transverse

Logiciels (logiciels libres en majorité) ou ressources (liées aux logiciels) utilisés par tout ou une grande partie des métiers comme les outils bureautiques, de navigation Internet
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 30/03/12
  • Correction mineure : 19/08/13
Mots-clés

KeePass : gestionnaire de mots de passe

Description
Fonctionnalités générales

KeePass est un logiciel de gestion de mots de passe pour une équipe ou un projet donné.

KeePass a reçu la certification CSPN de l’ANSSI (pour la version portable).

L'idée est de centraliser dans un fichier unique chiffré un ensemble d'informations de connexion (nom d'utilisateur, mot de passe...). L'accès à ce fichier peut se faire en parallèle par différents membres de l'équipe, KeePass gère la concurrence d'accès.

C'est donc une alternative pratique et sécurisée aux habituels fichiers texte ou tableurs, protégés en général par des droits d'accès au niveau OS (et par un mot de passe supplémentaire parfois pour les tableurs).

L'outil peut également servir comme gestionnaire de mots de passe personnels : un utilisateur peut ainsi gérer avec cet outil ses nombreux mots de passe pour les multiples sites auxquels il se connecte. Il permet ainsi d'utiliser des mots de passe aléatoires, ce qui est un gage important de sécurité. Il existe une version portable pour clé USB qui permet d'utiliser facilement sa base de mots de passe à partir de différentes machines.

Autres fonctionnalités

Divers mécanismes ont été implémentés pour se protéger, autant que possible, des keyloggers.

Interopérabilité

Les informations gérées par KeePass peuvent être importées et exportées dans différents formats ouverts, comme CSV ou XML, ou via des formats propriétaires d'autres logiciels du même genre, comme indiqué à cet endroit http://keepass.info/help/base/importexport.html.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

KeePass est utilisé pour gérer les différents logins/mot de passe pour un projet donné. Cela permet de partager de manière sécurisée ces informations entre les membres d'une même équipe projet, interne au service ou avec un prestataire. Pour éviter de partager un secret entre plusieurs personnes, il est possible d'utiliser l'extension CertKeyProvider qui offre une protection par certificat au lieu d'un mot de passe.

Keepas est l'outil idéal pour n'avoir qu'un seul mot de passe à retenir, ce qui permet d'en choisir un robuste, et utiliser sur les différentes applications ou sites auxquels on se connecte des mots de passe extrêmement robustes car longs et aléatoires .

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Une version native dédiée à Linux et MacOS (sans Mono) serait appréciable, même si des contributeurs annexes en ont mis des versions à disposition.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Le produit est développé en .net. Il s'exécute nativement sous MS Windows et via l'émulateur Mono (Mono version 2.6 et ultérieures) pour Linux ainsi que MacOS.

Des contributeurs annexes ont mis à disposition des versions natives pour divers OS y compris pour des smartphones, le tout regroupé sur http://keepass.info/download.html.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Le développement est géré par un particulier, Dominik Reichl, dont le site personnel est http://www.dominik-reichl.de/index.html.

Eléments de pérennité

Diverses récompenses ont été décernées à cet outil, comme le mentionne la page http://keepass.info/ratings.html.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Un forum est disponible, hébergé sur le SourceForge du projet : http://sourceforge.net/projects/keepass/forums.

Documentation utilisateur

La page principale d'aide, en anglais, est http://keepass.info/help/base/index.html.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

La distribution standard la plus pratique est la version portable qui se présente sous forme de fichier ZIP. Une fois décompressée le ZIP dans un répertoire accessible à l'équipe projet, le partage se fait typiquement en positionnant des droits d'accès OS adaptés sur le dit répertoire.

L'utilisation du mode "master password" est la plus pratique. Il convient cependant de modifier une option de base afin de minimiser les risques d'attaques par force brute, en allant dans les options de la base de sécurité, onglet Sécurité, et en cliquant sur "1 second delay" (voir le détail sur http://keepass.info/help/base/security.html#secdic...).

A noter par ailleurs qu'une traduction en français de la distribution standard est présente à http://keepass.info/translations.html.

Contributions

Il est possible de développer des plugins en suivant la documentation http://keepass.info/help/v2_dev/plg_index.html.

Par ailleurs, à titre d'information, les codes sources de la version courante sont disponibles sur SourceForge, à http://downloads.sourceforge.net/keepass/KeePass-2....

Le développement se fait en C#.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 29/08/11
  • Correction mineure : 29/08/11
Mots-clés

LibOdsStream : lecture et écriture en flux de fichiers au format Open Document Spreadsheet

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 21 juillet 2011
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Olivier Langella
  • Contact concepteur(s) : olivier.langella@moulon.inra.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : Génétique Végétale

 

Fonctionnalités générales du logiciel

LibOdsStream est une bibliothèque Java permettant de lire et d'écrire des fichiers de type "tableur" au format ODS (Open Document Spreadsheet).

Elle est très facilement intégrable : aucune dépendance particulière, faible emprunte mémoire (lecture/écriture en flux). Le but est de pouvoir remplacer avantageusement les imports/exports de données aux formats txt, csv, tsv, et ne contient donc pas encore de quoi gérer la mise en forme des tableaux.

LibOdsStream permet aux logiciels écrits en Java et ayant besoin de lire ou d'écrire des tableaux de données, de le faire dans le format ODS.

Les avantages par rapport à du format texte tabulé simple (txt, tsv, csv) sont les suivants :

  • pas de problème de "délimiteur" (fin de ligne, séparation des champs)
  • pas de problème de conversion de caractères (tout est stocké en UTF8)
  • gestion des dates (pas de problème de format)
  • gestion des chiffres (pas de problème de séparateur de décimales ou milliers)
  • possibilité pour l'utilisateur d'éditer son tableau avec LibreOffice, Gnumeric ou Microsoft Office 2010 (à vérifier pour ce dernier)

LibOdsStream est facilement intégrable dans un logiciel Java.

Contexte d’utilisation du logiciel

LibOdsStream est utilisée en production dans plusieurs projets sur la plateforme PAPPSO (http://pappso.inra.fr/bioinfo), pour les logiciels développés XTandemPipeline, PROTICport, MassChroqStudio.

Les développeurs intéressés peuvent télécharger les sources et la documentation associée à partir du dépôt git de SourceSup :
https://sourcesup.cru.fr/scm/?group_id=875

Les éventuels contributeurs sont les bienvenus (il suffit de s'inscrire sur SourceSup et de demander à participer au projet libOdsStream).

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 18/02/13
  • Correction mineure : 18/02/13
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : EDNA

Tango : contrôle d'expériences ou d'installations

Description
Fonctionnalités générales

Tango est un "système de contrôle" permettant le contrôle informatique de divers types d'expérience et/ou d'installations.
Il permet d'interfacer tous types d'équipements utilisés dans l'installation ou dans l'expérience. Une fois interfacés, tous ces équipements présentent une interface normalisée autorisant l'écriture de programmes de contrôle de haut niveau de ces équipements. Tango prend également en compte l'aspect distribué des installations informatiques d'aujourd'hui. C'est un bon exemple de système SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition).

Autres fonctionnalités

Tango supporte 3 langages (C++, python et Java) aussi bien pour l'écriture du logiciel interfaçant l'équipement que pour un logiciel de
contrôle de haut-niveau. L'accès aux équipements est également possible à partir de logiciel propriétaire comme LabView ou Matlab.
Tango supporte 3 types de communication réseau entre le logiciel de contrôle de haut niveau et les équipements :

  • Communication synchrone
  • Communication asynchrone
  • Communication asynchrone  déclenchée par événements

En sus de ces aspects communications liés à une informatique répartie, Tango incorpore une suite d'outils graphiques pour :

  • Générer un squelette du code spécifique à chaque type d'équipement
  • Configurer les équipements
  • Administrer un système Tango de A à Z
  • Gérer les droits d'accès aux équipements des utilisateurs

Tango propose également plusieurs bibliothèques graphiques (C++, Java ou Python) facilitant l'écriture de la partie interface utilisateur d'applications de contrôle de haut niveau. Un système complet d'archivage des données en provenance des équipements est aussi disponible.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Tango est utilisé à l'ESRF pour le contrôle des accélérateurs mais également pour le contrôle des lignes de lumières et des expériences.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Tango est un logiciel comportant de nombreux aspects. Sa prise en main peut demander un certain temps (plusieurs semaines) d'acclimatation avant de bien en saisir les subtilités.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré
  • Pour Windows, une distribution binaire est disponible sur le site WEB.
  • Une distribution source ("configure", "make", "make install") est également disponible sur le site WEB
  • Des paquets officiels Debian pour une partie du logiciel Tango sont disponibles pour la distribution "Debian". Ces paquets sont également disponible dans les dépôts officiels Ubuntu.
Plates-formes

Linux / Windows.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

EPICS, surtout utilisé dans les synchrotrons anglais et aux USA. ACS qui est utilisé pour le téléscope ALMA, comme tango, il est GPL et repose sur CORBA. PVSS qui est utilisé pour contrôler le LHC; contrairement aux autres, il n'est par contre ni libre ni gratuit.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Projet SourceForge multi développeurs et multi-instituts. Par exemple, le kernel et les outils graphiques de base sont développés à l'ESRF mais le système d'archivage est developpé à Soleil (institut synchrotron de la banlieue parisienne) tandis que l'interface python et la couche graphique python sont développées par le synchrotron Espagnol Alba.

Eléments de pérennité
  • En développement depuis 2000
  • Une communauté maintenant forte de 8 instituts répartis en Europe (Allemagne, Espagne, Italie, Suède, Pologne et France)
Références d'utilisateurs institutionnels

Tango est utilisé dans les instituts suivants :

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Une liste de diffusion et un site WEB sont dédiés au logiciel Tango et à son utilisation.

Documentation utilisateur

La documentation (en anglais) est disponible sur le site WEB du projet.

On peut aussi citer le "webinaire" RI3 de mars 2012 sur Tango (en français ... majoritairement) présentation

Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 22/06/11
  • Correction mineure : 22/06/11
  • Rédacteur de la fiche : Dirk Hoffmann - Centre de Physique des Particules de Marseille (CNRS, Aix-Marseille Université)
  • Responsable thématique : Pascal Dayre (IRIT)
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Mots-clés principaux : photo

JAlbum : créer un album d'images au format HTML

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 8.2 à 8.7
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : LGPL

    Le code utilisé dans l'application jAlbum, se divise en trois types, selon les auteurs :

    • jAlbum specific code (the se.datadosen.jalbum package) -> licence LGPL
    • General resusable components (all other se.datadosen... packages) -> code propriétaire
    • General reusable 3:rd party components -> selon les fournisseurs
Description
Fonctionnalités générales

JAlbum permet de créer des albums photos interactifs au format HTML (pour publication sur la toile), à partir d'une multitude de formats d'images. Le créateur d'album peut choisir un visuel (skin) et le changer facilement en cours de vie de l'album. Il peut permettre aux utilisateurs de l'album de retrouver les fichiers images originaux.
La configuration de l'album créé se fait par un ensemble de paramètres de configuration qui sont communs à tous les visuels (skins), mais chaque visuel a généralement un jeu de paramètres spécifiques à ses besoins qui permettent de personnaliser le résultat.

Autres fonctionnalités
  • Créer ses propres thèmes de visuel (skins)
  • Mode diaporama
  • Option téléchargement payant des photos publiées
  • Création partielle (mise à jour) des fichiers publiés.
  • Génération ou mise à jour en mode ligne de commande (ou batch)
  • Protection de photos par filigrane
  • Téléchargement automatique du résultat (via FTP) sur le site de publication
Interopérabilité

Programme écrit en Java, tourne sur tout système (connu) qui a une JVM.
Des distributions spécifiques sont préparées (février 2011) pour : Windows, Windows 64 bits, Mac OS XLinux (.deb for Ubuntu, Debian etc.), Linux (.rpm for Fedora, SUSE, Red Hat etc.), Linux (.bin for other distributions), HP-UX, Solaris, AIX.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Création et mise à jour régulière d'albums photos ("photothèque") au CPPM

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Il est relativement facile d'ajouter des thèmes ou visuels en insérant des greffons (plugins) Java dans l'application.
Le code source du cœur de l'application est propriétaire et pas public. Il existe cependant une documentation (javadoc) exhaustive, et son utilisation est gratuite y compris pour des fins commerciales.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Aucune, à ma connaissance.

Plates-formes

Tout système disposant d'une JVM.

Logiciels connexes

Java.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

picasa, iPhoto.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Une entreprise qui se finance d'après le site web par des dons et sponsors, par de la publicité et en vendant de l'espace "web" pour publier des albums photo sur le site jalbum.net.

Eléments de pérennité

jalbum.net incite l'utilisateur à créer un espace photos sur le site, qui a une taille très limitée (30 Mo en février 2011). Des extensions payantes ainsi que des produits dérivés (photo book imprimé) sont alors proposés, qui doivent en partie permettre de financer des développements de l'application. Lancé en 2002, le projet est clairement (et bien) sorti de sa phase de startup.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

http://jalbum.net/help/ contient : Help, Tutorials, Manuals

(A en croire les dernières annonces, le site jalbum.net a été traduit en une multitude de langues autres que l'anglais. [juin 2011])

Divers (astuces, actualités, sécurité)

A ma connaissance, pas moyen d'utiliser SFTP (à la place de FTP).

RMLL 2011 - Strasbourg - 9 au 14 juillet

Les RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) se tiendront à Strasbourg du 9 au 14 juillet 2011 :

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 06/06/11
  • Correction mineure : 28/09/11
Mots-clés

SIGDEF : système de gestion et de distribution de licences de logiciels

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Système : UNIX-like, Windows
  • Version actuelle : 1.0 - 02/05/2011
  • Licence(s) : GPL, CeCILL - En étude.
  • Etat : utilisé en interne, en développement
  • Support : maintenu, sans développement en cours
  • Concepteur(s) : IRD - DSI - Service Informatique Scientifique : Stéphane DEBARD (conception), Geoffrey PASCAL (conception et développement)
  • Contact concepteur(s) : stephane.debard@ird.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IRD

 

Fonctionnalités générales du logiciel

SIGDEF est une application informatique conçue de façon suffisamment générique pour répondre aux besoins de distribution et de gestion de licences. Cet outil est à destination des structures informatiques transversales. Il offre la possibilité, à travers deux interfaces (une pour les utilisateurs et une autre pour les administrateurs), d'effectuer des commandes d'activation de licences des logiciels et de les gérer simplement.

1- Interface utilisateur :

  • Identification (avec un annuaire, un fichier .htAccess) ou pas d'identification.
  • Choix du logiciel et de la version (gestion de commandes individuelles ou groupées), choix d'une demande d'installation par les services transversaux ou non.
  • Téléchargement des justificatifs des droits d'utilisation et des raisons d'accès (conventions, contrats, lettres ...).
  • Récapitulatif et acceptation de la charte d'utilisation.

2- Interface administrateur :

  • Validation de la commande (contrôle des informations sur l'utilisateur et ses choix).
  • Envoi de la licence, suite à une validation. La validation et l'envoi de la ou des licences peuvent être faits par un ou plusieurs services.
  • Synthèse et recherche des commandes en cours, validées ou envoyées.

Fonctionnalités non existantes et restant à développer :

  • Exportation des résultats bruts de la synthèse des commandes.
  • Requêtes spécifiques et croisement des données pour effectuer des bilans sur les commandes.
  • ...

Le logiciel est accompagnée d'une documentation complète : installation, utilisation et prise en main ainsi que le document de conception (base de données, workflow).

Contexte d’utilisation du logiciel

Les éditeurs de logiciels permettent contractuellement aux sociétés de mutualiser les achats de licences de plusieurs logiciels afin de diminuer les couts. Les sociétés délèguent la gestion d'un ensemble de licences à des services transversaux en informatique. Ces licences sont souvent des ID ou des fichiers d'activation fournis au gestionnaire sans les accompagner d'un outil de monitoring ou de gestion des commandes.

SIGDEF permet de répondre aux besoins de gestion et de déploiement d'un ensemble de logiciels à une large échelle.

Il est actuellement en production depuis 1 an pour la gestion de licences des logiciels des Systèmes d'Information Géographiques, impliquant deux services d'une DSI concernés dans la validation et l'envoi des licences à ses utilisateurs (200 utilisateurs).

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 27/04/11
  • Correction mineure : 06/04/13
Mots-clés
Pour aller plus loin

Sphinx : générateur de documentations HTML, LaTeX (PDF), nroff

Description
Fonctionnalités générales

Sphinx permet de produire des fichiers HTML, LaTeX (puis PDF), nroff ou texte brut à partir de fichiers rédigés en reStructuredText.

Il est écrit en Python et certains de ses fichiers de configuration nécessitent la connaissance du langage Python.

Il a été initialement développé pour produire la documentation de Python (en particulier en utilisant le texte brut des docstrings).

Il s'adapte à d'autres types de production (certains ont abandonné LaTeX pour écrire des livres avec Sphinx) .

Il est possible d'insérer des images déjà mises en forme (svg, png, etc.). On peut décrire des graphes directement en langage DOT (Graphviz).

Sphinx produit aussi les tables des matières, des pages d'index et propose une page de recherche dans la sortie HTML. D'autre part, l'arborescence de fichiers HTML produite est autonome, il est possible de faire un tar du répertoire HTML produit et de le déplacer en garantissant toutes les références croisées (liens, images, index...). Certaines structures d'accueil, telle SourceForge autorise la mise à jour de pages HTML en utilisant un tel tar.

On peut choisir le rendu final des pages HTML parmi plusieurs chartes graphiques (thème). Cet aspect est particulièrement soigné.

Avec le mécanisme d'intermapping, il est possible de lier de façon concise (sans URL) des documentations de projets indépendants.

Moins riche sémantiquement et hiérarchiquement que XML/Docbook, reStructuredText a l'avantage d'être plus facilement et plus légèrement insérable dans les codes sources.

Plusieurs langages (Java avec javadoc, matlab ou IDL, etc) ou d'autres outils proposent des services analogues (production de HTML à partir de commentaires structurés).

Dans un contexte de développement multi-langages, Sphinx assure une homogénéité de la documentation projet très appréciable.
En effet la souplesse de sa configuration et sa capacité d'extension permet l'intégration de n'importe quel langage. Il faut cependant noter que, si Sphinx prend en compte les éléments syntaxiques de C,C++ ou Java par exemple, il n'est pas capable d'extraire de la documentation du code source. Il faut donc avoir un générateur de reStructuredText à partir de son code source. Seul le code source Python, en utilisant les docstrings, est automatiquement analysé.

Sphinx est une excellente porte d'entrée de l'approche programmatique de la documentation.

Autres fonctionnalités

Vérificateur de liens hypertextes

Beaucoup de plugins disponibles

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise Sphinx depuis le printemps 2010 pour produire la documentation de tous mes projets de développement d'applications logicielles (FORTRAN, IDL, octave, shell, perl, XML/XSL, etc) dans le contexte scientifique océanographie et climatologie.

Les sources reStructuredText des manuels sont inclus dans les sources de mes composantes logicielles préfixés par le signe de commentaires dépendant du langage avec un marqueur de début et de fin.

Les sources reStructuredText des guides - décrivants les jeux de données, les procédures, etc.- sont dans des fichiers dédiés.

sphinx-build est utilisée pour la génération de l'ensemble de la documentation projet (guides et manuels).
Cette phase est précédée de l'extraction des parties reStructuredText de chaque source.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Des notions de Python sont nécessaires pour adapter le fonctionnement de Sphinx à ses besoins particuliers.

Le reStructuredText de Sphinx est enrichi (directives et rôles) par rapport à celui de docutils donc il peut devenir impossible d'utiliser la suite rst2* ou d'autres outils s'alignant strictement sur la forme canonique pour exploiter ses documents sources.

Pas d'analyse automatique du code source, excepté pour Python.
Pas d'index ou de glossaire inter-projets.
Gestion des tables pas terrible.
Portabilité du texte produit ou des images pas toujours assurée, en particulier pour le PDF (passant par LaTeX).

Environnement du logiciel
Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Eléments de pérennité
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

http://groups.google.com/group/sphinx-dev

Très réactive et constructive sans être trop bavarde (moins de 10 mails par jour).

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Voir le cours Sphinx de Marc Poinot http://calcul.math.cnrs.fr/spip.php?article164&lan...
    donné lors de ANGD Python en calcul scientifique à Autrans, France du 6 décembre au 10 décembre 2010;

  • Il y a beaucoup de logiciels nommés "Sphinx" donc lors de vos recherches d'information sur la toile ajouter "pocoo" dans la liste de
    mots.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 18/04/12
  • Correction mineure : 22/07/13
  • Rédacteur de la fiche : Jean-Baptiste Bertrand - Cléo (CNRS, EHESS, Université de Provence, Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse)
  • Relecteur(s) : Anne Durand (CLEO)
  • Responsable thématique : Anne Durand (CLEO)
Fiche archivée
Le contributeur ne peut plus mettre à jour la fiche et la recherche de repreneurs n'a pas abouti. De plus, la version évaluée dans la fiche (2.2) n'est plus la version courante (3.2).
Mots-clés
Pour aller plus loin
Fiche en recherche de repreneur
Cette fiche est en recherche d'un repreneur. Si vous êtes intéressé(e)s, contactez-nous !

Lazarus : extension Firefox/Chrome/Safari pour sauvegarder automatiquement les données saisies

Cette fiche n'est plus à jour. Elle a été archivée pour la raison exposée ci-contre.
Description
Fonctionnalités générales

Lazarus est un module pour les navigateurs Firefox, Chrome et Safari, qui permet une sauvegarde automatique des données entrées dans les formulaires en ligne.

Ce module peut, par exemple, être très utile lorsqu'on vient de remplir un long formulaire en ligne et que le navigateur bloque avant que l'on ait validé son envoi : le module permet de récupérer automatiquement les données saisies.

Autres fonctionnalités
  • Il est possible de déterminer combien de temps les données sont conservées ;
  • L'accès aux données sauvegardées peut être protégé par mot de passe ;
  • Il est possible d'effectuer des recherches dans les données sauvegardées, si l'indexation n'est pas désactivée ;
  • Depuis la version 2.2, il est possible de configurer l'interface dans d'autres langues que l'anglais (non-testé).
Interopérabilité

Les données, cryptées, sont sauvegardées dans une base de données au format SQLite.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Outil que j'utilise peu, étant donné qu'il est assez rare que j'aie à remplir des formulaires en ligne dans mon travail quotidien. Les rares occasions où j'ai eu à l'utiliser, cet outil s'est avéré très pratique et très satisfaisant. A noter cependant qu'il peut provoquer des problèmes de performance dans Firefox, si la base de données devient trop importante.

Il devrait sans doute être très utile à des personnes devant remplir quotidiennement des formulaires en ligne. Il faut cependant penser à bien paramétrer les options proposées, pour adapter au mieux l'outil à l'utilisation qu'on en fait : par exemple penser à utiliser toutes les options de sécurité.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Si on ne pense pas à limiter la durée de conservation des données, la base de données peut devenir très importante et ralentir le navigateur.
  • Lors de la mise à jour vers la version 2.1 pour Firefox 4, les données enregistrées dans une version précédente sont effacées.
  • Le code de Lazarus n'étant pas ouvert, il est impossible d'avoir la certitude que les données sont bien correctement sécurisées.
Environnement du logiciel
Plates-formes

Navigateurs Firefox, Chrome et Safari

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Éditeur professionnel : http://interclue.com/

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Aucune liste, aucun forum

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Ce logiciel doit être utilisé avec les réserves habituelles liées à un logiciel propriétaire gratuit : aucune garantie.

Contributions

Pas de contribution possible.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 12/04/11
  • Correction mineure : 21/11/12
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Mots-clés principaux : PDF

pdftk : PDF toolkit

Description
Fonctionnalités générales

Application de manipulation de contenu de fichiers PDF sans l'(autrement) incontournable Adobe Acrobat. Les cas d'utilisation les plus fréquents sont certainement l'extraction de page(s) ou la combinaison de plusieurs fichiers en un seul.
"Si on considère PDF comme du papier électronique, alors pdftk est la version électronique de : un ôte-agrafes, un perforateur, un relieur, un encodeur-décodeur et des lunettes à rayons X. Pdftk est un outil simple pour effectuer des opérations de tous les jours sur les documents PDF." dixit le manuel pdftk.
Toutes les opérations s'exécutent en mode ligne de commande, ce qui permet de les automatiser ou de les intégrer dans des applications plus complexes.

Autres fonctionnalités
  • Combiner plusieurs documents PDF en un seul.
  • Extraire une ou plusieurs pages dans un nouveau document PDF.
  • Effectuer une rotation sur tout ou partie des pages dans un document PDF.
  • Décrypter un document PDF (connaissant le mot de passe).
  • Crypter un document PDF et associer les droits d'accès (lecture, copie, impression, modification, ...).
  • Travailler avec les formulaires PDF :
    • Remplir un formulaire PDF avec des données X/FDF.
    • Générer un patron FDF à partir d'un document PDF.
    • (cf. billet sur informatique.in2p3.fr à ce sujet) ou remplir un formulaire PDF avec des données FDF (flatten)
  • Appliquer une filigrane (arrière-plan, watermark) ou tampon (premier plan, stamp) à un document.
  • Calculer la métrique d'un document PDF, comme les métadata et les signets.
  • Mettre à jour les métadata d'un document.
  • Attacher des fichiers à une page ou un document PDF.
  • Extraire les fichiers attachés d'un document PDF.
  • Éclater un document PDF multipage en pages individuelles.
  • Compresser et décompresser des suites de pages.
  • Réparer des fichiers PDF endommagés (dans la limite du logiquement intact).
Interopérabilité

pdftk est basé sur les fonctions d'itext qui, lui, est écrit en Java. L'interopérabilité est donc garantie par principe. Cependant, pdftk intègre les sources Java en les compilant avec gcj, afin de compacter les binaires. Cette portabilité n'est pas toujours bien configurée sur certaines distributions Linux.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Alternative gratuite et libre sur Linux à la connexion à un serveur Windows partagé/public qui contient Adobe Acrobat (produit payant) pour la manipulation des PDF.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La conversion des fichiers pdf avec des formats images et aussi des formats de traitement de texte sont des manipulations souhaitables des documents pdf. L'annotation est aussi une fonctionnalité non couverte. PDF est un format ouvert mais à ce jour, il ne semble pas y avoir de bibliothèque qui couvre tous les aspects de sa manipulation. Gimp permet de faire les manipulation des pdf au niveau image, http://doc.ubuntu-fr.org/pdf recense les différentes solutions existantes sous linux.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

La plupart des distributions Linux.

Plates-formes

Paquets d'installation disponibles pour Linux, Windows, Mac OS X.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Adobe Acrobat payant

PDFedit  libre et gratuit

PDF Split and Merge libre et gratuit

PDFCreator libre et gratuit

 

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Un seul auteur transparait dans les publications (livre "PDF hacks" chez O'Reilly) et la documentation. Le copyright du site est au nom de Sid Steward. Il est propriétaire de PDF Labs, l'entreprise à la source de ce logiciel.

Eléments de pérennité

Un seul auteur transparait dans les publications (livre "PDF hacks" chez O'Reilly) et la documentation. L'ampleur du programme ne semble pas nécessiter un groupe de développeurs plus grand. L'auteur est assez actif et sort plusieurs nouvelles versions par an (en 2009/2010).

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Il n'existe a priori pas de liste, mais vous pouvez contacter l'auteur du logiciel par email

Documentation utilisateur

Disponible sur le site de pdftk.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

La sécurité d'un document PDF crypté n'est intrinsèquement pas très forte à cause de la faiblesse du cryptage PDF. (Il y a des outils de décryptage en ligne facilement trouvables avec Google, si on veut se rendre compte de la sécurité d'un document donné. Pour des informations confidentielles, on aura probablement recours à un cryptage supplémentaire externe.)

Contributions

Il ne semble pas possible de contribuer à ce logiciel, en tout cas, la contribution n'est pas organisée.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 29/03/11
  • Correction mineure : 21/11/12
Mots-clés

Okular : lecteur "universel" de documents

Description
Fonctionnalités générales

Okular est un lecteur de documents "universel" basé sur KPDF ( KDE 4), lui-même basé sur xpdf. En plus des fonctionnalités de KPDF, il permet la lecture d'un grand nombre de types de documents, comme PDF, Postscript, DjVu, CHM, XPS, ePub et de nombreux formats d'images.

Autres fonctionnalités

Okular permet de "naviguer" dans un document à partir de la table des matières si elle existe ou en circulant dans les pages. On peut zoomer sur une zone et un choix de différents affichages est proposé.
Okular permet de visualiser d'éventuels documents embarqués.
Okular permet aussi d'annoter des documents (à l'exception des documents protégés par des DRM pour les PDF par exemple), l'enregistrement est alors possible sous un format spécifique à Okular (comme archive). La lecture des annotations nécessite Okular.

Interopérabilité

La liste des formats supportés est tenue à jour. Pour les principaux formats, la bibliothèque utilisée est précisée.

A noter tiff, ps, CHM, DjVu, EPub, odt

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise Okular au quotidien pour visualiser les documents.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Okular ne permet l'ouverture que d'un seul document à la fois (il ferme le précédent si besoin).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Okular fait partie du projet KDE et est intégré à cet environnement.

Plates-formes

Okular est multi plates-formes, dont Linux, Windows, Mac OS X, BSD, etc. Okular fonctionne sur l'environnement KDE 4. Il est donc indispensable d'installer cet environnement pour utiliser Okular.

Logiciels connexes

L'environnement KDE et le projet lié, KPDF et les projets :

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Evince dans l'environnement Gnome

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

L'équipe de développement est décrite sur : http://okular.kde.org/team.php

Le projet a commencé dans le cadre du Google Summer of Code et il est décrit dans le "KDE Developer's Corner".

Toutes les informations pour les développeurs sont rassemblées dans la page : http://www.kde.org/applications/graphics/okular/de...

Eléments de pérennité

Okular est un projet de KDE, c'est un projet actif depuis 2006, avec 2/3 versions par an.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Le Okular Handbook est intégré à l'ensemble des documentations KDE et disponible à travers le menu d'aide.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Okular est un des rares lecteur PDF mettant automatiquement à jour le fichier PDF si celui-ci est modifié par un outil externe (exemple, pdflatex) alors qu'il est ouvert par okular...

Contributions

Pour contribuer, il faut contacter l'équipe de développeurs.

Syndiquer le contenu