut différent (nouveau, en cours, fermé...). Pour chaque rôle, on peut définir pour les différents types de demande, les transitions des statuts, c'est-à-dire les états possibles du statut futur en fonction du statut actuel.

  • L'ajout de champs personnalisés
    Redmine permet de personnaliser les informations que l'on veut avoir pour les projets, utilisateurs, demandes, temps passé, utilisateurs, groupes, etc.
    Depuis la version 0.9, les utilisateurs peuvent modifier eux-mêmes les champs personnalisés associés à leur compte.

  • La gestion du temps
    Début, fin estimée, pourcentage de réalisation et possibilité d'ajouter des champs personnalisés.

  • La notification par mail ou par flux RSS
    Pour suivre l'évolution d'une demande ou d'un projet (le flux RSS suit la norme ATOM).

Autres fonctionnalités
  • L'utilisateur choisit la langue de l'interface (26 langues).
  • On peut choisir le mode de validation de nouveaux comptes.
  • Identification possible via LDAP.
  • Possibilité de personnaliser sa page d'accueil.
  • Possibilité de changer l'aspect de Redmine :
    On peut trouver des thèmes sur internet, mais il est possible de créer ses propres thèmes (css)
  • Page résumé des projets :
    Une vue synthétique du nombre de demandes ouvertes, fermées, les membres et leurs rôles est proposée
  • Créer des rapports récapitulatifs.
  • Un système de filtre performant.

  • L'administration se fait pratiquement entièrement par une interface web de façon simple.

  • Les demandes peuvent être éventuellement liées entre elles, au travers de différents projets.
  • Un graphe de Gantt, un wiki, un calendrier, un/des forum(s) de discussion peuvent être ajoutés par projet.
  • Gestion des différentes versions des documents.
  • Lien natif avec un gestionnaire de versions (SVN, CVS, Darcs, Mercurial, Bazaar, Git).

L'installation du logiciel est très simple et assez rapide (pour un informaticien). Le logiciel fonctionne à partir d'un serveur Ruby mais on peut créer dans Apache une Virtual Host. On peut faire tourner plusieurs instances de Redmine parallèlement en changeant de port.
La migration du logiciel vers une nouvelle version est prévue et simple.

Ici un article complet présentant Redmine et le comparant à Trac.

Interopérabilité

Redmine accepte tout type de documents (pdf, txt, png, doc...) et permet d'exporter les informations au format PDF ou CSV.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Ce logiciel est utilisé sur la plateforme transcriptome de Montpellier GenomiX et sur la Plateforme Protéomique Fonctionnelle de Montpellier. Il permet de gérer les projets collaboratifs avec les utilisateurs des plateformes ainsi que les projets internes des deux équipes. Notamment les deux plateformes sont engagées dans une démarche qualité ISO9001 et Redmine aide à répondre en plusieurs points aux exigences de la norme. Essayer Redmine a été l'adopter.

  • Il est également utilisé à l'Institut de Génétique Humaine pour la gestion de projets collaboratifs de biologie et d'informatique.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • On peut ajouter facilement des nouveaux champs pour les demandes, mais il est difficile de retirer ceux définis par défaut.
  • Il n'y a qu'un niveau de hiérarchie dans les tâches.
  • Une gestion plus fine de la partie Documents seraient appréciée.
  • L'ajout des champs personnalisés pour les projets est commun à tous les projets du côté administration.
Environnement du logiciel
Plates-formes

Un OS Unix-like, Windows ou MAC sur lequel est installé :

Voir les versions nécessaires ici

Optionnels

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Eléments de pérennité
  • 16 personnes participent au développement de ce projet, de façon très active.

  • La communauté est de plus en plus grande. Le forum est plutôt actif.

  • Redmine fait une forte impression auprès de ceux qui le testent.

  • Le logiciel est utilisé pour gérer de gros projets comme phpBB, typo3, etc.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Un site de démonstration pour se faire une idée. Le site de démo. ne donne pas accès aux droits d'administration.

Une capture d'écran :

Contributions
Syndiquer le contenu