gestion

Gestion financière, comptable, ressources humaines...
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 08/08/13
  • Correction mineure : 29/08/13
Mots-clés

GesCommLab : gestion des commandes pour laboratoires de la fonction publique

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 1.0 - 2012-12-10
  • Licence(s) : Autre - Licence MIT
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Aubin Thomas
  • Contact concepteur(s) : aubin.thonas at igh.cnrs.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IGH

 

Fonctionnalités générales du logiciel

GesCommLab propose à travers une interface web de gérer les produits disponibles à l'achat, passer et centraliser des commandes, et afficher différentes statistiques sur les commandes passées.

Pour cela, le logiciel offre différentes vues :

  • produits : chaque utilisateur peut commander les produits désirés. Chaque produit est caractérisé par un nom, un type, une description, un fournisseur, une référence et un prix unitaire. Si le produit n'existe pas, chaque utilisateur a la possibilité de le créer et ainsi alimenter la base de données.
  • commandes : les commandes y sont classées sous deux catégories, en attente de commande et en attente de livraison. Les utilisateurs peuvent donc y renseigner les numéros de bons de commande et les références de livraison. Les dates correspondantes sont alors enregistrées également.
  • historique : l'historique des commandes livrées, avec des outils de recherche dédiés.
  • statistiques : des statistiques y sont présentées et classées par mois, avec génération de graphiques.

Le logiciel est développé en PHP+Javascript (JQuery AJAX) et requiert une base de données MySQL.

Contexte d’utilisation du logiciel

Le logiciel est voulu comme une interface simplifiée de gestion des commandes pour les laboratoires de la fonction publique. Ils permettent de centraliser les commandes et donc de faciliter le travail de la personne en charge de celles-ci.

Logiciels utilisés en démarche qualité

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/04/13
  • Correction mineure : 29/04/13
Mots-clés

Logiciels utilisés en démarche qualité

  • Type de ressource : article, référentiel
  • Date de publication du document ou de l'événement : Avril 2013
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Henri Valeins (RMSB/CNRS)
  • Contact pour plus d'informations : Henri dot Valeins at rmsb dot u-bordeaux2 dot fr

Cette page liste les catégories de logiciels utilisés dans une démarche qualité en Recherche. Pour chaque catégorie, la liste des logiciels proposés est non exhaustive.

Préambule

La démarche qualité est avant tout un outil d'organisation, dans ce cadre il est nécessaire, entre autres, de :

  • gérer les ressources (matérielles et humaines) avec par exemple des outils de gestion de projet ou de gestion documentaire,
  • d'assurer la traçabilité de l'ensemble des actions avec par exemple des outils de gestion de stock,
  • de mesurer la satisfaction des "clients" avec par exemple des outils d'enquête.

Informations Générales

Diagnostic Qualité

Organisation

Gestion de ressources

La qualité est un outil organisationnel, il faut donc gérer les ressources (humaines et matérielles). On peut ainsi utiliser des logiciels comme :

Gestion de projet

Dans l'organisation, il faut suivre les actions. Pour cela, les outils de gestion de projet sont parfaits, comme par exemple :

Il faut aussi décrire les processus, pour ce faire, les logigrammes ou les cartes heuristiques peuvent être très efficaces :

Gestion Documentaire

On peut mentionner ces outils pour la gestion documentaire :

Suivi

Satisfaction client

En terme de statisfaction client, les outils de sondage sont utiles, comme par exemple :

Inventaire

La démarche qualité nécessite également des outils de gestion d'inventaire, avec des logiciels comme :

Traçabilité

Enfin, la traçabilité doit être gérée, avec par exemple :

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 09/01/13
  • Correction mineure : 06/11/13
Mots-clés

GLOP : gestion des absences (congés, missions) du personnel d'un laboratoire CNRS

  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version évaluée : décembre 2012
  • Langue(s) de l'interface : français
  • Licence : unknown

    GLOP n'est pas distribué en dehors du CNRS pour le moment. Si vous souhaitez l'utiliser (dans un laboratoire CNRS ou autre), contactez l'auteur et assurez vous d'avoir une licence ou un accord d'utilisation.

Description
Fonctionnalités générales

GLOP (Gestion LOcale de personnel) est une application web écrite en Java qui permet aux agents de faire des demandes de mission et de congés depuis leur poste de travail avec leur butineur préféré, aux responsables de valider ces demandes de la même façon et au gestionnaire du laboratoire de gérer aisément les absences et les missions : les principales règles de calcul des congés sont prises en compte par l'application.
Cela permet au directeur du laboratoire d'avoir un planning des personnes présentes au laboratoire.

GLOP est composé :

  • d'une application web qui permet à chaque agent de faire une demande de congé ou de mission et au responsable de l'agent de valider cette demande,
  • d'une autre application web destinée au gestionnaire de personnel pour la gestion des dossiers des agents et la configuration de l'application.

Remarque : ces applications Web Java sont téléchargées depuis le serveur avec Java Web Start. Il faut donc s'assurer que le mimetype jnlp est associé à l'application java.

Les dossiers du personnel sont initialisés et mis à jour à partir des données des applications de gestion de personnel du CNRS (SIRHUS et LABINTEL). Les différents statuts des personnels d'une unité CNRS sont pris en compte (CDD/permanents) de même que les différentes tutelles (CNRS/Université).

Autres fonctionnalités

GLOP inclut les fonctionnalités suivantes pour chaque agent :

  1. faire une demande de congé ou de mission
  2. signaler une absence professionnelle
  3. afficher son solde de jours de congés
  4. afficher son propre planning d'absence
  5. gérer son compte épargne temps (CET)
  6. visualiser le planning des absences de son service ou groupe, mais aussi celui de tout le laboratoire
  7. gérer des plages horaires de travail

GLOP inclut les fonctionnalités suivantes pour un responsable de service :

  • valider les demandes de congé ou de mission (le responsable est averti par mail de la demande de congé ou de mission)

GLOP inclut les fonctionnalités suivantes pour le gestionnaire du personnel :

  1. extraire les données des bases SIRHUS et LABINTEL
  2. gérer les rôles des agents dans GLOP
  3. gérer l'organigramme (les services, les groupes)
  4. gérer le dossier de chaque agent (CET, reliquat, attribution de congés)
  5. calculer le droit à congé pour l'année pour tous les agents selon la quotité, le reliquat, les jours de fermeture du laboratoire, l'organisme d'appartenance des agents
  6. GLOP est multi-profil, c'est à dire qu'on peut gérer plusieurs organismes d'appartenance (profil CNRS, profil Université, profil CEA)
  7. définir une politique de laboratoire, c'est à dire attribution du nombre de jour de congés, déclaration des jours de congés pour tout le laboratoire, ...

Voici deux exemples d'écrans de GLOP :

  • L'écran d'accueil de GLOP pour l'agent :

  • Le solde des congés :

Interopérabilité

Le serveur applicatif est hébergé au Centre de Calcul de Lyon.

Il n'y a pas de dossiers de personnel à télécharger en local par le gestionnaire. Par contre, l'application WEB est téléchargée sur le poste de travail de l'utilisateur par Java Web Start.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Nous utilisons GLOP depuis plus de 6 ans. Cela simplifie beaucoup la vie des membres du laboratoire : nous pouvons faire des demandes de congés ou de mission sans nous déplacer au service du personnel du laboratoire, et notre responsable peut valider ces demandes sans se déplacer non plus. Le calcul des jours restants est fait automatiquement et nous pouvons consulter notre solde de congés à tout moment. De même l'affichage du planning permet de savoir quels sont les collègues présents au laboratoire.

Les postes de travail du laboratoire sont en MacOS, en Windows ou en Linux.

Les butineurs principalement utilisés sont :

GLOP est bien adapté aux gros laboratoires bien structurés avec des services, des groupes de recherche, des groupes de projet, où, du fait de notre implication dans de grosses collaborations internationales, les missions sont très nombreuses.

Mais de plus "petits" laboratoires CNRS ont fait le choix de GLOP pour ses multiples fonctionnalités.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Pour utiliser ce logiciel, il faut être un laboratoire du CNRS et en faire la demande au LAPP. Les demandes passent d'abord par le LAPP auprès de Thierry Le Flour essentiellement et ensuite celui-ci sollicite le Centre de Calcul pour l'ouverture des accès ORACLE et l'infocentre du CNRS pour les extractions de données SIRHUS/LABINTEL.

La politique d’utilisation et d'installation de GLOP actuellement mise en œuvre est très simple : toute unité CNRS en faisant la demande peut bénéficier de son installation après avoir évalué l’intérêt de l'outil à travers une version de démonstration disponible depuis le WEB.

Autre limitation : les congés ne peuvent pas être posés de manière rétro-active par l'agent lui-même, par contre le gestionnaire du personnel peut le faire.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Linux, MacOS, Windows

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Ce logiciel a été développé au LAPP pour les besoins propres du laboratoire, puis son usage s'est répandu dans plusieurs laboratoires à l'IN2P3 d'abord puis dans d'autres laboratoires du CNRS en dehors de l'IN2P3. Actuellement, une trentaine de laboratoires répartis sur toute la France et représentant plusieurs disciplines scientifiques utilisent GLOP quotidiennement.
Il est maintenu par son auteur avec le soutien de la direction de son laboratoire.

Eléments de pérennité

Le logiciel est maintenant bien abouti et sa maintenance a le soutien de la direction du LAPP.

L'auteur du logiciel est réactif et très patient !

Références d'utilisateurs institutionnels

La liste des laboratoires utilisant GLOP fin 2011 :
APC (in2p3), CNSNM (In2p3), DR11 (CNRS Grenoble), DSI (CNRS Toulouse/Meudon), IAP (CNRS Paris), IAS (CNRS Orsay), ICSN (CNRS Gif) , IPNL (In2p3 Lyon), IRISA (CNRS Rennes), ISV (CNRS Gif), ITAV (CNRS Toulouse), INT (CNRS Marseille), LAPP (In2p3), LAPTH (In2p3), LEBS (CNRS Gif), LEGI (CNRS Grenoble), ISTerre (CNRS Grenoble), LLR (In2p3), LNCMI (CNRS Toulouse/Grenoble), LPNHE (In2p3), LPSC (In2p3), NED (CNRS Gif), NEEL (CNRS Grenoble), SBR (CNRS Roscoff), ULISSE (CNRS Annecy)

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Suivi du développement : http://glop.in2p3.fr/GP/GLOPSuivi.html

Documentation utilisateur

La documentation utilisateur riche et précise est disponible en aide en ligne dans l'application.
On peut aussi consulter sur le web une ancienne version de la documentation pour se faire une idée des fonctionnalités disponibles à cette époque.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 26/03/14
  • Correction mineure : 27/03/14
Mots-clés

LibreOffice : suite bureautique intégrée

  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 4.1.3
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : LGPL

    V3.

    Textes et images du site web : Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 License.

    "LibreOffice" et "The Document Foundation" sont des marques enregistrées dans un ou plusieurs pays. Leurs logos et icônes sont soumis au droit d'auteur.

Description
Fonctionnalités générales

Suite bureautique intégrée comprenant :

  • un traitement de texte «Writer»,
  • un tableur «Calc»,
  • un module de création de présentation «Impress»,
  • un module de dessin vectoriel «Draw»,
  • une base de données intégrée «Base»,
  • un éditeur d'équations «Math».
Autres fonctionnalités
  • Dictionnaire, dictionnaire des synonymes.
  • Installation multilingue permettant un grand nombre de langues nationales et régionales.
  • Signatures numériques de document.
  • Environnement de développement de macrocommande (différents langages : LibreOffice Basic, Python, BeanShell, JavaScript).
  • Dans cette version, la gestion des espaces insécables en français est intégrée.
  • De nombreuses extensions sont disponibles : http://extensions.libreoffice.org/libreoffice-extensions-and-templates-fr?set_language=fr
Interopérabilité
  • Par défaut, le format des documents est en standard ouvert ODF (OpenDocument Format), voir : http://opendocument.xml.org/ (OASIS et ISO), et la fiche PLUME : https://www.projet-plume.org/fr/ressource/format-o...
  • Export possible en PDF y compris pour les formulaires.
  • Peut ouvrir et enregistrer des fichiers dans les formats d'autres suites bureautiques comme les fichiers à extension .doc(x), .xls(x), .ppt(x) de Microsoft Office ainsi qu'au format HTML.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise la version française sur un poste Windows principalement comme outil de traitement de texte, tableur et pour la création de diaporamas.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • En cas de dysfonctionnement, on peut consulter les pages :
    - notes de version : http://fr.libreoffice.org/telecharger/notes-de-ver...
    - lisez-moi : http://fr.libreoffice.org/home/lisez-moi/
  • Les utilisateurs de MS-Windows 2000 peuvent avoir besoin de cette mise à jour avant de pouvoir installer LibreOffice, voir http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx....
  • Sur MacOS et sur MS-Windows (en particulier MS-Windows 7), les diaporamas peuvent apparaître incomplets. Comme contournement, allez à LibreOffice -> Préférences -> Affichage, et désactivez l'accélération matérielle.
  • La version 3.5 utilise un algorithme de chiffrement différent de celui des versions précédentes : AES a remplacé Blowfish. En conséquence, les fichiers chiffrés avec LibreOffice 3.5 ne peuvent pas être ouverts avec les versions de LibreOffice précédentes jusqu'à 3.4.4. LibreOffice 3.4.5 permet d'ouvrir ces fichiers. Cependant en enregistrant à nouveau avec LibreOffice 3.4.5 l'ancien algorithme de chiffrement sera utilisé. Les fichiers chiffrés avec l'ancien algorithme peuvent évidemment être utilisés par LibreOffice 3.5.0.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Plusieurs distributions GNU/Linux intégrent LibreOffice : Arch Linux, Fedora, Gentoo, Mageia, OpenSUSE et Ubuntu.

Plates-formes

Windows (XP, VISTA, 7), GNU/Linux, MacOS (>=10.4)

Logiciels connexes
  • Un pack d'aide en français est téléchargeable sur le site afin de bénéficier de l'aide en local. Sans installation du pack d'aide, LibreOffice accède automatiquement au site Internet d'aide lors de l'utilisation d'une fonction d'aide (menu, touche F1 sur Windows...) de LibreOffice.
    *Environnement d'exécution Java : il faut installer JRE (Java Runtime Environment) pour avoir certaines fonctionnalités comme le module de base de données (Base), certains assistants et extensions (générateur de rapports, solveur, etc.). Il est préférable d'installer la dernière version de l'environnement d'exécution Java avant d'installer LibreOffice.
    Pour installer un environnement d'exécution Java ou pour vérifier si vous en disposez déjà, consultez le site officiel de Java en français : http://java.com/fr/
  • De nombreuses extensions permettant de compléter et personnaliser la suite sont disponibles sur : http://extensions.libreoffice.org/. On trouve notamment des modèles de présentation pour le module "Impress" qui remplacent avantageusement ceux proposés par défaut.
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
  • Editée initialement par la société StarDivision, fondée en 1995 par Marco Börries, StarOffice est repris par Sun Microsystems en 1999 et est alors une suite propriétaire et commerciale. En 2000, Sun Microsystems met la plupart du code sous licence LGPL ce qui donne la suite libre OpenOffice.org. A la suite du rachat de Sun Microsystems par Oracle en 2009, des membres quittent le projet OpenOffice.org. Ils forment un nouveau groupe appelé The Document Foundation et continuent le développement de la suite sous le nom de LibreOffice, tandis qu'Oracle cède OpenOffice.org à Apache. Pour en savoir plus : http://www.framablog.org/index.php/post/2012/05/27...
  • LibreOffice et OpenOffice sont désormais dans une sorte de concurrence : Ubuntu a choisi de soutenir LibreOffice ; il n'y a plus de paquet OpenOffice dans la logithèque des dernières versions d'Ubuntu.
  • The Document Foundation est une organisation constituée en fondation en 2010 par les membres leaders de l’ancienne communauté OpenOffice.org. Elle bâtit sur les fondations des dix ans de travail sur OpenOffice.org. Elle a été créée avec la conviction qu’une fondation indépendante est ce qui convient le mieux aux valeurs intrinsèques d’ouverture, de transparence et de reconnaissance des personnes pour leur contribution à la Communauté. Elle est ouverte à toute personne qui est en accord avec ses valeurs et contribue à ses activités. Elle accueille la participation des entreprises, par exemple en parrainant le travail d’individus et de contributeurs dans la communauté.
Eléments de pérennité
  • La suite LibreOffice dérive de logiciels qui existent depuis 1999. Elle est un embranchement (un « fork ») d'OpenOffice.org, lui-même issu de StarOffice.
  • Elle est soutenue par de nombreuses entreprises, communautés et organisations du logiciel libre : FSF, Gnome, AFUL, APRIL, NeoOffice, Canonical, Novell, Red Hat, Google.
  • Elle est intégrée dans plusieurs distributions GNU/Linux.
  • L'enregistrement des fichiers (.odt, .ods...) se fait en format OpenDocument Format, standard OASIS et ISO (Voir fiche PLUME sur ODF).
Références d'utilisateurs institutionnels

Groupe de Mutualisation InterMinistérielle pour une bureautique Ouverte (MimO : http://www.journal-officiel.gouv.fr/mimo/) qui regroupe ministères et administrations tels que environnement, défense, intérieur, économie, budget, culture, justice, agriculture, DILA, ENA, Assemblée nationale, CAF...

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • LibreOffice est parfois abrégé en LibO ou LibrO dans les forums.
  • Sous Windows, choisissez le mode "installation personnalisée" pour installer les langues et dictionnaires souhaités.
  • Pour saisir l'espace insécable, utilisez les touches Ctrl Maj Espace.
  • Pour la version 3.5, il est préférable sous Windows XP d'avoir une version JRE 32 bits ou JRE 6 (téléchargeable sur http://www.oldapps.com/) plutôt que JRE7 sinon un message signale une erreur mais ce n'est pas bloquant.
  • Extension permettant d'insérer directement des OpenCliparts : http://extensions.libreoffice.org/extension-center...
Contributions

Pour développer, assister, traduire, financer... : http://fr.libreoffice.org/participer/

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 04/12/12
  • Correction mineure : 02/09/13
Mots-clés
Pour aller plus loin
Fiche en recherche de repreneur
Cette fiche est en recherche d'un repreneur. Si vous êtes intéressé(e)s, contactez-nous !

BIRT : Business Intelligence and Reporting Tools, outil de création de tableau de bord

Description
Fonctionnalités générales

BIRT permet de créer des états et des tableaux de bord. Un tableau de bord est une vue synthétique qui donne des informations consolidées, c'est une photo à un instant donné des indicateurs mesurant une activité.

BIRT est exploité par les services des Systèmes d'Information et à destination :

  • des responsables, en tant qu'outil d'aide au pilotage et fournisseur de tableau de bord,
  • des personnels "métier", en tant qu'outil de reporting opérationnel et fournisseur d'états.

BIRT est un projet Eclipse, le développement du tableau de bord est réalisé depuis l'IDE Eclipse. L'exploitation par les utilisateurs des tableaux de bord peut être réalisée depuis une application ou depuis un serveur web.

Autres fonctionnalités

BIRT permet essentiellement :

  • de se connecter à une source de données (fichier texte, XML, base de données relationnelle, etc),
  • de définir les données que l'on désire exploiter (par exemple une requête SQL),
  • de croiser différentes sources de données (jointures entre différentes bases de données),
  • de réaliser des cubes (les données se déplient par clics successifs),
  • d'appliquer des traitements (par exemple des statistiques),
  • de présenter les données sous forme de tableau et de graphique.

BIRT répond à deux types d'utilisations possibles :

  • toutes les fonctionnalités sont accessibles par les interfaces graphiques,
  • et toutes les fonctionnalités peuvent être enrichies par programmation.

Les fichiers BIRT générés sont au format XML, le développeur peut, si nécessaire, les modifier. Les tableaux de bord sont dynamiques et peuvent recevoir des paramètres d'entrées saisis par l'utilisateur. Les tableaux de bord peuvent être exportés à différents formats (xls, csv, pdf).

Les graphiques proposés sont de types barre, courbe, zone, camembert, jauge, radar, etc.

Interopérabilité

BIRT supporte en entrée les connexions aux sources de données de type tableur comme Excel et Open Office, mais aussi de type JDBC vers Oracle, MySQL, PostgreSQL.

Pour l'exploitation des tableaux de bords, ils peuvent être déposés sur un serveur comme Tomcat par exemple ou intégrés dans une application Java.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Le service des Systèmes d'Information du LAAS utilise BIRT pour produire un ensemble de tableaux de bord émanant des bases de données du personnel, des publications, des contrats, etc, ...
    Les tableaux de bord sont utilisés par la direction et les responsables des services pour obtenir des renseignements structurés de l'activité du laboratoire dans le cas par exemple de l'évaluation AERES.
  • Dans le cadre du CEFE, nous souhaitons utiliser cet outil pour visualiser des données de nos bases de données scientifiques. La présence d'une maquette de tableaux croisés est le plus qui nous a fait retenir ce produit. Nous généraliserons son utilisation dès que nous serons arrivés à réaliser des mises en page adaptées à nos besoins.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Les utilisateurs finaux ne peuvent pas produire leur propre rapport facilement. Même si tout peut se faire par des clics de souris, une bonne connaissance technique est nécessaire, par exemple celle de SQL dans le cas d'une source de données de type base de données relationnelle ou celle de Javascript pour rendre les rapports dynamiques.

De plus, Eclipse est un environnement (IDE) dont la prise en main n'est pas forcément simple pour des personnes qui ne font pas de développement.

Lors du déploiement de rapports BIRT sur des serveurs d’applications (comme Tomcat ou JBOSS) via le composant BIRT Viewer pour fournir un accès aux rapports via un navigateur web, des problèmes de performance peuvent apparaître à partir d'un nombre d’utilisateurs clients élevés. Des solutions possibles sont : répartition de la charge en ajoutant des instances du serveur d'application ou passage à la version commerciale du BIRT Viewer.

Enfin, d'un point de vue architecture, les environnements sur lesquels BIRT est connecté peuvent être soumis à une forte charge si les requêtes créées sont trop volumineuses : un environnement dédié aux requêtes via BIRT, copie de l'environnement de production, est préconisé dans l'état de l'art.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Depuis la version 3.7 de BIRT sortie en juin 2011, la numérotation de version est identique à celle d'Eclipse. La version précédente était 2.6.2.

Plates-formes

Des versions pour GNU/Linux, Mac OS et MS Windows existent, le prérequis étant de disposer d'un Java JDK/JRE.

Logiciels connexes

Eclipse, BIRT étant un plugin de ce dernier.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

BIRT est intégré dans le projet Eclipse: l'équipe de développement est rapidement décrite ici. Pour chaque nouvelle version d'Eclipse, le plugin BIRT est mis à jour.

Eléments de pérennité

Cet outil est utilisé pour formuler les requêtes dans le cadre du projet GESLAB (ex-SILAB, ex-XLAB), l'application de gestion financière des laboratoires du CNRS. Les états et rapports BIRT à destination des gestionnaires ont été déployés sur les serveurs Web de l'application début 2012.

Références d'utilisateurs institutionnels
  • Le LAAS, par exemple pour produire des documents pour les évaluation AERES.
  • Les laboratoires du CNRS, dans le cadre de l'application de gestion GESLAB.
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Contributions
Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 15/10/12
  • Correction mineure : 26/10/12
  • Rédacteur de la fiche : Isabelle Guillet - LIG (Université Joseph Fourier Grenoble, CNRS, Grenoble INP, UPMF, INRIA)
  • Relecteur(s) : Hatem Krit (AMAP)
    Marie-Claude Quidoz (UREC puis CEFE)
  • Contributions importantes : Saïd Oulahal (INRIA)
    Premier rédacteur de la fiche Joëlle Prévost (LIG)
  • Responsable thématique : Jean-Marc Larré (LAAS)
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : AIGLe, OSC

OSE : suivi des effectifs d'un laboratoire

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
Description
Fonctionnalités générales

OSE (Outil de Suivi des Effectifs dans un laboratoire de recherche) permet pour les personnes présentes dans le laboratoire de :

  • Enregistrer les données utiles pour la gestion et le fonctionnement quotidien.
  • Établir des listes après choix des items, sélections et tri. Les exporter en format tableur.
  • Afficher un trombinoscope comportant le statut et les coordonnées des personnes.
  • Afficher les capacités des bureaux et salles de réunion, les noms des personnes occupant les bureaux.
Autres fonctionnalités

En cours de developpement sous forme de module associé : gestion des missions

Interopérabilité
  • Exportation de données en format tableur.
  • Une API sécurisée permet de soumettre des requêtes à l'application pour obtenir des données non sensibles.
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

OSE est utilisé conjointement par les laboratoires LIG et LJK depuis 2006. Il contient plus de 2000 dossiers en cours et autant en archive.

Les gestionnaires et les services RH l'utilisent quotidiennement. L'annuaire en ligne sur le site web du LIG est constitué dynamiquement à partir de OSE, la commission des locaux s'appuie aussi sur OSE.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Le schéma des données mériterait d'être réorganisé, en particulier pour mieux gérer la notion de personne et de contrat de travail.

  • La gestion des droits des utilisateurs de l'application devrait comporter un niveau supplémentaire (administrateur fonctionnel).
    Peu de documentations, notamment au niveau des manuels d'utilisation et d'administration.

  • Installation difficile : certains aspects de la procédure d'installation et de l'interface graphique du logiciel méritent d'être finalisés.

  • Manque un module d'importation des données au même titre que celui de l'exportation.

Environnement du logiciel
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Coordination des services Moyens Informatiques du LIG (Laboratoire d’Informatique de Grenoble) et du LJK (Laboratoire Jean Kuntzmann)

Eléments de pérennité

OSE est utilisé par les services RH de 2 structures (LIG, LJK) qui ont constitué un comité de pilotage, réuni au moins une fois par an et un comité d'utilisateurs, réuni 2 à 3 fois par an. Son développement et sa maintenance sont réalisés par 0,5 développeur avec le statut de fonctionnaire.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Le support est assuré par la liste support-ose [at] imag [dot] fr

Documentation utilisateur

Voir la page d'accueil du site web du projet : http://ose.forge.imag.fr/

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Étant donné les informations gérées par OSE, pensez à vous rapprocher de votre correspondant CNIL pour faire une déclaration en bonne et due forme.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 08/10/12
  • Correction mineure : 27/08/13
Mots-clés

TOMUSS : tableur web collaboratif pour la gestion pédagogique des étudiants

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 5.2.5 - 21/08/2013
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Thierry Excoffier
  • Contact concepteur(s) : thierry.excoffier@univ-lyon1.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIRIS

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : TOMUSS
Fonctionnalités générales du logiciel

TOMUSS est un tableur web dont l'objectif est de simplifier la gestion pédagogique des étudiants et des enseignements. Il permet :

  • de saisir des notes, du texte, des présences dans des tables (une par enseignement et semestre) et d'associer un commentaire à la valeur saisie ;
  • d'afficher l'historique des modifications des cellules des tables ;
  • de gérer facilement les enseignements avec de nombreux intervenants ;
  • de calculer des moyennes pondérées en tenant compte des absences justifiées ou non, des devoirs non rendus ou impossibles à noter ;
  • d'importer et exporter sans erreur les données dans d'autres tableurs ou les applications officielles des scolarités (APOGÉE par exemple) ;
  • de gérer les justificatifs d'absence, les dispenses et les conditions spéciales d'examen ;
  • de faire des calculs statistiques pour déterminer des problèmes de notation ;
  • de diffuser leurs notes aux étudiants de façon individuelle ;
  • de faire un suivi personnalisé des étudiants en consultant une page synthétisant les informations saisies dans les enseignements qu'ils suivent ;
  • de filtrer et trier les données avant de les traiter ;
  • de faire saisir aux étudiants des valeurs dans le tableau (prise de rendez-vous, choix de sujet...) ;
  • d'avoir les trombinoscopes et les listes d'adresses mails ;
  • de gérer les enseignants référents pédagogiques et leurs étudiants ;
  • de voir en temps réel les modifications faites sur les tableaux.

Les enseignants peuvent facilement obtenir leurs listes d'étudiants, de mails, les trombinoscopes, feuilles d'émargement et bien sûr calculer les moyennes sans saisir de formules compliquées. On peut très facilement filtrer les étudiants qui ont une mauvaise note pour les convoquer à une séance de soutien, ou bien afficher la liste des étudiants qui ont un justificatif d'absence pour le jour de l'examen.

Les étudiants voient l'ensemble des informations les concernant qui ont été saisies dans TOMUSS. Ils ont accès au nom de la personne qui a fait la saisie de la note, au commentaire et à la date de saisie. Il peuvent connaître le rang de leur note dans le groupe, s'abonner à un flux RSS pour être tenu au courant des dernières notes saisies. La transparence du processus permet aux étudiants de prévenir rapidement les enseignants quand il y a une erreur de notation, ceci évite les corrections après le jury.

La scolarité dispose d'un outil spécialisé pour la saisie des justificatifs d'absence et des dispenses d'assiduité. Les conditions spéciales d'examen sont simplement saisies dans une table particulière, ceci permet la traçabilité de toutes les opérations. Les utilisateurs peuvent créer des tables (visibles ou non par les étudiants) pour la gestion de la scolarité, par exemple pour suivre les étudiants en mobilité internationale.

Les administrateurs TOMUSS le configurent en modifiant des tables. Ils peuvent définir des hiérarchies de groupes d'utilisateurs (en plus de celles de l'annuaire LDAP). Pour chacune des fonctionnalités de TOMUSS on peut lister les utilisateurs y ayant accès. Ils disposent de nombreux outils pour surveiller le bon fonctionnement du système.

TOMUSS est un outil très souple et généraliste qui peut-être utilisé pour autre chose que la gestion des étudiants. Il peut être adapté très facilement à son environnement car le coeur de TOMUSS et les modifications locales sont clairement séparés, permettant ainsi de faire des mises à jour simplement.

Pour installer TOMUSS il est nécessaire d'avoir un serveur Unix avec Python ainsi qu'un service web d'authentification des utilisateurs. TOMUSS est directement utilisable s'il y a un service CAS (Single Sign-On) et que les groupes d'étudiants sont stockés dans un annuaire accessible via LDAP.

Contexte d’utilisation du logiciel

TOMUSS a commencé à être utilisé en 2008 à l'Université Lyon 1 dans le cadre du plan licence afin de faciliter le suivi des étudiants.
Chaque semestre, 100000 valeurs sont saisies par plus de 300 enseignants, et il reçoit un million de visites de 6000 étudiants qui viennent voir leurs notes.

Publications liées au logiciel

Pour essayer TOMUSS sur le site de démonstration : http://demo710.univ-lyon1.fr/TOMUSS/=super.user

Une liste plus détaillée des fonctionnalités avec des copies d'écran : http://perso.univ-lyon1.fr/thierry.excoffier/TOMUSS/fonctionnalites.html

La documentation utilisateur : http://perso.univ-lyon1.fr/thierry.excoffier/TOMUSS/doc_table.html

La documentation technique nécessaire pour adapter TOMUSS à son environnement (listes d'étudiants, photos...) : http://perso.univ-lyon1.fr/thierry.excoffier/TOMUSS/DOCUMENTATION/Welcome.xml

Les «comment faire pour» en vidéo : http://perso.univ-lyon1.fr/thierry.excoffier/TOMUSS/TUTORIALS/howto.html

La page d'accueil en anglais : http://perso.univ-lyon1.fr/thierry.excoffier/TOMUSS/home.html

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 18/09/12
  • Correction mineure : 18/09/12
  • Auteur de la fiche : Dominique Caron (Laboratoire de Physique Charles Coulomb Montpellier)
  • Responsable thématique : Anne Durand (CLEO)

AIGLe : système Collaboratif d'Information et de Gestion de Laboratoire

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 4.3.3-1 - Juillet 2012
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : validé (au sens PLUME)
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Dominique CARON, Laboratoire Charles Coulomb Université Montpellier II
  • Contact concepteur(s) : dominique.caron@univ-montp2.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : L2C, ERIC (Lyon 2), ICG (UM2), IBMM (UM1), MIO (Aix Mrs)

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : AIGLe
Fonctionnalités générales du logiciel

Système d'Information coopératif, AIGLe permet de gérer :

  • La production scientifique : dépôt/modification et récupération (automatique et/ou manuelle) depuis et vers HAL/TEL/CEL et vers arXiv/PubMed_Central (via HAL).
  • L'import de documents bibliographiques depuis EndNote, arXiv, PubMed et Web of Sciences (sous réserve d'abonnement).
  • Le repérage des notices bibliographiques dans un fichier csv exporté de l'OST (Observatoire des Sciences et des Techniques).
  • La réservation de salles.
  • La réservation de matériel.
  • L'organisation de congrès/séminaires.
  • La gestion de la bibliothèque.
  • La gestion de documents internes.
  • Les votes, enquêtes, sondages au sein du laboratoire.
  • Les absences du personnel.
  • Les informations sur le personnel (contrôle avec la base Labintel et/ou Harpège).
  • Les missions.

AIGLe est fourni avec un plugin SPIP générant des pages web à partir d'informations disponibles dans sa base de données (annuaire, trombinoscope, page perso, publications, bibliothèque, séminaires, colloques, congrès, etc ... ).

Le plugin est compatible avec le CMS Fastboil et peut également être utilisé sans CMS ou même, en utilisant des 'iframe', avec n'importe quel CMS.

AIGLe étant modulaire, il est possible de ne pas utiliser tous les services.

Autres fonctionnalités :

  • AIGLe est capable de récupérer seul et sans intervention manuelle, les publications du laboratoire déposées sur HAL, par les collaborateurs d'autres laboratoires.
  • Aide à détecter :
    • Les doublons HAL
    • Les noms des auteurs de son laboratoire mal orthographiés sur HAL
    • Les noms de revue mal orthographiés sur HAL
    • etc...

NB: il n'est pas très difficile de transformer AIGLe en mini-instance de HAL en ajoutant par exemple des métadonnées propres à son laboratoire dans les publications, ou même de nouveaux types de publications.

A noter également :

  • Authentification des utilisateurs via pwauth (unix), imap(s), ldap(s) ou depuis la base MySQL.
  • Ecrit en PHP et utilise une base de données MySQL.

Contexte d’utilisation du logiciel
  • Utilisation coutumière de quasiment tous les chercheurs et ita/iatos de mon laboratoire (L2C) pour : réservation de salle, de matériel, déclaration des absences, dépôt de publication, gestion des séminaires, déclaration des invités, recherche de livre dans la bibliothèque (plus de 3000 livres au L2C), annonce de congrès, workshop, utilisation du plugin SPIP pour notre site Web, etc, ...

  • Utilisation quotidienne par la documentaliste de mon laboratoire L2C : dépôt de publications, gestion de la bibliothèque.

  • Il est aussi utilisé quotidiennement à l'ICG, Institut Charles Gérhardt, principalement pour la gestion et le dépôt des publications.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 16/07/12
  • Correction mineure : 24/07/12
Mots-clés

ChemProducts : gestion de stock de produits chimiques

  • Site web
  • Système :
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 1.1.3
  • Langue(s) de l'interface : français
  • Licence : Domaine public
  • Origine du développement : ICMMO
Description
Fonctionnalités générales

ChemProducts est une application Web qui permet la gestion d’un stock de produits chimiques (19333 conteneurs, repartis dans 10 laboratoires ). Chaque laboratoire possède un accès privé d’où il peut consulter, modifier, supprimer et ajouter des produits à son stock. Des recherches sont possibles par formule brute, numéro CAS, noms (officiel, usuel, acronyme), et surtout un module de recherche par sous structure est disponible (le dessin de tout ou un partie de la molécule est possible), élément introuvable dans les logiciels de ce type présent sur le marché.

De nombreuses informations (fournisseur, quantité, pureté mais aussi formule développée, phrases de risque et sécurité, fiche MSDS, emplacement des produits et produits en prêts) sont disponibles pour chaque conteneur. A chaque produit est associé un lien permettant l'acces direct au produit chez chaque grand fournisseur de produits chimiques (ACROS, ALDRICH, TCI, ...)

La sécurité a été mise en avant avec un module « hygiène et sécurité » qui permet la gestion des risques et sécurité mais aussi la mise en avant et l'actualisation des produits CMR. Le Service Hygiène et Sécurité (H&S) a donc un compte personnel permettant de consulter et de modifier l'ensemble des conteneurs à risque.

Enfin, à partir de ChemProducts, chaque personnel commande en ligne ses produits et est prévenu par courriel de l’avancée de sa commande, de sa mise en attente ou de sa disponibilité.
L'ensemble des fichiers de stock est disponible au format Excel.
Utilisé par d'autres entités, il fait l'unanimité. Il associe les critères de sécurité indispensables aux manipulations mais aussi la facilité de recherche de produits difficilement accessibles par les logiciels actuellement sur le marché. Le module de commande permet un suivi inégalable.

Autres fonctionnalités

Différentes fonctionnalités :

  • Recherche par :
    • Structure
    • CAS
    • Nom
    • Formule Brut
    • Réference interne
  • Commande en ligne

  • Ressource H&S

  • Exportation au format Excel

ChemProducts permet également d'accéder directement au tarif fournisseur associé à son organisme pour chaque produit.
Elle permet de regrouper en une seule base le stock de plusieurs laboratoires tout en restant propre à chaque laboratoire.

Sa transposition en format excel, permet d'obtenir en quelques secondes un listing accessible à tous et permettant de faire des inventaires très rapidement.

Un fonction "Poubelle" permet de répertorier sur une même liste tous les produits à détruire par enlèvement par le service H&S.
Enfin, un autre point important est la gestion par un "administrateur" et un "super-administrateur" répartissant les accès utiles et des fonctionnalités différentes.

Elle permet également au service achat de poster des messages notamment pour signaler des dates limites de commande ou fermeture du service.

Interopérabilité

Exportation possible sous .csv et .xls

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Le 20 mai 2008, le LSOM crée un programme de gestion pour sa réserve de produits chimiques. Le programme est une application web accessible pour tous les ordinateurs (Mac ou PC) connectés au réseau local, ne nécessite pas d'installation et fonctionne aussi bien avec Firefox et Safari qu'avec des navigateurs plus exotiques comme par exemple Internet Explorer.

  • Le 1er juin 2008, le LSOM a ouvert le projet à l'ensemble de l'institut afin que tous les labos puissent bénéficier d'une interface commune et avoir connaissance du contenu de la réserve des autres labos. De plus, le service hygiène et sécurité est lui aussi intégré au projet et bénéficie d'un compte spécial grâce auquel il peut facilement accéder à l'ensemble des réserves.

  • Très vite le LCBB a adhéré au projet et le contenu de sa réserve est accessible en ligne depuis le 26 août 2008.

  • Le LRMN a adhéré au projet le 10 septembre 2008, et le contenu de sa réserve a été mis en ligne dans les jours qui ont suivi.

  • Le LSB a adhéré au projet le 7 novembre 2008, et le contenu de sa réserve a été mis en ligne dans la journée. Quelques heures après, le LCI a adhéré au projet.

  • Le LCPSN a adhéré au projet le 24 février 2009, et le contenu de sa réserve a été mis dans les jours qui ont suivis.

  • Le LEMHE a adhéré au projet le 24 février 2009, et le contenu de sa réserve a été mis dans les jours qui ont suivis.

  • Le contenu de la réserve du LCOM est mis en ligne à partir du 10 avril 2009.

  • La fréquence d'utilisation est quotidienne et tous les utilisateurs en sont pleinement satisfaits. Les fonctionnalités les plus appreciées sont :

    • le module de commande: à tout instant, on connait l'avancée de sa commande et tout est regroupé au service des achats. De plus, on a accès directement aux fiches produits chez les plus grands fournisseurs de produits chimiques avec les réductions appliquées à chaque produit en quelques secondes,
    • la recherche par différentes caractéristiques permet une large gamme de moyens. Notamment, celle par structure et sous structure permet d'accéder à un panel de produits.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Les produits ne peuvent être recherchés par structure que s'ils ont été préalablement rentrés par un administrateur. Actuellement au laboratoire nous avons plus de 6500 structures identifiées.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Il est nécessaire d'installer l'application via le lien cité ci-dessus. Une procédure détaillée est jointe

Plates-formes

Les utilisateurs de Mac et PC se connectent au logiciel via le réseau local

Logiciels connexes

Le logiciel Java, nécessaire pour pouvoir lire et dessiner les structures des molécules. Téléchargement gratuit depuis http://www.java.com/fr/

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Nous sommes un laboratoire de recherche en synthèse organique, http://www.icmmo.u-psud.fr/Labos/LSOM/index.php

Eléments de pérennité

Notre laboratoire a, dans un premier temps, développé cette application puis nous l'avons utilisée au sein de de notre équipe afin de la mettre au point et faire les modifications utiles à son utilisation.
Ce n'est que quelques mois plus tard que nous l'avons ouvert à toutes les équipes de notre Institut. Aujourd'hui, c'est une application centrale qui gère toutes les bases de données. C'est devenu aussi l'outil principal de commande pour le service achat et de gestion des risques et sécurité pour le service H&S

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Documentation utilisateur

Un notice de d'utilisation "rubrique aide" est inclue à l'application ainsi que la procédure d'installation.

Divers (astuces, actualités, sécurité)
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 30/03/12
  • Correction mineure : 09/04/12
Mots-clés

cmdlivres : aide à la gestion des demandes d'ouvrages pour les laboratoires

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 3.1 - 15/03/12
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé en beta, utilisé en interne
  • Support : maintenu, sans développement en cours
  • Concepteur(s) : Philippe Grison
  • Contact concepteur(s) : pgrison@vjf.cnrs.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : CLT

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Cette application web a été conçue pour d'une part permettre une gestion fine des demandes d'ouvrages au sein d'un laboratoire de recherche et d'autre part offrir aux chercheurs une vue centralisée des livres achetés pour leur permettre de proposer en connaissance de cause de nouvelles acquisitions. Elle ne se substitue pas à un logiciel de gestion financière comme XLAB qui est utilisé au moment de l'engagement financier des commandes. Elle a été développée selon les spécifications suivantes :

  • Recueil des informations par formulaire configurable avec contrôle des contenus et formats, et alerte mail après validation
  • Vue récapitulative de la liste des ouvrages demandés précisant l'état de la commande (refusée, annulée, commandée, livrée, consultable)
  • Gestion centralisée des demandes via une interface web d'administration
  • Mutualisation du code PHP pour une gestion centralisée du code dans un cadre d'un déploiement multi-laboratoires
  • Développement suivant les normes et usages Open Source (MVC, OO, sessions PHP , sécurité BDD)

L'interface web d'administration devait par ailleurs permettre à la gestionnaire de :

  • Gérer les commandes et avertir automatiquement par mail le demandeur des différentes étapes de la demande
  • Lister et exporter des tableaux récapitulatifs au format CSV à partir d'une recherche multicritères (compte financier, année, nom du demandeur, etc.)
  • Gérer la table des membres utilisateurs, administrateurs et groupe des utilisateurs
  • Gérer la liste des comptes financiers
  • Gérer l'archivage des demandes
  • Créer des demandes spécifiques
  • Sauvegarder la BDD sur le serveur et rendre possible le téléchargement
Contexte d’utilisation du logiciel

cmdLivres en version 3.x est en production depuis 3 mois et déployée sur un serveur dédié de mon unité. Elle fait suite aux versions 1.x et 2.x en production depuis 2 ans environ. Elle est pour le moment utilisée par les chercheurs et membres permanents de deux unités SHS du campus de Villejuif (LACITO, CEH).

Syndiquer le contenu