UNIX-like

Logiciels (logiciels libres en majorité) qui fonctionnent sur des systèmes dérivés d'Unix (Linux...) ou ressources (liées aux logiciels) spécifiquement pour ces systèmes
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 10/09/13
  • Correction mineure : 10/09/13
Mots-clés

InvariantRingPermutationGroup : calculs des invariants algébriques d'un groupe de permutations

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Nicolas Borie
  • Contact concepteur(s) : nicolas.borie@univ-mlv.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : Labo Maths Orsay, LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel
  • Ce module Sage permet de calculer les invariants secondaires de l'anneau des invariants d'un groupe de permutations. Ces invariants secondaires sont associés aux invariants primaires formés par les polynômes symétriques.

  • Ces deux familles de polynômes invariants engendrent l'anneau des invariants en tant qu'algèbre et donc caractérisent complètement la structure algébrique.

  • Ce module est disponible sous la forme d'un patch téléchargeable dans la suite de patch Sage-Combinat.

  • Exemple avec un grand groupe :

    sage: G = TransitiveGroup(14,61)
    sage: G.cardinality()
    50803200
    sage: factorial(14)/G.cardinality()
    1716
    sage: I = InvariantRingPermutationGroup(G, QQ)
    sage: I.secondary_invariants_series()
    z^48 + z^47 + 2z^46 + 2z^45 + 4z^44 + 5z^43 + 8z^42 + 9z^41 + 14z^40 + 16z^39 + 22z^38 + 25z^37 + 33z^36 + 36z^35 + 45z^34 + 48z^33 + 58z^32 + 61z^31 + 70z^30 + 71z^29 + 80z^28 + 79z^27 + 85z^26 + 82z^25 + 87z^24 + 81z^23 + 83z^22 + 75z^21 + 75z^20 + 66z^19 + 64z^18 + 54z^17 + 52z^16 + 42z^15 + 39z^14 + 30z^13 + 28z^12 + 20z^11 + 18z^10 + 12z^9 + 11z^8 + 7z^7 + 6z^6 + 3z^5 + 3*z^4 + z^3 + z^2 + 1

    sage: I.secondary_invariants(verbose=True)
    Initialiation of secondary of degree 0
      ------ 
    Secondary of degree 1 :
      We must search 0 secondaries invariants
      ------ 
    Secondary of degree 2 :
      We must search 1 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [2]
      ------ 
    Secondary of degree 3 :
      We must search 1 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [3]
      ------ 
    Secondary of degree 4 :
      We must search 3 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 2]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [4]
            (3, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [5]
      ------ 
    Secondary of degree 5 :
      We must search 3 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 3]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [6]
            (4, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [7]
    ------ 
    Secondary of degree 6 :
      We must search 6 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 4]
            Add product [2, 5]
            Add product [3, 3]
            Register new relation : [2, 2, 2]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [8]
            (5, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [9]
            (4, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 0, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 0, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [10]
    ------ 
    ( ... FICHIER DE LOG COUPÉ )
    ------ 
    Secondary of degree 48 :
      We must search 1 secondaries invariants
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 34
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 20
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 6
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [3, 28, 28, 28]
    ...
    sage: for i in range(49): print i," : ", I.irreducible_secondary_invariants_of_degree(i)
    ....:
    0  :  [[(0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    1  :  []
    2  :  [[(1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    3  :  [[(2, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    4  :  [[(3, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(2, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    5  :  [[(4, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(3, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    6  :  [[(5, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(4, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(3, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    7  :  [[(6, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(5, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(4, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    8  :  [[(7, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(5, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    9  :  [[(7, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    10  :  [[(7, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 4, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    11  :  [[(7, 4, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    12  :  [[(7, 5, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    13  :  [[(12, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(11, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    14  :  [[(13, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(12, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
            [(11, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    15  :  [[(13, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]

Contexte d’utilisation du logiciel

Le module a été développé durant la thèse de son auteur, Nicolas Borie.

Publications liées au logiciel

Nicolas Borie, Calcul des invariants de groupes de permutations par transformee de fourier. Thèse Université Paris Sud - Paris XI, 2011.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 07/09/13
  • Correction mineure : 07/09/13
Mots-clés

LeJosRT : extension de leJOS mettant en œuvre la spécification temps réel pour Java

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 2.1 - novembre 2010
  • Licence(s) : GPL - GNU General Public License version 2.0
  • Etat : diffusé en beta, utilisé en interne, en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Serge Midonnet
  • Contact concepteur(s) : serge.midonnet@univ-mlv.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel

LeJosRT est un microgiciel pour la brique LEGO® Mindstorms NXT. Il s'agit d'une extension du projet open source leJOS qui met en œuvre la spécification temps réel pour Java (RTSJ).

Contexte d’utilisation du logiciel

Le logiciel est utilisé comme outil pédagogique et dans un contexte recherche.

Publications liées au logiciel

Serge Midonnet, Damien Masson, and Rémi Lassalle. Slack-Time Computation for Temporal Robustness in Embedded Systems. Embedded Systems Letters, IEEE. 2 (4). December 2010. pp. 119–122. Note: 10.1109/LES.2010.2074184.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 07/09/13
  • Correction mineure : 07/09/13
Mots-clés

CAPCC : construction parallèle de l'arbre des composantes connexes

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 0.5 - juin 2013
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur
  • Etat : en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Petr Matas, Eva Dokladalova
  • Contact concepteur(s) : eva.dokladalova @ esiee.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Construction parallèle de l'arbre des composantes connexes : méthode parallèle, accélérée pour CPU, de construction de l'arbre des composantes connexes.

Ce logiciel implémente deux méthodes parallèles de construction de l'arbre des composantes connexes sur une image en niveaux de gris. Les deux méthodes sont adaptées aux architectures multi-coeurs des CPU.

Contexte d’utilisation du logiciel

Ce logiciel a été utilisé pour obtenir et valider les résultats publiés dans l'article [1].

Publications liées au logiciel

[1] P. Matas, E. Dokladalova, M. Akil, T. Grandpierre, L. Najman, M. Poupa, and V. Georgiev. 2008. Parallel Algorithm for Concurrent Computation of Connected Component Tree. In Proceedings of the 10th International Conference on Advanced Concepts for Intelligent Vision Systems (ACIVS '08), Jacques Blanc-Talon, Salah Bourennane, Wilfried Philips, Dan Popescu, and Paul Scheunders (Eds.). Springer-Verlag, Berlin, Heidelberg, 230-241. DOI=10.1007/978-3-540-88458-3_21
http://dx.doi.org/10.1007/978-3-540-88458-3_21

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 03/09/13
  • Correction mineure : 03/09/13
Mots-clés

tabwebexp : tableur web de saisie d'expériences multi-utilisateurs

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 1 - 2012
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur
  • Etat : utilisé en interne
  • Support : maintenu, sans développement en cours
  • Concepteur(s) : Gérard Henry
  • Contact concepteur(s) : www.latp.univ-mrs.fr/~henry
  • Laboratoire(s), service(s)... : LATP

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Cette application est destinée à stocker les données d'une expérience. Par rapport à un simple tableur, elle permet de réunir simplement les saisies faites par plusieurs expérimentateurs, et de garder un historique des saisies. Cette caractéristique est essentielle dans le post-traitement. Les données à saisir sont variées et en grande quantité.

Pendant le post-traitement, il est important de différencier les mesures de chaque expérimentateur. Cet aspect multi-utilisateurs a conduit au choix d'une application web, et à la mise en œuvre d'une base de données.

Les fonctionnalités sont :

  • authentification et gestion de session par utilisateur
  • saisie pour tous les sujets par jour ou pour tous les jours par sujet
  • extraction des données selon certains critères (par utilisateur, pour tous les utilisateurs, les plus récentes)
  • plusieurs formats d'exportation (txt, csv, monolix)
  • graphiques avec choix des courbes par sujet, expérimentateur, site, ...

L'installation de cette application nécessite un serveur web et le module python. Le développement s'appuie sur le framework Django.

Contexte d’utilisation du logiciel

L'application est en cours d'utilisation depuis le printemps 2012, par des pharmaciens et des mathématiciens, et dans le projet ANR Memorex.

L'application est déployée sur un serveur d'applications de mon laboratoire, le LATP.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 03/09/13
  • Correction mineure : 03/09/13
Mots-clés

solvqual : qualification de solveurs pour matrices creuses

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 1.1.0 - février 2011
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur
  • Etat : en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Gérard Henry
  • Contact concepteur(s) : www.latp.univ-mrs.fr/~henry
  • Laboratoire(s), service(s)... : LATP, GDR Momas

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Il s'agit de permettre à des utilisateurs d'expérimenter différents solveurs sans autre contrainte que l'écriture de leur matrice dans le format XDR.

Les fonctionnalités principales sont :

  • authentification
  • stockage des matrices et des résultats à long terme
  • garantie d'exécution dans un environnent précis afin de procéder à des comparaisons
  • possibilité de soumission en masse
  • état des ressources
  • réception d'un mail lorsque les résultats sont disponibles
  • graphes des résultats
  • publication pour comparaison avec d'autres utilisateurs (sous réserve que les méthodes employées pour générer la matrice le permettent)
  • disponibilité de solveurs UMFPACK, DUNE-ISTL, et PETSc (pour éviter une installation locale)
Contexte d’utilisation du logiciel

Cette application a été développée à l'occasion de la conférence FVCA6 (The International Symposium on Finite Volumes for Complex Applications) qui a eu lieu en juin 2011.

Une nouvelle version est en cours de développement, des matrices (au format XDR) pour le Benchmark 3D pourront être testées, et l'accès à des librairies parallèles sera proposé. Elle est déployée sur le serveur d'applications de mon laboratoire, le LATP.

Publications liées au logiciel

Robert Eymard, Gerard Henry, Raphaele Herbin, Florence Hubert, Robert Klöfkorn, Gianmarco Manzini, 3D Benchmark on Discretization Schemes for Anisotropic Diffusion Problems on General Grid, Proceedings Finite Volumes for Complex Applications VI (June 2011), Editors: J. Fořt, J. Fürst, J. Halama, R. Herbin, F. Hubert, en cours de publication.

La présentation dans la séance Benchmark est disponible ici : http://marian.fsik.cvut.cz/~fvca6/slides/142/.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 28/08/13
  • Correction mineure : 28/08/13
Mots-clés
Pour aller plus loin

KTimeTracker : aide à la gestion du temps et des fiches de temps

Description
Fonctionnalités générales

KTimeTracker est le successeur de KArm.

C'est un logiciel d'aide à la gestion du temps et au suivi des activités basé sur une action volontaire.

Il se présente sous forme de fenêtres dans laquelle l'utilisateur crée une arborescence de tâches/sous-tâches ou processus et permet de comptabiliser le temps passé sur chaque tâche (ou sous-tâche). Un simple double-clic sur une tâche et le temps est compté sur cette tâche (selon les réglages, en arrêtant ou non le comptage sur une autre tâche).

La durée par session, par projet ou par tâche est cumulée dans les différents niveaux d'arborescence déclarés.

Des fonctions d'importation/exportation et la compatibilité iCal permettent de traiter les données ailleurs.

Autres fonctionnalités
  • Chaque tranche horaire peut être commentée.
  • Possibilité de corriger les horaires passés (par ex. si on a oublié de décompter la pause déjeuner, ou de l'arrêter la veille, ...).
  • Autoriser ou non le multi-comptage (plusieurs compteurs simultanés ou un unique).
  • Chaque instance étant attachée à un fichier XML d'enregistrement des données, plusieurs instances peuvent être lancées en parallèle, chacune avec son fichier de données (par ex. pour chaque utilisateur).
  • Possibilité d'attribuer le temps passé sur un ou plusieurs écrans virtuels automatiquement à une tâche donnée.
Interopérabilité
  • Format natif en ICS compatible iCal.
  • Fonction d'importation depuis Planner (non testée).
  • Fonction d'export en CSV avec des choix de formats pour les dates (H:M ou décimales), les contenus (historique sur une période, uniquement les durées, ...).
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • J'utilise quotidiennement KTimetracker (et auparavant KArm) depuis mars 2007. Il me permet de connaître précisément le temps passé sur chaque domaine d'intervention (projet/tache, processus, ...) et d'en déduire les statistiques de temps partagé et les évolutions. Personnellement, je crée un fichier mensuel de données en reprenant l'arborescence de projets/tâches+processus du mois précédent. Les statistiques d'activité et le suivi des projets sont consolidés par cet outil de reporting.
  • Les évolutions des dernières versions de KTimeTracker facilitent les ajustements a posteriori du fait que les horaires soient stockés par date-heure de début et fin et non plus par date-heure de début+durée.
  • La facilité d'utilisation en fait un outil quotidien de suivi très efficace, peu intrusif et fidèle.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Le format iCal utilisé par KTimeTracker n'est pas compatible avec KArm car il utilise (mal) l'option de l'enregistrement des fuseaux horaires. De ce fait, le calcul du temps de travail devient incorrect lorsqu'on change de fuseau horaire (par exemple avec l'ordinateur portable qui sert à comptabiliser le temps de travail).

  • Certaines fonctionnalités disponibles dans le prédécesseur de KTimeTracker, KArm, comme l'édition du temps "par forfait" (nom de tâche et durée, sans spécifier début/fin de la tâche précisément) ont disparu et sont réclamées par les utilisateurs habitués depuis, en vain. La dernière version évaluée (distribuée avec Fedora 17) contient à nouveau la fonction d'ajout par forfait, mais le tableau d'édition contient un bug très visible et ennuyeux qui empêche l'intitulé d'être affiché. Malheureusement, le contrôle qualité des distributions ne semble pas toujours suffisant pour ce produit.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Les grandes distributions Linux (Debian, Ubuntu, SuSE, ...), et en général tout système contenant les paquets KDE. Mais l'installation peut se faire également dans les autres environnements de bureau (Gnome, ...). Certains CMS le proposent en plug-in (par exemple Drupal).

Plates-formes

Toutes les plateformes Linux proposant des applications KDE.

Logiciels connexes

KTimeTracker est un des composants de la suite Kontact de KDE.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Gestionnaires de temps et de suivi des activités :

Gestionnaires de projets (qui couvrent un spectre plus large de fonctions que celui de KTimeTracker et peuvent être considérés comme outils complémentaires, et plus sommaires, de gestion du temps) :

Environnement de développement
Type de structure associée au développement
  • Développement collaboratif (8 auteurs).

  • Le projet original (KArm) a été repris par un auteur principal qui a surtout introduit des modifications cosmétiques et implémenté l'intégration de l'outil dans l'environnement KDE ainsi que l'interopérabilité.

Eléments de pérennité

Le développement est ouvert à la communauté : http://techbase.kde.org/Projects/KTimeTracker

Références d'utilisateurs institutionnels
  • CPPM, Marseille
  • LPT, Orsay
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Démonstration en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=LdlEkJAMj_A

Contributions
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 22/08/13
  • Correction mineure : 22/08/13
  • Auteur de la fiche : Yohan Colmant (Univ de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - Service informatique)
  • Responsable thématique : Raphaël Tournoy (Centre pour la Communication Scientifique Directe)

ORI-OAI : Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : ORI-OAI
Fonctionnalités générales du logiciel

Destiné principalement aux universités et grandes écoles, l'Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH ORI-OAI vise la mise en place d'un système ouvert, en logiciel libre, permettant :

  • de gérer et de publier tous les documents numériques produits par les établissements universitaires,
  • de les partager avec d'autres établissements,
  • de les valoriser par une indexation de qualité,
  • de les rendre accessibles, à distance et selon les droits définis, dans des interfaces ergonomiques.

La mission du projet ORI-OAI est aussi le développement de communautés OAI-PMH : il propose une implémentation de référence du protocole OAI-PMH ainsi que les outils nécessaires à la mise en place de ces communautés et à la bonne intégration aux communautés existantes.

Contexte d’utilisation du logiciel

ORI-OAI est utilisé dans les établissements d'enseignement supérieur pour le référencement de tous les types de ressources numériques : thèses et autres publications, ressources pédagogiques, offres de formation, ...

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 08/08/13
  • Correction mineure : 29/08/13
Mots-clés

GesCommLab : gestion des commandes pour laboratoires de la fonction publique

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 1.0 - 2012-12-10
  • Licence(s) : Autre - Licence MIT
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Aubin Thomas
  • Contact concepteur(s) : aubin.thonas at igh.cnrs.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IGH

 

Fonctionnalités générales du logiciel

GesCommLab propose à travers une interface web de gérer les produits disponibles à l'achat, passer et centraliser des commandes, et afficher différentes statistiques sur les commandes passées.

Pour cela, le logiciel offre différentes vues :

  • produits : chaque utilisateur peut commander les produits désirés. Chaque produit est caractérisé par un nom, un type, une description, un fournisseur, une référence et un prix unitaire. Si le produit n'existe pas, chaque utilisateur a la possibilité de le créer et ainsi alimenter la base de données.
  • commandes : les commandes y sont classées sous deux catégories, en attente de commande et en attente de livraison. Les utilisateurs peuvent donc y renseigner les numéros de bons de commande et les références de livraison. Les dates correspondantes sont alors enregistrées également.
  • historique : l'historique des commandes livrées, avec des outils de recherche dédiés.
  • statistiques : des statistiques y sont présentées et classées par mois, avec génération de graphiques.

Le logiciel est développé en PHP+Javascript (JQuery AJAX) et requiert une base de données MySQL.

Contexte d’utilisation du logiciel

Le logiciel est voulu comme une interface simplifiée de gestion des commandes pour les laboratoires de la fonction publique. Ils permettent de centraliser les commandes et donc de faciliter le travail de la personne en charge de celles-ci.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 05/08/13
  • Correction mineure : 04/06/19
  • Rédacteur de la fiche : Vladimir Daric - Institut de Génétique et Microbiologie (UMR 8621) (CNRS, Université Paris Sud)
  • Relecteur(s) : Dirk Hoffmann (Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM-IN2P3))
    Fernando Niño (Legos)
  • Contributions importantes : Une relecture "externe" a été faite par R. Le Gac (CPPM), et prise en charge par Dirk Hoffmann.
  • Responsable thématique : Damien Ferney (Laboratoire de mathématiques - Clermont-Ferrand)
Mots-clés

Django : framework de développement web en python

Description
Fonctionnalités générales

Django est un framework de développement d'applications web. Il est conçu selon le modèle MVC et dans le respect de la philosophie DRY.

ORM (Object-relational mapper)

Django fournit un ORM (mapping objet-relationnel). Le modèle de données dans Django se présente comme une classe Python. Une fois celui-ci définie, l'ORM génère une interface d'accès aux données (API) en Python très complète.

Il est également possible de continuer d'écrire les requêtes en SQL.

Interface d'administration de données

Une application d'administration de données est fournie avec le framework. Celle-ci génère automatiquement l'interface HTML, très personnalisable, pour administrer les données.

URLs élégantes

Facile à utiliser, le mappeur d'urls (contrôleur) n'impose aucune contrainte. L’écriture d’applications REST devient un jeu d'enfant.

Templates

Un langage de templates intuitif et extensible permet de bien séparer la présentation du traitement et des données.

Système de cache

Pour des sites à fort trafic, Django offre plusieurs stratégies de cache. Pour cela vous pouvez choisir d'utiliser la mémoire vive, la base de données ou le système de fichier. Pour ne citer que ces deux solutions, Django peut facilement être couplé avec Squid ou memcached.

Internationalisation (i18n) & Localisation (l10n)

Django intègre les outils nécessaires permettant l'internationalisation des applications mais également la localisation de dates et nombres.

authentification

Django fournit son propre système d'identification et d'authentification. Celui-ci gère également des groupes. Il est possible de coupler celui-ci, à l'aide de plugins, avec LDAP, Kerberos ou Apache (et Shibboleth).

L'ensemble de permissions existantes peut aisément être étendu pour correspondre à vos besoins.

Autres fonctionnalités

Introspection de la base de données

Django peut analyser la structure de la base de données et générer le modèle.

Serveur web de développement

Le serveur web fourni permet de démarrer le développement très rapidement. Aucune configuration additionnelle n'est nécessaire.

Django apps

De très nombreux plugins sont disponibles sur PyPI.

Interopérabilité

Sont nativement supportés :

Et via des adaptateurs non officiels :

  • Sybase SQL Anywhere
  • IBM DB2
  • Microsoft SQL Server 2005
  • Firebird
  • ODBC
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Dans le cadre de développement d'applications web, nous utilisons beaucoup Django avec le plugin Django admin site. Celui-ci permet une grande personnalisation et nous donne la possibilité de fournir des interfaces de gestion de données très rapidement.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Django n'est pas un CMS ni un serveur d'application.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

La méthode conseillée est d'utiliser easy_install ou pip donc la distribution du PyPI (aka the CheeseShop).

Django est également présent dans la plupart de distributions Linux sous forme de package.

Généralement les mises à jour sont d'abord disponibles sur PyPI.

Plates-formes

Linux, OSX, Windows

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
Références d'utilisateurs institutionnels

Liste complète de sites utilisant Django

Parmi lesquels :

  • Criminocorpus, UMR 8560 Centre A. Koyré, Ministère de la Justice (Direction de l’administration pénitentiaire), Sciences Po (Centre d’histoire), Université Paris 5 Descartes (Service historique de la Bibliothèque inter-universitaire de médecine de Paris), Archives nationales d’Outre-Mer
  • Dezède, laboratoires CÉRÉdI (EA 3229, université de Rouen), GRHIS (EA 3831, université de Rouen) et IRCL (UMR 5186, CNRS)
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Securité

Les applications web sont des cibles privilégiés pour les attaques informatiques. Django offre une sécurité accrue par rapport à d'autres solutions de ce type. La protection contre attaques les plus courantes est prise en charge par le framework : Cross site scripting (XSS), Cross site request forgery (CSRF), injection SQL, Clickjacking.

Un chapitre dans le documentation Django est consacré à la secutité.

Les alertes de sécurité sont annoncées sur cette liste.

Astuce

Il est préférable d'installer Django dans un environnement virtuel créé à l'aide de virtualenv. De cette manière Django dispose de son propre interpréteur Python. Il est alors possible de contrôler les versions de toutes les librairies dont votre application a besoin, de manière dissociée de celles du système hôte.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 30/07/13
  • Correction mineure : 30/07/13
Mots-clés

BeC3 : création d'applications Internet des Objets (IdO)

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : version 1.0 - novembre 2012
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur
  • Etat : en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Sylvain Cherrier, Philippe Valembois, Ismail Salhi, Yacine Ghamri-Doudane.
  • Contact concepteur(s) : sylvain.cherrier@univ-mlv.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel

BeC3 (Behaviour Crowd Centric Composition) se compose d'un ensemble d'outils qui permettent la création d'applications Internet des Objets (IdO). BeC3 se présente sous la forme d'un site web qui reconnaît et recense l'ensemble des objets D-LITe d'un utilisateur. Il peut alors déployer des Behaviours (des bouts de programmes) sur chacun d'eux, et les combiner pour créer son application, de façon intuitive et dynamique. Un moteur de cohérence contrôle la validité des échanges entre objets. Les utilisateurs peuvent contribuer et alimenter la bibliothèque de Behaviours afin d'améliorer la solution.

Contexte d’utilisation du logiciel

Cette suite de logiciels permet de composer des applications Internet des Objets. Il s'agit d'une preuve de concept (POC) mais l'outil est tout à fait fonctionnel : il nous sert à valider nos travaux, mais peut tout à fait être utilisé pour des applications réelles.

Voir des vidéos pour apprendre son utilisation et une liste d'exemples.

Publications liées au logiciel

En préparation.

Syndiquer le contenu