UNIX-like

Logiciels (logiciels libres en majorité) qui fonctionnent sur des systèmes dérivés d'Unix (Linux...) ou ressources (liées aux logiciels) spécifiquement pour ces systèmes
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 12/05/10
  • Correction mineure : 12/05/10
Mots-clés

NumPy : bibliothèque calcul scientifique pour Python

Description
Fonctionnalités générales

NumPy propose des tableaux multidimensionnels pour Python ainsi qu'une large gamme d'opérations efficaces sur ces tableaux : arithmétique, fonctions mathématiques, opérations structurales, etc. Les opérations sont inspirées par des langages comme APL ou Matlab.

Autres fonctionnalités

Algèbre linéaire (basé sur des routines LAPACK), FFT (basé sur FFTPACK), générateur de nombres aléatoires, f2py (générateur d'interface Python/Fortran), polynômes.

Interopérabilité

Le stockage des tableaux dans la mémoire est identique aux conventions des langages C et Fortran. Un même tableau peut être utilisé par du code en Python, C, et Fortran.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

NumPy est la bibliothèque de base pour toute application de Python dans le domaine du calcul scientifique. Il y a un grand nombre d'utilisateurs autant dans la recherche et l'enseignement que dans l'industrie.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Les fonctionnalités en algèbre linéaire ne couvrent que les matrices générales et symétriques. Il n'y a aucun support pour les matrices creuses.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Debian, Ubuntu, Gentoo, Fedora, SuSE, FreeBSD

Plates-formes

Linux, MacOS, Windows, ainsi que la plupart des plates-formes de la famille Unix

Logiciels connexes

SciPy (http://www.scipy.org/) et ScientificPython (http://dirac.cnrs-orleans.fr/ScientificPython/) se basent sur numpy et proposent des fonctionnalités supplémentaires pour le calcul scientifique en Python.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Numeric et numarray sont les deux prédécesseurs de NumPy. Les trois bibliothèques peuvent coexister dans une même installation, mais il n'est pas recommandé de les mélanger dans une même application. A long terme, seul NumPy restera, le développement de Numeric et numarray a été arrêté.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

NumPy est développé par une communauté informelle organisée autour d'une liste d'échange. Le développeur principal est actuellement Travis Oliphant.

Eléments de pérennité

NumPy est la continuation du projet Numeric qui a commencé en 1995. La communauté est assez grande (et la bibliothèque assez importante) pour assurer son développement pour l'avenir prévisible.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

numpy-discussion [at] scipy [dot] org
Pour s'inscrire, voir la page http://projects.scipy.org/mailman/listinfo/numpy-d...

Documentation utilisateur
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 05/03/12
  • Correction mineure : 02/03/14
  • Rédacteur de la fiche : Thomas Keller - Observatoire Astronomique de Strasbourg (Université de Strasbourg, Université de Strasbourg CNRS)
  • Relecteur(s) : Sylvain Corcoral (LMGM jusqu'en mars 2010)
  • Responsable thématique : Maurice Libes (OSU Institut Pytheas - UMS 3470 CNRS)
Mots-clés

BackupPC : sauvegarde de machines Linux, Windows, osX, ...

Description
Fonctionnalités générales

Logiciel dédié à la sauvegarde centralisée de machines Unix (Linux, Solaris, MacOSX...) ou Windows, sur les disques d'un serveur de sauvegardes.

Pour réaliser les sauvegardes BackupPC utilise divers protocoles et commandes :
- le protocole SMB pour extraire les données des machines clientes Windows,
- TAR ou RSYNC (associés à SSH), NFS, ou encore FTP pour les clients de type Unix

  • support des sauvegardes complètes, incrémentielles ou partielles (possibilité de reprise sur erreur)
  • interface web pour administrateur et utilisateurs
  • support des sauvegardes de machines portables, machines connectées de façon intermittente, ou avec adresses IP variables (exemple : DHCP dynamique)
Autres fonctionnalités
  • compression des fichiers sur le serveur de sauvegarde
  • élimine les redondances entre fichiers identiques (déduplication au niveau fichier) : gain d'espace sur le serveur
  • possibilité d'utiliser un module rsync pour la sauvegarde, en installant rsyncd sur la machine cliente
  • envoi optionnel d'avertissements par email aux utilisateurs ou administrateurs
  • possibilité pour les utilisateurs de déclencher manuellement une sauvegarde complète ou incrémentale (en dehors du calendrier calculé par le serveur), possibilité de planifier manuellement une sauvegarde à rythme régulier
  • possibilité pour les utilisateurs de modifier certains paramètres de sauvegardes (selon restrictions faites par l'administrateur)
  • authentification des utilisateurs (accès à l'interface web) via HTTP ou LDAP
Interopérabilité
  • stockage des données au format GZIP
  • possibilité d'extraction des données au format TAR et GZIP
  • possibilité d'archivage vers supports amovibles (ex. bandes) au format TAR
  • utilise les protocoles standards SSH, RSYNC, NFS, SMB, FTP pour effectuer la sauvegarde des machines
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • utilisé par le Service Informatique de l'Observatoire pour sauvegarder les postes clients (fixes et mobiles) ainsi qu'une partie des serveurs.
  • en exploitation depuis 2003
  • 133 machines sauvegardées début 2014

Parmi les qualités :

  • interface de gestion quotidienne lisible et retenant l''essentiel, emails automatiques pertinents
  • richesse de la configuration (via fichier de configuration).
  • scalabilité conditionnée essentiellement par le volume disque du serveur de sauvegarde
  • bonne gestion des machines portables
  • format des sauvegardes non propriétaire
  • possibilité d'auto-gestion, d'accès et de vérification des sauvegardes par les utilisateurs
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

BackupPC ne réalise pas de sauvegardes sur bandes (ex. voir Bacula ou Amanda). Cependant, une commande d'extraction des données au format TAR/GZIP permet d'extraire en bloc vers des support amovibles (donc possibilité d'écrire des scripts automatisés adéquats).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré
  • Redhat & assimilées (ex. Fedora)
  • Debian & assimilées (ex. Ubuntu)
Plates-formes
  • validé sous Linux & Solaris pour la partie serveur
  • toutes machines Unix / Linux / MacOSX / Windows pour la partie clients
Logiciels connexes
  • Apache (obligatoire), si possible avec mod_perl
  • Perl > 5.8.0 + divers modules : zlib, zip, rsyncp (obligatoire)
  • rsync 2.6.3+ (recommandé)
  • ssh (selon mode de sauvegarde adopté)
  • samba 3.x (selon mode de sauvegarde adopté)
  • gzip (obligatoire)
  • tar 1.13.20+ (selon mode de sauvegarde adopté)
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Projet communautaire autour du développeur/fondateur du logiciel.

Eléments de pérennité
  • logiciel arrivé à maturité depuis plusieurs années (version 1.0 en 2001, version 2.0 en 2003, version 3.0 en 2007, version 3.2 en 2010, version 3.3 2013)
  • met en œuvre des outils largement répandus et robustes (perl, tar, gzip, samba, rsync...)
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • nécessite un dimensionnement cohérent du serveur (espace disque, CPU) selon le nombre de machines à sauvegarder. Typiquement le serveur sera équipé en disques RAID5 et systèmes de fichiers configurés en LVM (logical volumes) afin de pouvoir être redimensionné à la demande. Volume disque à évaluer selon la politique de sauvegarde envisagée : volume initial des données, capacité historique souhaitée, facteur moyen de compression des données...
  • BackupPC peut venir en appoint de sauvegardes réalisées sur supports archivables (DLT, LTO, ...)
  • l'utilisation de rsync permet d'excellents gains de performances
Contributions

Développement communautaire. Consultez la communauté des développeurs.
https://lists.sourceforge.net/lists/listinfo/backu...

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 17/01/13
  • Correction mineure : 17/01/13
Mots-clés

Mixmod : classification de données

Une fiche Dév Ens Sup est en relation avec cette fiche, consultez-la pour plus d'informations : Mixmod
Description
Fonctionnalités générales

Ensemble logiciel de classification des données :

  • classification non supervisée
  • classification supervisée

Cet ensemble logiciel est constitué :

  • d'une bibliothèque de calcul : mixmodLib
  • d'une interface graphique : mixmodGUI développée sous QT
  • de fonctions pour R : RMixmod
  • de fonctions pour Matlab : mixmodForMatlab
Autres fonctionnalités

Pour traiter les problématiques de classification des données, Mixmod utilise les modèles de mélanges, outil puissant et flexible.

Parmi les nombreuses fonctionnalités et outils disponibles dans Mixmod, on peut citer :

  • Traitement des données quantitatives (par modèles de mélanges de lois gaussiennes) ou qualititatives (par modèles de mélanges de lois multinomiales)
  • Modèles de mélanges parcimonieux
  • Modèles spécifiques pour le traitement de données de Haute Dimension (individus caractérisés par un très grand nombre de caractéristiques)
  • Algorithmes EM, CEM, SEM
  • Nombreuses stratégies d'initialisation
  • Critères de choix de modèles et du nombre de classes adaptés à différents objectifs
Interopérabilité
  • Les packages mixmodForMatlab et RMixmod sont naturellement intégrés, interopérables respectivement à Matlab et R
  • Un travail pour rendre interopérables les 4 produits Mixmod (mixmodLib, RMixmod, mixmodGUI, mixmodForMatlab) a déjà été engagé et se poursuit actuellement (Entrées/sorties au format XML, ...)
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Outil d'aide à la recherche (en statistiques). Ici les fonctions Mixmod pour R ou pour Matlab sont privilégiées.
  • Outil de résolution de problématiques de classification des données, mixmodGUI sera privilégié dans ce cas.
  • Intégration de la bibliothèque mixmodLib
  • Enrichissement et redistribution de la bibliothèque mixmodLib
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Différents packages sont disponibles :

  • mixmodLib
    • Pour GNU/Linux (32 ou 64 bits) : packages (rpm et deb) lib (sans les sources) et dev (avec les sources)
    • Pour Windows : package avec fichier d'installation
    • Package source
  • Rmixmod : package disponible sur le CRAN
  • mixmodGUI
    • Des packages binaires pour GNU/Linux (32 et 64 bits)
    • Un package pour Windows (avec installateur)
    • Un package source
  • mixmodForMatlab
    • Des packages binaires pour GNU/Linux (32 et 64 bits)
    • Un package pour Windows (avec installateur)
Plates-formes
  • GNU/Linux (32 et 64 bits)
  • Windows
  • Tout autre OS via les packages source
Logiciels connexes

La bibliothèque de calcul mixmodLib peut s'intégrer à tout type de projet mais peut aussi être utilisée via :

  • l'interface graphique dédiée : mixmodGUI
  • des fonctions Mixmod pour les environnements Matlab et R
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

MCLUST : http://www.stat.washington.edu/mclust/, logiciel libre avec licences GPL v2 et GPL v3.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Le CNRS, l'INRIA, les Universités de Franche-Comté, Lille 1 et Compiègne sont parties prenantes dans le projet Mixmod via

  • pour l'informatique : F. Langrognet - Ingénieur de recherche en informatique - CNRS - Laboratoire de Mathématiques de Besançon
  • pour les aspects méthodologiques et statistiques :
    • C. Biernacki - Professeur - Laboratoire Paul Painlevé de Lille
    • G. Celeux - Directeur de Recherche - INRIA
    • G. Govaert - Professeur - Laboratoire Heudiasyc - Compiègne
Eléments de pérennité

Mixmod est un des logiciels phare de l'INRIA : http://www.inria.fr/innovation/partenariats-transf...

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Les documentations suivantes sont disponibles sur le site Mixmod.

  • Guide utilisateur
  • Démarrage rapide
  • Documentation statistique
  • Documentation logicielle
Contributions

Toute contribution est la bienvenue (voir le site de Mixmod).

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 16/11/12
  • Correction mineure : 11/02/15
  • Rédacteur de la fiche : Teresa Gomez-Diaz - LIGM (Université Paris-Est Marne-la-Vallée, CNRS, ESIEE)
  • Relecteur(s) : Sébastien Paumier (IGM-LabInfo)
  • Contributions importantes : Sébastien Paumier (Université Paris-Est Marne-la-Vallée) et responsable du projet logiciel a participé à la rédaction. La relecture a été faite par Patrick Watrin (UCL Belgique) et Denis Maurel (Université de Tours) mais off-line.
  • Responsable thématique : Raphaël Tournoy (Centre pour la Communication Scientifique Directe)
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Mots-clés principaux : corpus

Unitex : traitement de corpus utilisant des technologies à états finis

  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 3.0 - sept. 2012
  • Langue(s) de l'interface : anglais
  • Licence : LGPL

    Le code d'Unitex est en LGPL.
    Les ressources linguistiques distribuées avec le logiciel sont sous licence LGPLLR, une licence développée par l'Université de Marne-la-Vallée et validée par la FSF comme l'équivalent de LGPL pour des données linguistiques.
    http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/lgpllr.html

  • Origine du développement : LIGM
Une fiche Dév Ens Sup est en relation avec cette fiche, consultez-la pour plus d'informations : Unitex
Description
Fonctionnalités générales

Ce système permet de construire des ressources linguistiques telles que des dictionnaires électroniques et des grammaires et de les utiliser pour effectuer des recherches complexes dans des textes et de construire des concordances.

Autres fonctionnalités
  • Traitement de l'ambiguïté lexicale par automates
  • Utilisation de tables de lexique-grammaire
Interopérabilité

Tous les formats utilisés sont décrits en détails dans le manuel d'utilisation.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Unitex est utilisé au laboratoire LIGM pour la construction et la maintenance de ressources linguistiques (dictionnaires et grammaires).
Il permet également d'exploiter ces ressources en les appliquant sur des textes, ce qui autorise la recherche d'expressions complexes et la construction de concordanciers.
Cet aspect du système est à la base de nombreuses applications, dont les plus importantes sont le repérage de séquences (par exemple, entités nommées), l'extraction d'informations, le filtrage et le routage de documents, etc.
Il est au centre du projet Infomagic : http://fr.wikipedia.org/wiki/Infomagic

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Les versions ultérieures à la version 1.2 requièrent Java 1.6.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Système multi-plateforme testé avec succès sur toutes les versions de Windows, ainsi que sous Linux, MacOS et Sparc.
Note : les versions <= 1.2 ne supportent pas Windows Vista.

Logiciels connexes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Développement coopératif grâce à un serveur SVN. Le principal développeur est Sébastien Paumier (Université Paris-Est), et d'autres personnes collaborent au développement, en particulier à Paris-Est (Marne-la-Vallée), Münich, Louvain-la-Neuve, Tours, ainsi que dans certaines universités brésiliennes.

Eléments de pérennité

La combinaison logiciel libre+développement coopératif via SVN permet d'éviter une dépendance de l'auteur principal. De plus, les langages de programmation utilisés (C/C++ et Java) ont été choisis pour leur portabilité et leur stabilité d'utilisation dans le temps.

Références d'utilisateurs institutionnels

Utilisé pour la recherche dans une cinquantaine d'universités et centres de recherche, notamment :

Utilisé comme base de travail pour le projet Outilex : http://www.projet-plume.org/relier/outilex

Très utilisé à Louvain-la-Neuve, dans des projets industriels et de recherche :

Utilisé dans le projet Prolex à Tours : http://tln.li.univ-tours.fr/Tln_Unitex.html

Utilisé pour enseigner aux Universités de Munich, Tours, Paris 7, Algarve, Lisbonne, Belgrade....

La liste d'entreprises qui utilisent Unitex et d'autres collaborateurs institutionnels complètent ces informations.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

La liste unitex-users [at] univ-mlv [dot] fr n'est plus active, les messages ont été archivés :
http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/index.php?page=15

Forum Unitex-Gramlab :
https://groups.google.com/forum/#!forum/unitex-gramlab
http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/index.php?page=5

Système de suivi des anomalies d'Unitex-Gramlab :
http://gforgeigm.univ-mlv.fr/tracker/?group_id=33
http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/index.php?page=6

Documentation utilisateur

Manuel d'utilisation de la version 3.1beta en anglais : http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/UnitexManual3.1.pdf
Manuel d'utilisation de la version 3.1beta en français : http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/ManuelUnitex3.1.pdf

Anciennes versions :
Manuel d'utilisation de la version 2.1 en anglais : http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/UnitexManual2.1.pdf
Manuel d'utilisation de la version 2.0 en anglais : http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/UnitexManual2.0.pdf
Manuel d'utilisation de la version 1.2 en français et anglais, plus une traduction partielle en portugais.

Contributions

Il y a une page web qui décrit la marche à suivre pour apporter une contribution linguistique ou informatique :
http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/your_contribution.html

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 15/02/12
  • Correction mineure : 15/02/12
Mots-clés
Pour aller plus loin

Grace : graphique 2D pour système X Window

Description
Fonctionnalités générales

Grace est un logiciel de graphique en 2D WYSIWYG (What You See Is What You Get). Acceptant en entrée n'importe quel fichier ASCII multicolonne ou Netcdf 1D, il permet de configurer précisément le résultat final voulu. Absolument tous les paramètres d'un graphique en 2D sont présents : 256 couleurs, 10 types de motifs 'built-in' et la possibilité d'utiliser n'importe quel caractère de police comme motif, caractères grecs et mathématiques inclus, 9 types de lignes, axes entièrement configurables, légendes, taille physique du graphique etc.
Les graphiques sont exportables en différents formats : (e)ps, png, jpg, svn, mif, pnm. Le réglage de la résolution est laissé aux soins de l'utilisateur permettant d'exporter des graphiques de qualité "publication". Possibilité de sauvegarder les graphiques au format Grace (*.agr) ou alors seulement des jeux de paramètres personnalisés. Il est aussi possible de tracer plusieurs graphiques différents sur un même canevas. Enfin, les utilisateurs avisés peuvent écrire des scripts permettant d'obtenir des graphiques parfaits en une ligne de commande.

Autres fonctionnalités

En plus des fonctions purement graphiques, le logiciel propose une large gamme de fonctions mathématiques : ajustement linéaire ou non contraignable à certaines régions du domaine définies par l'utilisateur. Les capacités d'analyse sont multiples: FFT, intégration, différentiation, histogrammes, interpolation, lissage, convolution, corrélation et bien d'autres encore.

Interopérabilité

Il est possible d'utiliser des modules externes C/Fortran/Python interagissant avec le logiciel (utilisateurs avertis). Le logiciel intègre des fonctions de lecture/écriture Ascii ou Netcdf.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Ce logiciel est utilisé par nombre de chercheurs pour leurs publications, malheureusement beaucoup d'utilisateurs Windows ignorent son existence. Il satisfera les esthètes les plus pointilleux du graphique 2D.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Le logiciel n'est pas très 'user-friendly', l'interface est un peu austère. Les nouveaux utilisateurs pourront être perdus dans la masse de sous-menus et d'onglets que présente l'interface. Néanmoins, des raccourcis pas toujours évidents à trouver facilitent la tâche avec un minimum d'expérience (ex : Ctrl+L pour déplacer la boîte de légende à la souris).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Disponible en dépôt (installation automatisée par internet : Yast, Yum, Apt etc.) sur la plupart des distributions Linux.

Plates-formes

J'ai personnellement testé le logiciel sur : Suze, Fedora, Debian (x86 et ppc), Windows (grace est l'un des paquetages de Cygwin).

Logiciels connexes

TRIP : logiciel de calcul formel et numérique : http://www.projet-plume.org/fiche/trip

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

gnuplot

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Projet développement libre

Eléments de pérennité

Fortes interactions entre utilisateurs et développeurs sur le forum du site web.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Nombre de raccourcis clavier relevant parfois de la magie noire.

Joomla! : gestion de contenu Web (CMS)

Description
Fonctionnalités générales
  • Joomla! est un système de gestion de contenu (en anglais, CMS, pour Content Management System). Ce logiciel web permet de créer un site internet dynamique. Les informations sont rédigées dans des articles. Les articles sont classés dans des sections elles mêmes subdivisées en catégories.
  • Joomla! fonctionne avec une interface administration ("backoffice") et une interface utilisateur ("frontoffice"). Le "backoffice" permet de créer la structure du site web (sections, catégories, articles, items de menus, gestion des utilisateurs). La modification des articles existants peut se faire en mode Wysiwyg dans le "frontoffice", ce qui permet une délégation facile à des rédacteurs. L'éditeur des articles propose un mode Wysiwyg pour tout utilisateur mais aussi un mode texte HTML pour des utilisateurs avancés.
  • Joomla! dispose d'un système de modèles (templates) qui permet de modifier très facilement l'aspect graphique du site créé.
  • Joomla dispose d'un système d'extensions qui permet d'enrichir les fonctionnalités selon les besoins. Ces extensions font de Joomla! un CMS très modulaire. Le site officiel joomla recense 3357 extensions (septembre 2009).

  • Fonctionnalités principales :

    • Articles éditables et gérables sans limitations via un éditeur WYSIWYG.
    • Insertion de liens automatiques sur des fichiers téléchargés.
    • Gestion fine de la publication des informations (dates de début et fin de publication).
    • Facilités pour copier et déplacer le contenu entre différentes catégories.
    • Soumission d'articles par les contributeurs depuis l'interface publique (frontoffice).
    • Gestion des menus et paramétrage individualisé des liens de menus.
    • Templates et design complètement personnalisables incluant l’affichage des blocs (au centre, à droite, à gauche, en haut, en bas).
    • Librairie d'images et de fichiers multimédia (PNG, PDF, DOC, XLS, GIF, JPEG, FLASH, AVI, etc...).
    • Gestionnaire d'actualités, sondages, bannières, votes.
    • Multilingue (français compris).
  • Il existe deux versions de Joomla! :

    • Une version 1.5.x (1.5.14 au 15/09/2009) : il s'agit de la version actuelle stable de Joomla!.
    • Une version 1.0.x (1.0.15) : il s'agit de la version précédente de Joomla!. Cette version n'est plus maintenue depuis le 22 juillet 2009. Attention : Cela signifie qu'il n'y a plus de mises à jour de sécurité pour cette version 1.0.x.
  • Une version majeure 1.6 (actuellement disponible en version alpha) devrait voir le jour début 2010, les nouvelles fonctionnalités prévues sont :

    • Contrôle d'authentification amélioré (ACL)
    • Fonctionnalités multi-sites
    • Support multilingues amélioré
    • Un gestionnaire de mises à jour automatique
  • Améliorations principales de Joomla! 1.5.x par rapport à Joomla! 1.0.x :

    • Interface d'administration (backoffice) complètement revue et simplifiée
    • Gestionnaire d'extensions complètement revu et simplifié
    • Edition de templates multi-CSS
    • Support complet Atom 1.0 and RSS 2.0
    • Amélioration des options d'accessibilité
    • Internationalisation améliorée, support complet UTF-8, support RTL, traduction utilisant des fichiers .INI
    • Support LDAP natif
    • Support XML-RPC
    • Possibilité d'implémenter des applications Ajax
  • Quelle version de Joomla! choisir : 1.0.x ou 1.5.x ? Pour faire court : 1.5.x. Pour être plus précis :

    • Joomla! 1.0.x et ses 2700 extensions existent depuis 2005 mais le support de cette version est arrêté depuis le 22/07/2009. Joomla! 1.0.15 fonctionne toujours mais il n'y a plus de mises à jour de sécurité.
    • Joomla! 1.5.x est en version stable depuis janvier 2008. Il dispose d'une interface administrateur simplifiée (en particulier pour gérer les extensions) et de nouvelles fonctionnalités stables (mode LDAP, internationalisation, etc...). Les extensions sont désormais toutes développées pour cette version de Joomla!.
    • Quid du mode legacy de Joomla! 1.5.x (activable via la partie Administrator : Menu Extensions -> Gestionnaire des plugins -> publier le plugin nommé System-Legacy) ? Il permet en théorie de faire fonctionner sur la version 1.5.x les extensions développées pour la version 1.0.x. En pratique, même avec ce mode legacy, beaucoup d'extensions développées pour la version 1.0.x ne fonctionnent toujours pas correctement avec la version 1.5.x. De plus, ce mode legacy ne fonctionnera plus pour les extensions Joomla! 1.0.x au sein de la future version Joomla! 1.6. Il ne faut donc pas compter sur lui pour utiliser de façon durable des anciennes extensions Joomla! 1.0.x.
  • Joomla! 1.5.x et 1.0.x au cas par cas :

    • Vous créez votre premier site Joomla! :
    1. Choisissez Joomla! 1.5.x
    2. Choisissez des extensions développées nativement pour Joomla! 1.5.x. Evitez les anciennes extensions Joomla! 1.0.x.
    3. Choisissez un template graphique compatible Joomla! 1.5.x
    • Vous avez déjà un site Joomla! existant en 1.0.x et vous souhaitez mettre en oeuvre la migration en Joomla! 1.5.x :
    1. Après avoir fait toutes vos sauvegardes, effectuez la migration de 1.0.x à 1.0.15.
    2. Puis effectuez la migration de 1.0.15 à 1.5.x. (par création d'un nouveau site et utilisation de la solution "Migrator" décrite ci-dessous)
    3. Vous vérifiez que toutes vos extensions et votre template fonctionnent.
    4. Si certaines extensions ou certains templates ne fonctionnent pas : pas d'autre solution que d'en trouver une version native pour Joomla! 1.5.x
    • Vous avez déjà un site Joomla! existant en 1.0.x et vous n'avez pas le temps d'étudier tout de suite une migration en Joomla! 1.5.x :
    1. Après avoir fait toutes vos sauvegardes, effectuez la migration de 1.0.x à 1.0.15. C'est une migration généralement sans risques qui prendra en compte les dernières mises à jour de sécurité disponibles de cette version (juillet 2009).
    2. Planifiez dès que possible la mise à jour ultérieure en version 1.5.x.
  • Migration de Joomla! 1.0.x à 1.5.x :

    • Il existe une procédure appelée "Migrator" décrite dans les logiciels connexes.
    • Cette procédure est en version stable depuis avril 2008. Elle est surtout sans risques car elle ne détruit pas le site 1.0.x existant.
    • Elle permet une migration des données (toute la structure du site avec ses sections, catégories, articles et menus).
    • Mais elle ne gère pas le problème des extensions qui n'auraient pas évolué vers Joomla! 1.5.x.
    • Elle se présente sous la forme d'un composant (migrator v 1.5 au 13/07/2009) à installer sur la version 1.0.x de votre site Joomla! et de l'activation du mode migration dans l'installation de votre nouveau site Joomla! 1.5.x.
Autres fonctionnalités
  • Installation par script PHP avec interface graphique : très facile.
  • Interface LDAP : intégrée dans la version 1.5.x, disponible et opérationnelle sous forme d'extension/hack dans la version 1.0.x.
  • Moteur de recherche intégré.
  • Changement de l'ordre d'affichage des articles et autres objets.
  • Affichage de flashs infos aléatoires.
  • Gestionnaire de flux RSS, syndication paramètrable sur toutes les pages.
  • Envoi d'article par mail.
  • Article en format imprimable.
  • Création de pdf à la volée.
  • Installation simple et rapide des templates et des extensions.
  • Gestion des archives, stockage des anciens articles.
  • URLs SEF (Search Engine Friendly) permettant une meilleure indexation par les moteurs de recherche.
  • Édition des balises META (titres et mots clefs) pour chaque article.
  • Normes d’accessibilité.
  • Cache paramétrable et compression des pages pour augmenter les performances.
  • Possibilité de mettre le site "hors ligne" pour une maintenance tout en restant accessible par l'administrateur.
  • Extensions multisites et multilingues possibles.
  • Statistiques : par navigateur, par système d'exploitation client, par recherches effectuées. Les statistiques sur les recherches effectuées sont très utiles par exemple pour :
    • Identifier des informations cherchées mais non trouvées sur le site.
    • Identifier les types de systèmes d'exploitations et de navigateurs web utilisés pour accéder au site.
Interopérabilité
  • Les articles sont stockés dans une base de données mysql sous forme HTML.
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Utilisations : en versions 1.5.14 et 1.0.15, serveur Apache 2.x, PHP5, MySQL 5
    • Intranet pédagogique et administratif Grenoble INP - ENSIMAG. 1000 utilisateurs. 80 utilisateurs/rédacteurs potentiels. 10 rédacteurs effectifs actuellement. 2 webmasters. 260 000 visites. Les articles initiaux ont été importés de l'ancien intranet HTML statique par des copier/coller du code HTML dans l'éditeur wysiwyg JCE. Version utilisée : 1.5.14
    • Extranet Tice Grenoble INP - ENSEEG/PHELMA (http://atelweb.enseeg.inpg.free.fr ) : portail d'un atelier de 100 sites web (dont 30 de type Joomla!). 140 000 visites. Versions utilisées : 1.5.7 et 1.0.15.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Comme tout CMS, la difficulté est principalement de comprendre la structuration des informations et de s'approprier son vocabulaire (sections, catégories, articles, menus).
  • Les extensions sont à choisir avec soin.
    • Ne pas en abuser.
    • Privilégier celles qui sont complètement indépendantes du noyau Joomla!.
    • Eviter celles qui modifient des parties du noyau Joomla!. Si elles sont vraiment nécessaires : à utiliser en connaissance de cause car des mises à jour du CMS nécessiteront presque toujours une réinstallation ou un redéveloppement de ces extensions.
  • Gestion des droits utilisateurs : Joomla ne dispose par défaut que de 2 groupes utilisateurs (public et membre). Cette limitation peut être levée par des extensions GMAccess (solution gratuite pour Joomla! 1.0.x) ou juga (solution commerciale pour Joomla! 1.5.x, tarif : 50$).
  • Comme toute solution PHP/MySQL, il est nécessaire d'être attentif à la sécurité et de suivre les mises à jour de sécurité de Joomla!. Le succès de joomla en fait une cible intéressante pour les hackers bien que Websecure Group garantisse la sécurité du CMS par un certificat décerné lors du festival russe : Chaos Construction (Août 2006).
  • Pas d'import et d'export faciles possibles depuis ou vers d'autres CMS.
  • Une migration éventuelle depuis ou vers un autre système CMS que Joomla! passera souvent par des copier/coller des articles HTML qui sont fastidieux mais facilités par un éditeur d'articles Wysiwyg/HTML.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré
  • Distribution sur clé USB pour environnement Windows (Movamp + Joomla pré-installé) : http://www.sarki.ch/jce15/index.php/telecharger/vo...
  • Attention : les différentes solutions ayant Joomla! pré-installé ne mettent pas toujours à disposition les toutes dernières versions de Joomla!. Pensez à appliquer les dernières mises à jour de sécurité.
Plates-formes
Logiciels connexes
  • L'éditeur d'articles est un aspect très important dans Joomla!, peut être le plus important. C'est en effet son niveau de convivialité qui facilite le travail quotidien des rédacteurs. Joomla! fournit un éditeur d'articles intégré en mode WYSIWYG. Il est possible d'installer sous forme d'extension un éditeur encore plus convivial pour l'utilisateur. Les deux meilleures solutions sont :

    • Joomla JCE : gratuit avec une contribution de 20 $/an pour des plugins supplémentaires (gestion d'images, flash, vidéos, autres fichiers téléchargés par fenêtre popup). Ce petit investissement apporte un vrai confort supplémentaire pour l'édition. Une petite préférence pour cet éditeur qui permet une personnalisation poussée (des types de fichiers autorisés à télécharger entre autres). Site officiel : http://www.joomlacontenteditor.net/. Site français : http://jce.sarki.ch/.
    • Joomla FCK : gratuit (mais un mode de donation de l'ordre de 20$/an semble être en cours de mise en place également) avec aussi une gestion d'images, flash, vidéos, autres fichiers téléchargés par fenêtre popup. Site officiel : http://www.joomlafckeditor.com/.
  • Authentification CAS

  • Migration d'un site Joomla! 1.0.x vers 1.5.x par le composant migrator, version stable 1.5 :

    • La migration n'est pas garantie à 100% mais le principe de la migration est sans risques car il ne détruit rien dans le site initial mais effectue la migration réelle dans une nouvelle installation de Joomla! 1.5.x.
    • Principe :
    1. Installation du composant migrator en tant qu'extension du site Joomla! 1.0.x existant.
    2. Ce composant permet principalement un export de la base de données dans un fichier.
    3. Nouvelle installation Joomla! 1.5.x à effectuer séparément dans un répertoire différent de l'installation 1.0.x.
    4. Lors de cette nouvelle installation, choisir une option "Script de migration" avec le téléchargement.
    5. La base de données est alors correctement migrée.
    6. Il reste à recopier les fichiers spécifiques du site initial 1.0.x vers le nouveau site 1.5.x : images, fichiers de données (flash, ppt, doc, vdéos, autres), template. Principalement, cela concerne les répertoires : "images" et "templates"
    7. Ce que ne couvre pas cette solution migrator : la migration des extensions du site Joomla! 1.0.x.
    8. Si le template de l'ancien site n'est pas compatible Joomla! 1.5.x, il faut également l'adapter ou le remplacer.
  • Extensions :

  • Modèles graphiques (templates) gratuits :

  • Prestations commerciales autour de la solution Joomla! :

    • Si vous avez besoin de développements (ou extensions) spécifiques autour d'une solution Joomla!, il existe de nombreux prestataires privés, SARL, EURL ou freelances qu'on peut trouver par exemple par une recherche sur internet.
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
  • Le développement de Joomla! est en mode open source GPL depuis 2005.
Eléments de pérennité
  • Expérience conséquente de l'équipe de développement de ce type de CMS (> 5 ans).
  • Historiquement, Joomla! a été développé sur les idées initiales mises en oeuvre dans le logiciel CMS Mambo (2003). Le passage de Mambo à Joomla! s'est fait en douceur malgré la scission Mambo/Joomla (compatibilité ascendante pour assurer la transition).
  • La transition entre les versions majeures 1.0.x et 1.5.x de Joomla! s'est faite également en douceur. Etant donné le grand succès historique de ce CMS, la version 1.0.x a été maintenue jusqu'au 22/07/2009 malgré la sortie de la version 1.5.x en 2008.
  • La version 1.5.x a eu un temps de développement long mais est très réussie (simplicité d'utilisation accrue pour l'utilisateur et l'administrateur, mode d'extensions simplifié, LDAP intégré, internationalisation meilleure, normes d'accessibilité PDA/ téléphone/ordinateur)
  • La future version 1.6 a également un temps de développement très long. Mais dans le cas de Joomla!, cela semble être dans l'objectif de mettre à disposition une version fiable pour ce changement majeur.
  • Argument le plus important : l'équipe de développement réagit très vite à chaque faille de sécurité découverte. Les patchs (mises à jour de sécurité) sont mis à disposition très rapidement.
  • Une forte communauté d'utilisateurs à la fois internationale et française.
Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Sécurité : Voici les trois mesures importantes à prendre pour préserver votre site et ses données. Les deux premières sont très simples à mettre en oeuvre.
    • Sauvegarde d'un site web Joomla! :
    1. Sauvegarde des fichiers du site : ces fichiers contiennent les images et autres fichiers liés (doc, flash, vidéos), les fichiers programmes et les extensions installées
    2. Sauvegarde de la base de données mysql : la base de données contient la structure du site (sections, catégories, articles, menus)
    3. Il est très important de mettre en oeuvre une procédure de sauvegarde quotidienne des fichiers et de la base de données de votre site. Joomla! est en effet une solution populaire en php/mysql et donc séduisante pour des attaques de hackers. La sauvegarde est donc une précaution nécessaire.
    • Mises à jour :
    1. Il est indispensable d'effectuer les mises à jour de sécurité au plus vite. En effet, l'exploitation d'une faille de sécurité peut se traduire de plusieurs façons sur votre site : simple détournement de la page d'accueil, suppression du contenu de la base de données, suppression des fichiers du site.
    2. Ces mises à jour sont très simples à appliquer, il s'agit en général d'un ensemble de fichiers à installer dans le répertoire du site web existant.
    • Sécurisation du serveur php/mysql :
    1. Cette mesure consiste à protéger non plus directement l'application Joomla! mais à protéger le serveur web/php/mysql qui l'héberge.
    2. Il n'y a pas de fiche de recette toute faite (même si certains points sont connus comme par exemple la mise à OFF de la variable php register_globals).
    3. Ce type d'opération nécessite l'intervention d'un administrateur système expérimenté.
  • Joomla : prix CMS Awards 2006, 2007 et 2008 (http://www.packtpub.com/open-source-cms-award-prev... )
  • Conseils :
    • Le vocabulaire "sections" et "catégories" est peu compréhensible au début. Pour simplifier, considérer les sections comme des dossiers/répertoires principaux et les catégories comme des sous-dossiers/sous-répertoires.
    • Chaque article doit en général appartenir à une section et une catégorie.
    • La version 1.5.x permet cependant d'avoir si nécessaire des articles indépendants des sections ou catégories.
    • Les étapes de création principales d'un site Joomla! sont :
    1. Création des sections et catégories pour ranger les articles
    2. Création des articles
    3. Création des menus liés à des sections ou catégories ou articles.
Contributions
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 12/05/10
  • Correction mineure : 12/05/10
  • Rédacteur de la fiche : Pierre Navaro - IRMA Strasbourg (CNRS, Université de Strasbourg)
  • Relecteur(s) : Thierry Dumont (Institut Camille Jordan)
  • Responsable thématique : Violaine Louvet (Institut Camille Jordan)
Mots-clés
Pour aller plus loin

VisIt : visualisation 2D et 3D de données scientifiques

Description
Fonctionnalités générales

VisIt est un logiciel de visualisation 2D et 3D sur des maillages structurés ou non structurés ainsi que des particules.
Une librairie permet de piloter les sorties graphiques pendant l'exécution de la simulation.
On peut facilement et rapidement créer des films d'animations à partir de résultats de calcul numérique.

Autres fonctionnalités

VisIt accepte un nombre de formats important binaires ou non (ANSYS, FLUENT, HDF5, VTK). L'outil est particulièrement bien adapté aux résultats de calcul parallèle par blocs. Il existe une librairie C et FORTRAN permettant de créer des fichiers de données compressés au format HDF5 nommée SILO, ainsi que des routines permettant de créer des fichiers VTK.
VisIt est fournie avec une librairie permettant de coupler le logiciel avec une interface graphique écrite en java.
Une librairie nommée libsim permet également de coupler les sorties graphiques avec l'exécution du code. L'écriture de fichiers de données sur le disque est alors inutile.

Interopérabilité

Il est disponible sur toutes les plateformes (UNIX,PC,MACOS) et est développé au Lawrence Livermore National Laboratory.

VisIt peut fonctionner sur un mode Client-Serveur. On peut visualiser des données situées sur un serveur distant sans téléchargement à condition que la même version de VisIt soit installée sur le serveur et sur le poste de travail de l'utilisateur. Les deux instances communiquent par un protocole sécurisé.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

VisIt est utilisé régulièrement par l'équipe de Mathématiques Appliquées de l'IRMA en Electromagnétisme, Plasmas, Mécanique des Fluides, Faisceaux de particules chargées.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

L'exécutable n'est pas disponible pour certaines plateformes (Solaris) et il est difficile à compiler dans ce cas.
La librairie OPENGL est requise donc le logiciel ne fonctionne pas sur un Terminal X.
Les concepteurs proposent un script facilitant la compilation sur les architectures non disponibles.
https://wci.llnl.gov/codes/visit/source.html

Environnement du logiciel
Plates-formes

Linux - x86 32 bit (Redhat Enterprise Linux 3)
Linux - x86 32 bit (Redhat Enterprise Linux 4)
Linux - Opteron 64 bit (Redhat Enterprise Linux 5)
Linux - Opteron 64 bit (Fedora Core 4)
Linux - Itanium 64 bit (Redhat Enterprise Linux 4)
Linux - Altix 64 bit (SUSE Linux Enterprise Server 9)
Windows SE/ME/2000/Xp
Mac OS X - PowerPC (Darwin 10.5)
Mac OS X - Intel (Darwin 10.5)
AIX - 32 bit (AIX 5.3)
AIX - 64 bit (AIX 5.3)

Logiciels connexes

SILO, HDF5

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Lawrence Livermore National Laboratory : Institut de Recherche Appliquée à la défense des États Unis.

Eléments de pérennité

Depuis décembre 2005 date de la première version, il y a eu de nombreuses évolutions dont la dernière (1.9) date de Avril 2008. Le logiciel est soutenu par l'un des plus grands instituts de recherche américain.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

On consultera la "FAQ" sur le site https://wci.llnl.gov/codes/visit/FAQ.html
Il existe un site communautaire des utilisateurs de VisIt ( http://visitusers.org/ ).

Documentation utilisateur

La documentation est disponible sur le site https://wci.llnl.gov/codes/visit/doc.html

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Ne pas oublier de télécharger et d'utiliser le script visit-install avec l'archive du programme. Celui-ci est indispensable pour l'installation.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 01/08/11
  • Correction mineure : 25/11/13
  • Rédacteur de la fiche : Olivier Langella - Concepteur du logiciel - UMR de GENETIQUE VEGETALE (INRA, CNRS, Université Paris Sud, AgroParisTech)
  • Relecteur(s) : Bruno Fady (INRA URFM)
  • Responsable thématique : Christelle Dantec (CRBM)
Mots-clés

Populations : génétique des populations

Une fiche Dév Ens Sup est en relation avec cette fiche, consultez-la pour plus d'informations :
Description
Fonctionnalités générales
  • Calcul de distances génétiques entre populations ou individus basé sur les fréquences allèliques.
  • Reconstruction d'arbre phylogénétiques (UPGMA ou Neighbour Joining) à partir de matrices de distances, avec ou sans bootstrap sur les locus ou individus.
  • Calculs de fréquences allèliques, Fstats.
  • Lecture et conversion de données entre les formats Populations, Genepop, Immanc, microsat, LEA Likelihood Estimation of Admixture, Admix (G. Bertorelle), Genetix, Fstat (Jérôme Goudet)
Autres fonctionnalités

'Populations' est apprécié pour le grand nombre de méthodes de distances disponibles :

Interopérabilité

Les formats principaux supportés en lecture et écriture sont Populations, Genepop, Génétix.
Populations permet la conversion des données entre ces 3 logiciels, et l'export dans les formats : Immanc, microsat, LEA Likelihood Estimation of Admixture, Admix (G. Bertorelle), Fstat (Jérôme Goudet).

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

L'absence d'interface graphique, la nécessité d'utiliser un outil annexe pour visualiser les arbres phylogénétiques (treeview par exemple).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Debian Wheezy

Plates-formes

Windows, Unix.
Des paquets logiciels sont disponibles pour Ubuntu à cette adresse :
https://launchpad.net/~olivier-langella/+archive/ppa
A partir des sources (outils gnu), Populations peut être compilé sur plateformes Intel 64 bits, Macintosh (Powerpc), stations Sun ...

Logiciels connexes

Treeview (http://taxonomy.zoology.gla.ac.uk/rod/treeview.html) très utile pour visualiser les arbres phylogénétiques produits par Populations. Ce logiciel n'est pas requis pour le bon fonctionnement de Populations.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Je développe Populations en temps que particulier sur le site :
http://www.bioinformatics.org/
Le développement est ouvert à toute personne inscrite sur le site.

Eléments de pérennité

Le code source est très portable (C++ standard et bibliothèque QT 4.5).
Les erreurs rapportées sont corrigées et les patchs appliqués (serveur subversion de bioinformatics.org).
Depuis la première version en 1999, le code évolue toujours. Dans la version en développement 1.2.32 (janvier 2010), la compilation est maintenant gérée par Cmake, et la bibliothèque Qt est utilisée pour sa portabilité et ses fonctionnalités XML. La version Windows devrait bénéficier de ces améliorations.

Références d'utilisateurs institutionnels

UMR de GENETIQUE VEGETALE (http://moulon.inra.fr/)
LEGS (http://www.legs.cnrs-gif.fr/)
Populations est souvent cité dans les travaux scientifiques relatifs à la génétique des populations (49 citations en 2006).

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Populations est très apprécié pour sa facilité d'utilisation (bien qu'il ne soit pas équipé d'une interface graphique).
Une attention particulière est portée sur la gestion des erreurs pour guider l'utilisateur (problème de format de données, opération impossible).
La disponibilité des sources permet de le recompiler facilement pour profiter au maximum de capacités des gros calculateurs (par exemple) ce qui est apprécié pour certains calculs très gourmands.
Populations n'a pas de limite sur le nombre de populations, individus, locus traités.

Contributions

En m'envoyant des corrections, rapports de bugs, complément de documentation. ou en s'inscrivant sur http://bioinformatics.org/ pour directement travailler sur le code source (C++).

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 23/09/13
  • Correction mineure : 23/09/13
Mots-clés

Web Developer : extension pour Firefox/Seamonkey/Flock et autres navigateurs

Description
Fonctionnalités générales

Extension pour Firefox / Seamonkey, Web Developer est très utile pour développer des sites web, des scripts cgi, etc. L'extension est aujourd'hui développée pour Chrome (version 0.4.4) et pour Opera (0.1). La présente fiche concerne la version pour Firefox. Ses points forts sont les suivants :

  • il permet d'entourer des éléments html, sélectionnés selon un grand nombre de critères ;
  • on peut afficher une « règle » permettant de voir la position des éléments au pixel près ;
  • on peut afficher les informations concernant les éléments de formulaires (champs cachés, noms des champs, etc.) ;
  • un formulaire 'post' peut être converti en 'get' d'un clic, ce qui est précieux pour le déboguage ;
  • on peut effacer les données « privées », en particulier le cache et les paramètres de connexion http ;
  • on peut redimensionner la fenêtre du navigateur, soit à 800x600 pixels, soit à une dimension quelconque. Précieux pour s'assurer que son site est correctement visible sur un téléphone ou une tablette ;
  • enfin, un éditeur CSS simplifié est intégré : lorsqu'on change une règle CSS appliquée sur la page en cours, le changement est aussitôt répercuté.
Autres fonctionnalités
  • Le menu Information est très complet, il permet par exemple d'afficher les Id de chaque élément. Ou encore d'afficher la « profondeur » des tableaux : très pratique lorsqu'on reprend un ancien site web à base de tableaux, et qu'on a un peu de mal à comprendre comment tous les tableaux sont imbriqués...
  • On peut encore afficher les éléments cachés (« hidden ») ou les commentaires html (ce qui incite donc d’autant plus à commenter son code).
  • On peut aussi désactiver le cache, les cookies, javascript, les styles, etc., cela permet de détecter très rapidement les problèmes d'accessibilité de son site. Les problèmes qui se posent souvent avec les images peuvent aussi être détectés : images trop lourdes, propriétés alt manquantes, images redimensionnées, ...
  • On peut aussi demander d'entourer l'élément « courant » : dès que la souris passe sur un élément, celui-ci est mis en valeur, et le chemin complet (dans le DOM) de l'élément est affiché (cela ne semble plus vrai dans les dernières versions de l'extension).
  • On peut contacter le W3C pour valider sa page web d'un clic de souris.
  • Trois icônes en haut à droite indiquent immédiatement si le HTML, le CSS et le Javascript présentent des erreurs ou non. Une validation plus poussée du html (qui passe par le w3c) peut être réalisée à partir de Web Developer.
  • Lorsqu'une fonctionnalité est activée, on peut la désactiver rapidement grâce à un petit bouton apparaissant en bas de la fenêtre du navigateur à droite (cela ne semble plus vrai dans les dernières versions de l'extension).
  • Web Developer intègre aussi une loupe dont on peut paramétrer le niveau de grossissement (menu Miscellaneous > Page Magnifier).
  • Un menu de validation très complet, permet de valider sa page web, mais également les liens, le CSS, etc. Moins rapide que HTML Validator car il repose sur les services du W3C ou autres, mais très pratique néanmoins.
Interopérabilité

Permet de créer des pages web conformes aux normes, le summum de l'interopérabilité !

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Au LIPM, nous utilisons cette extension de manière quotidienne pour mettre au point nos interfaces web. Nous en sommes extrêmement satisfaits.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • L'éditeur CSS est insuffisant : il permet de finaliser une feuille de style, mais pour concevoir depuis le départ la feuille de style, un éditeur plus classique est préférable.
  • Enfin, pour développer une application web un peu importante, il est indispensable de disposer d'un débogueur javascript, non inclus dans Web Developer. D'où l'utilisation de l'excellente extension Firebug, complémentaire de Web Developer.
  • Dans les dernières versions, il me semble avoir noté quelques régressions, ou peut-être des fonctionnalités qui n'ont pas pu être reprises dans les dernières versions de Firefox : par exemple le bouton permettant de désactiver rapidement une action engagée, et je n'ai pas réussi à rendre les fonctionnalités persistantes. Du coup, pour désactiver toutes les fonctionnalités il suffit de recharger la page... Autre régression : la fonctionnalité permettant d'entourer l'élément courant semble avoir disparu.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Web Developer est intégré dans Debian, pour utilisation avec Iceweasel (Firefox à la mode Debian). Pour les autres distributions, dès lors que Firefox est installé (présent dans toutes les distributions Linux), il est très simple d'installer Web Developer :

  • visitez cette page : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/60 ;
  • cliquer sur le bouton « Installer » ;
  • redémarrez Firefox

    Web Developer, une fois installé, peut être mis à jour à partir de Firefox : menu Outils/Modules complémentaires.

Plates-formes

Toute plateforme supportée par Firefox.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Chris Pederick semble être le développeur unique de cette extension.

Eléments de pérennité

Web Developer est extrêmement connu, et utilisé par un grand nombre de concepteurs de sites web. De nombreux livres sur le « webdesign » citent cette extension. La première version (0.1) remonte à 2003 et Chris Pederick a toujours suivi les différentes versions de Mozilla et Firefox (lorsqu'une version majeure arrive, vérifiez la compatibilité avec Web Developer).

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Tout se trouve sur http://chrispederick.com/work/web-developer. Il y a en particulier plusieurs forums assez vivants.

Documentation utilisateur

Pas de documentation ni même d'aide en ligne, mais ce logiciel est sans surprise : cliquez et voyez !

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 15/11/11
  • Correction mineure : 15/04/14
Mots-clés

GLPI : gestion de parc informatique avec helpdesk

Description
Fonctionnalités générales

GLPI, Gestion Libre de Parc Informatique est une application web écrite en PHP qui offre un ensemble de services permettant de recenser et de gérer l’intégralité des composants matériels ou logiciels d’un parc informatique.

C'est une solution rapide à déployer qui prend en compte la fonction "servicedesk" dans une démarche de qualité ITIL, ... et bien d'autres possibilités avec un ajout aisé d’insérer des plugins pour augmenter les possibilités.

GLPI permet donc de réaliser :

  • Général : Un inventaire des ordinateurs multi-entités, périphériques réseaux, imprimantes et consommables associés.
  • Gestion des licences et des dates d’expiration, des informations commerciales et financières (achat, garantie et extension, amortissement), des états de matériel
  • Servicedesk : La gestion et suivi des demandes d’intervention pour tous les types de matériel de l’inventaire, La prise en compte des demandes d’intervention des utilisateurs
  • Rapports et statistiques
  • Réservation de matériel
  • Base de connaissances hiérarchique (FAQ), gestion d’une FAQ publique
  • Liste des fonctionnalités : http://www.glpi-project.org/spip.php?article13

Utilisé conjointement avec un logiciel d’inventaire automatique comme OCS Inventory NG (cf fiche PLUME http://www.projet-plume.org/fiche/ocs-inventory-ng ), ou FusionInventory, http://www.fusioninventory.org/

Les gestionnaires de parc de PC disposent d’une solution puissante d’inventaire et de gestion (quelques machines à plusieurs milliers) avec la possibilité d'installation ou de mises à jour des logiciels sur les postes clients dans un environnement hétérogène.

Un démonstration en ligne est disponible sur le site GLPI : http://glpi-project.org/spip.php?article6

Autres fonctionnalités
  • Synchronisation de GLPI avec OCS Inventory NG : logiciel permettant de récolter automatiquement diverses informations matérielles et logicielles des ordinateurs (Fiche PLUME http://www.projet-plume.org/fiche/ocs-inventory-ng disponible) ou avec FusionIventory (serveur : plugin glpi et client http://fusioninventory.org/ ).
  • Plugins : http://plugins.glpi-project.org/ permettant d'adapter GLPI aux besoins personnels et pouvant être développés sans modifier la structure principale de GLPI (pour permettre de rester standard pour les mises à jour du produit ).
  • Plugins utilisés en production : OCS Iventory NG, Gestion d'Objets.
Interopérabilité
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Pour notre unité de recherche (120 personnes, 200 postes + périphériques + serveurs), l'installation de GLPI réside sur 2 serveurs (centos). Un serveur virtuel héberge l’application web et un serveur physique héberge la base de données (mysql) avec une sauvegarde automatique sur un NAS de type synology. L'utilisation se fait avec une authentification externe LDAP et en interaction avec OCS Inventory et fusioninventory (clients et serveur).

Les fonctions utilisés au quotidien sont :

  • La prise en compte des demandes d'interventions et d'assistance aux utilisateurs,
    (le suivit des tickets de demande d'assistance est réalisé par les administrateurs),

  • Les utilisateurs réservent du matériel de prêt informatique, des salles et véhicule (plugin gestion d'objet)
  • Une personne externe de l'équipe assure la gestion des consommables,
  • Utilisation "Faq et documentations" par les utilisateurs et administrateurs,
  • Connaissance,surveillance et suivi du parc, fournisseurs, ... par les administrateurs
  • Remontées automatiques des informations par l’interaction de OCS (plugin OCS Inventory NG)
  • ...
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Quelques distributions Linux dont Debian proposent des paquets GLPI mais GLPI étant une application Web (technologie LAMP) elle est indépendante du système hôte

Plates-formes

Indépendant du système (application web et base de données mysql).

Logiciels connexes
  • Serveur web (apache conseillé )
  • PHP4 ou PHP5
  • MySQL (>4.1.2) pour la base de données
    Fonctionne aussi sous Easyphp, wamp, ...

Peut être synchronisé avec OCS Inventory NG (http://www.ocsinventory-ng.org/ ) : logiciel permettant de récolter automatiquement les informations des ordinateurs (Fiche Plume OCSinventory disponible)

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Voir les pages :

Les chefs de projets : Julien Dombre(Indepnet), Jean-Mathieu Doléans (Indepnet)
Les développeurs officiels de GLPI sont : Xavier Caillaud - Remi Collet - Nelly Mahu-Lasson - Walid Nouh

Eléments de pérennité
Utilisation par de nombreux ministères dans le cadre de la modernisation de l'action publique (groupe MIMOG : Mutualisation Interministérielle des Outils de gestion de parc  OCS et GLPI) 
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2012/09/c...
Présent aux rencontres mondiales du logiciels libre en 2007, ...en 2011
GLPI est nominé dans la catégorie sécurité aux Trophées du libre
Utilisé par 1094 entités pour 391058 postes en 2007 -   2134 entités et 1339711 postes.

traduit en 22 langues

La demande croissante de prestations autour du projet GLPI a donné naissance a un réseau de partenaires : http://www.glpi-project.org/spip.php?article297
Références d'utilisateurs institutionnels

Si à la date du 9/04/08 il est utilisé par 1256 entités pour 464662 postes, aujourd'hui on constate 2478 entités et 1962261 postes..: http://glpi-project.org/?page=refer&lang=fr

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

A l'installation : (http://www.glpi-project.org/spip.php?article31)
Migration effectuée de la version 0.80.4 à la version 0.84.3 sans problème (http://www.glpi-project.org/spip.php?article171)

Contributions
Syndiquer le contenu