événement

Evénement (conférence, session de cours, journée thématique...)

Lille 17 Mars 2011 : votre patrimoine logiciel est-il bien valorisé ?

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 30/03/11
  • Correction mineure : 08/07/11
Mots-clés

Lille 17 Mars 2011 : votre patrimoine logiciel est-il bien valorisé ?

  • Type de ressource : événement, transparents
  • Date de publication du document ou de l'événement : 17 mars 2011
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Jean-Yves Jeannas (Université Numérique en Région Nord - Pas de Calais), Teresa Gomez-Diaz (LIGM-PLUME)

Une demi-journée a été organisée par l'Université Numérique en Région Nord - Pas de Calais et PLUME à l'Université de Lille 1, le jeudi 17 mars 2011 : Votre patrimoine logiciel est-il bien valorisé ?'.

Cette demi-journée était destinée aux directions des laboratoires, chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants, ingénieurs développeurs de logiciel.

Programme et présentations de la journée :

•  9h00 -  9h30 : Accueil

•  9h30 - 10h15 : Présentation de la plate-forme PLUME, par J.L. Archimbaud (CNRS, PLUME) - présentation en PDF Présentation au  format  PDF

10h15 - 10h45 : PLUME, RELIER et le patrimoine logiciel d'un laboratoire, par Teresa Gomez-Diaz (LIGM-PLUME) - présentation en PDF Présentation au  format  PDF. Voir aussi le projet RELIER et le thème PLUME Patrimoine logiciel d'un laboratoire

10h45 - 11h15 : Les FAQ PLUME utiles aux développeurs, par Teresa Gomez-Diaz (LIGM-PLUME) - présentation en PDF Présentation au  format  PDF

11h15 -11h45 : Questions et bilan

Public : Chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants et post-doctorants des laboratoires de recherche impliqués dans le développement de logiciels et leurs directeurs d’unité.

Objectifs : Mieux utiliser la plate-forme PLUME comme outil pour la valorisation de logiciels, pour connaître et faire connaître les logiciels issus de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Renseignements / Contacts : Jean-Yves JEANNAS (Université de Lille 2), jean-yves [dot] jeannas_ [at] _univ-lille2 [dot] fr

Lieu :
IUT-A, Université Lille 1 Sciences et Technologies
Pour y aller

Autres informations

Conférence COMPIL 'Langages de script' - Toulouse - Nov 2010

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 31/01/11
  • Correction mineure : 31/01/11
Mots-clés

Conférence COMPIL 'Langages de script' - Toulouse - Nov 2010

Cette conférence organisée par COMPIL s'est tenue le 25 novembre 2010 à la Maison de la Recherche à l'Université Toulouse II-Le Mirail.

Les PDF des présentations ci-dessous sont disponibles sur le site COMPIL. Consultez ce site pour les télécharger.

Présentations

  • Introduction et organisation de la journée (Etienne Gondet)
  • Tour des réseaux en informatique (Jérome Cros)
  • Les langages de scripts, origines et tendances (Pascal Dayre)
  • TCL/TK, ses possibilités et un exemple d'utilisation au LAAS (Matthieu Herrb)
  • PERL et CPAN pour l'enseignement et la recherche : deux études de cas (Emmanuel Otton)
    Fiche fiche plume Perl en lien avec cette présentation
  • PHP, un langage pour le Web (Stéphane Gully)
    Fiche fiche plume PHP en lien avec cette présentation
  • PYTHON à tout faire, de l'administration système aux applications graphiques 3D (Fernando Nino)
    Fiche fiche plume Python en lien avec cette présentation
  • JYTHON, Libérez votre application graphique Java (Jean-Michel Glorian)
  • Utilisation du scripting dans un contexte industriel (Guillaume Précheur, David Petit)
  • ParamParser, WebBuilder : Frameworks de développement d'application web utilisé en bioinformatique (Emmanuel Courcelle)
  • Suivi de réseaux d'observation océanographique avec le langage Perl (Philippe Téchiné)
    Fiche fiche plume Perl en lien avec cette présentation
  • Automatisation des chaînes de prévision numériques (Eric Sevault)
  • RUBY, spécificités du langage et ses différents usages (Pierre Gambarotto)
    Fiche fiche plume Ruby en lien avec cette présentation
  • Table ronde (Stéphane Gully, Frédéric Camps, …)

Présentations de la conférence 'Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME - Lyon - janv 2011'

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 27/01/11
  • Correction mineure : 27/01/11
Mots-clés

Présentations de la conférence 'Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME - Lyon - janv 2011'

  • Type de ressource : événement, transparents
  • Date de publication du document ou de l'événement : Janv 2011
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Univ Lyon, CNRS Rhône-Auvergne, PLUME
  • Contact pour plus d'informations : journee-plume@dr7.cnrs.fr

À Lyon, le 11 janvier 2011, une demi-journée a été organisée par l'Université de Lyon - Lyon Science Transfert , le CNRS Rhône Auvergne et PLUME, à la délégation régionale du CNRS (Villeurbanne), sur le thème 'Comment diffuser et valoriser les développements logiciel des laboratoires à travers PLUME'. Cette demi-journée était destinée aux directions des laboratoires, chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants, ingénieurs développeurs de logiciel. Cette journée avait été prévue le 2 déc 2010 mais avait été reportée à cause de la neige.

Programme de la journée, avec les présentations en format PDF :

8h30 - 9h00 : Accueil

9h00 -10h30 : Logiciels : Aspects Juridiques et Valorisation
• La valorisation des logiciels au CNRS - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
• Valorisation et outils de maturation de projets logiciels de Lyon Science Transfert - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
Yannick Tocquet (Lyon Science Transfert) et Pascaline Toutois (CNRS-DR07)

10h30 - 11h45 : Présentation de la plateforme PLUME
• Un outil pour valoriser les développements logiciels des laboratoires - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
• Les FAQ PLUME utiles aux développeurs et expérience de la mise en place d'une politique logiciels au laboratoire d'Informatique Gaspard-Monge (LIGM) - Voir le thème Patrimoine logiciel d'un laboratoire - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
J.L. Archimbaud (CNRS, PLUME), T. Gomez-Diaz (LIGM, PLUME) et G Romier (CNRS, PLUME)

11h45 - 12h45 : Présentation par des chercheurs d’exemples de valorisation logiciel
• Lionel Soulhac (laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique) : création d'une entreprise pour valoriser des logiciels - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
• Pablo Jensen (Institut des Systèmes Complexes) : partenariat avec la société AID Observatoire pour commercialiser un logiciel - présentation en PDF Présentation au  format  PDF
• Maciej Orkisz (laboratoire CREATIS) : logiciel creatools présenté sur PLUME - fiche Fiche Plume - présentation en PDF Présentation au  format  PDF

12h45 -13h15 : Questions et Bilan

Public : Chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants et post- doctorants des laboratoires de recherche impliqués dans le développement de logiciels, et leurs directeurs d’unité

Objectifs : Donner des outils et des exemples de valorisation de logiciels aux développeurs de logiciels et aux unités de recherche

Renseignements / Contacts : CNRS : SPV, tel : 04 72 44 56 41, journee-plume [at] dr7 [dot] cnrs [dot] fr

Lieu :
Amphithéâtre de la Délégation Régionale CNRS Rhône-Auvergne
2, avenue Albert Einstein
69100 Villeurbanne
Pour y aller : consultez la page

Autres informations :
Consultez l'affiche

Fichier attachéTaille
afficheJournee_11.01.11_V3.pdf331.17 Ko

L'agence de protection des programmes (APP) et le registre Inter Deposit Digital Number (IDDN)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 24/01/11
  • Correction mineure : 23/11/12
Mots-clés

L'agence de protection des programmes (APP) et le registre Inter Deposit Digital Number (IDDN)

  • Type de ressource : article, compte-rendu, événement
  • Date de publication du document ou de l'événement : 13 avril 2010
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Les matinales du SAIC, Université Paris-Sud 11
  • Contact pour plus d'informations : http://app.legalis.net/, http://www.iddn.org/

Ce texte recueille les notes prises lors de la présentation "Logiciels : Inscription au registre IDDN", par Sylvie Rozenfeld, de l'Agence de Protection de Programmes (APP) et une partie des réponses aux nombreuses questions qui ont été posées... Cette présentation a été organisée par le Service des Activites Industrielles et commertiales (SAIC) de l'Université Paris-Sud 11 dans le cadre "Les matinales du SAIC" le 13 avril 2010.

Ces notes peuvent être inexactes, incomplètes et désorganisées, et refléter les centres d'intérêt d'une informaticienne du CNRS. Elles ont été parfois complétées. Aucune erreur dans ce texte ne peut être attribuée à Sylvie Rozenfeld ou à l'APP, ou aux organisateurs de cette matinale. Elles ont été relues par Pascal Janots, responsable du SAIC de l'UPEMLV (service de valorisation de la recherche de l'université Paris-Est Marne la Vallée) et par Anne-Catherine Letournel (LRI).

La confèrence commence, Sylvie Rozenfeld se présente : elle est juriste et son travail consiste à apporter de l'assistance juridique aux déposants à l'Agence de Protection de Programmes (APP). L'APP est une association selon la loi de 1901 et a été créée en 1982, avant que la loi de 1985 ne protège formellement le logiciel par le droit d'auteur.

Une première précision : le logiciel est protégé par la loi, pas par l'Agence de Protection des Programmes. Le logiciel est protégé du seul fait de la création, contrairement aux marques et brevets où le dépôt est constitutif de droits : il n'a pas de titre (ou document de propriété) établi ni un monopole d'une certaine durée.

Le logiciel est protégé par le droit d'auteur (N.B. voir le Code de la propriété intellectuelle - CPI). Le droit d'auteur avait été initialement conçu pour protèger la création artistique, et y faire rentrer les logiciels dans ce cadre a généré la surprise des experts juridiques. Le cadre juridique international est donné par la convention de Berne.

Le dépôt APP consiste en une déclaration sur l'honneur, ce n'est pas un titre de propriété.

Dans une oeuvre, on distingue l'originalité de la nouveauté : l'originalité est protégée par le droit d'auteur, on protège l'empreinte de la personalité de l'auteur, son style ; la nouveauté (d'un procédé) est protégée par le brevet. Il y a une seule condition pour que le droit d'auteur s'applique (et cela automatiquement) : c'est l'originalité de l'oeuvre qui représente l'apport personnel de l'auteur.

L'APP ne détermine pas l'originalité d'un logiciel, on accepte le postulat de l'originalité de l'oeuvre déposée. En cas de procès, c'est un juge qui doit prendre la décision sur l'originalité de l'oeuvre (et donc de sa protection ou pas par le droit d'auteur) : si l'on suspecte une oeuvre B d'être une copie d'une oeuvre initiale A, l'auteur de l'oeuvre B peut argumenter que l'oeuvre A n'est pas une oeuvre originale et qu'elle n'est donc pas protégée par le droit d'auteur. Le juge nomme un expert pour réaliser une étude, et décide en fonction des conclusions de cette étude si l'oeuvre A est originale (et donc protégée) et si B est une copie d'A.

Définition : Qu'entend-on par "logiciel" (en termes juridiques) ? L'arrêté du Ministre de l'Industrie du 22 décembre 1981 relatif à l'enrichissement du vocabulaire de l'informatique donne la définition suivante : « Ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données ». C'est donc un concept large.

Dans la réalisation d'un logiciel, depuis l'idée initiale (qui n'est pas protégeable par le droit d'auteur en soi-même) à sa réalisation finale, il y a une étape à partir de laquelle le logiciel va pouvoir faire l'objet d'un dépôt APP. Les idées ne sont pas protégeables par la loi pour éviter que celle-ci soit un frein à l'innovation. La loi protège la forme, la manière dont une idée va être mise en forme. Le cahier des charges, les algorithmes ne sont pas non plus protégeables. Ce qu'on protège donc dans un logiciel est le code (code objet, code source), ainsi que le matériel préparatoire. Les fonctionnalités d'un logiciel ne sont pas protégeables par le droit d'auteur, c'est plus du ressort des brevets.

Le dépôt APP d'un logiciel n'est pas exigible par la loi. Ce dépôt peut faire partie d'une stratégie de "Pre-constitution de moyens de preuve" : on peut déposer un produit quand il est finalisé, mais on peut aussi commencer par le déposer dès les premières versions du logiciel (cahier des charges...) et renouveler le dépôt avec des versions successives. Cela sert à établir des dates associées au logiciel, le plus tôt possible est le mieux. Cela oblige les possibles adversaires (dans le cas d'un problème juridique) à fournir l'effort de prouver que leur création est antérieure : le dépôt APP peut donc constituer un avantage juridique. Le seul dépôt d'un cahier des charges (en tant que matériel préparatoire) n'est pas utile s'il n'a pas un produit logiciel associé par la suite.

Quelques remarques sur les logiciels libres qui ne sont pas "libres de droits" : aux USA, les logiciels sont protégés par le "copyright" qui relève du droit économique. Le droit d'auteur (en France) donne plus de droits puisqu'il y a la distinction entre les droits patrimoniaux ("monnayables", et que l'on peut céder) et les droits moraux (qui sont éternels et non cédables, par exemple les héritiers de Victor Hugo peuvent toujours opposer le droit d'auteur à certaines oeuvres pour défendre l'oeuvre de leur ancêtre). Il n'y a pas cette distinction entre les droits moraux et patrimoniaux dans le droit du copyright. Donc les licences de logiciels libres cèdent beaucoup de droits qui, aux USA, appartiennent à l'auteur (contrairement à ce qui arrive avec le droit d'auteur en France). En France, tout droit qui n'est pas explicitement octroyé est interdit.

Le droit d'auteur protège les créateurs, mais dans le cas d'un logiciel, il arrive souvent qu'il y ait plusieurs développeurs. Le CPI distingue, entre autres types, les oeuvres collectives, dont les droits (d'auteur) appartiennent à la personne morale qui initie l'oeuvre (N.B. On prend souvent l'exemple d'un dictionnaire pour ce type d'oeuvre : les auteurs des définitions ne sont pas auteurs de l'oeuvre collective).

Sauf dispositions particulières, c'est l'employeur d'un développeur qui est propriétaire des droits patrimoniaux du logiciel. Par exemple, des dispositions contraires à cette clause peuvent être incluses dans un contrat.

En matière de logiciel, le dépôt n'est pas prévu par la loi. En plus de l'APP, il y a d'autres possibilités pour établir des preuves (principalement sur la date associée au logiciel pour déterminer son orginalité). Il faut être certain de la fiabilité de ces preuves d'un point de vue légal. En voici quelques possibilités (N.B. j'ai complété la liste) :

On mentionne parfois l'enveloppe Soleau, produit de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) comme moyen de constituer une preuve de date pour une création, mais cette enveloppe ne doit pas comporter de “corps durs” (par exemple un CD, ou autre moyen contenant les sources d'un logiciel). Ce moyen sert donc à dater une description (texte) ou une reproduction en deux dimensions (schémas, dessins, photos, etc.) de votre logiciel.

L'APP compte plus de 12.000 adhérents : entités, particuliers, laboratoires, toute sorte de public peut adhérer l'APP (N.B. Des entités comme le CNRS, l'INRIA sont adhérentes à l'APP).

Pour déposer un logiciel, l'APP propose à ses adhérents deux enveloppes en plastique scellées qui vont contenir des CDROM à l'intérieur avec un (même) numéro d'ordre. Une fois que ce type d'enveloppe est fermé, son ouverture implique son déchirement et l'enveloppe perd sa valeur juridique. Le numéro d'ordre indique l'inscription du logiciel contenu dans le CDROM au repertoire IDDN (Inter Deposit Digital Number). Une enveloppe sera gardée en lieu sûr par l'APP, l'autre reste aux mains de l'adhérent. L'expert mandaté par un juge peut ouvrir l'enveloppe scellée de l'adhérent pour effectuer une étude. Une nouvelle enveloppe sera utilisée après l'étude pour contenir à nouveau le logiciel sous enveloppe scellée. Lorsqu'un expert est mandaté par un juge pour réaliser une expertise juridique, il mettra en place des séances de travail pour confronter les deux parties.

L'utilisation de CDROMs pose le problème de la pérennité du support. Il y a d'autres moyens pour dater un logiciel, mais la personne ou entité doit garder le logiciel (son contenant) dans un lieu sûr, à l'abri des incendies, vols et autres incidents.

Un dépôt APP consiste donc en :

  • un logiciel dans une enveloppe plastique scellée (en deux exemplaires),
  • un formulaire avec une demande de dépôt et la déclaration sur l'honneur,
  • un numéro IDDN (Inter Deposit Digital Number),
  • et un certificat délivré par l'APP.

On peut réaliser plusieurs types de dépôts : un dépôt de diffusion (attention : cette procédure ne permet pas l'accès contractuel aux sources), un dépôt des sources (permet un accès aux sources sous réserve d'une autorisation explicite écrite), ou un dépôt controlé (qui garantie que le dépôt a fait l'objet d'une vérification par un tiers, c'est un service payant de l'APP). L'APP propose aussi une procédure de référencement de logiciel, moins chère que le dépôt. Il faut adhérer à l'APP pour pouvoir réaliser un dépôt.

Le formulaire à remplir donne des actes juridiques, indique le nom du logiciel, qui fait le dépôt... En cas de plusieurs titulaires des droits, il y a un un seul déposant (appellé mandataire), indépendamment des accords de pourcentages de titularité que les propriétaires ont décidés. Le dépôt est effectué par les détenteurs des droits patrimoniaux (ie. les propriétaires du logiciel). La seule date garantie par le dépôt est la date du dépôt (pas la date du contenu du CDROM), le dépôt retro-actif n'est pas possible. C'est un acte déclaratif et pas constitutif de droit. On déclare ce qu'on peut prouver.

Dans un dépôt APP, il est possible d'inclure du code externe (qui n'appartient pas aux déposants). Alors on utilise la formule "sous réserve de droits de tiers" qui indique qu'on ne revendique pas des droits sur le code dont on n'a pas la propriété.

Dans le cadre d'une collaboration internationale pour le développement d'un logiciel, il faut la signature des partenaires étrangers détenteurs de droits. Il peut arriver que le dépôt APP soit utile dans une procédure juridique étrangère, mais aussi que ce dépôt ne soit pas reconnu par un tribunal étranger.

Une question a été posée sur un logiciel obtenu de la traduction d'un premier dans un autre language informatique. C'est la même situation que dans la traduction d'un livre, il s'agit d'une oeuvre dérivée : le traducteur apporte son empreinte, mais s'appuie dans une oeuvre pré-existante. L'auteur de la première oeuvre est aussi auteur de l'oeuvre derivée.

Une autre question a été posée sur le dépôt d'accès aux sources : si l'entreprise disparaît, les utilisateurs peuvent aller à l'APP pour recupérer le code source déposé si c'est ainsi prévu dans le contrat.

Ma conclusion personnelle est qu'il est très important d'associer une première date à tout logiciel (ou à son matériel préparatoire), et aussi aux différentes versions du logiciel, surtout s'il y a apport de nouvelles fonctionnalités importantes. Ces dates doivent avoir une valeur juridique pour pouvoir faire face à des problèmes légaux (assez rares dans notre communauté d'Enseignement Supérieur et Recherche, mais possibles).

Il me semble aussi important de faire attention à la documentation (et aux dates des versions différentes) qui doit accompagner le logiciel, et qui est soumise (article L113-9 du CPI) aux mêmes conditions que le logiciel lui même en termes de détenteurs de droits patrimoniaux.

Plusieurs moyens sont à la disposition des propriétaires des logiciels pour établir ces dates, chacun doit prendre le moyen le plus adapté à sa situation et à ses moyens économiques. Dans les laboratoires, il est possible d'utiliser le cahier du laboratoire (voir par exemple http://www.cnrs.fr/infoslabos/cahier-laboratoire/) pour inscrire et dater les évolutions d'un logiciel.

Des institutions comme le CNRS et l'INRIA utilisent les dépôts APP pour connaître et gèrer leur patrimoine logiciel, mais nous pensons que cette procédure n'est pas très bien adaptée à tous les types de logiciel qui sont développés aux laboratoires (voir par exemple le Guide laboratoire pour recenser ses développements logiciels).

Une question intéressante associé à ce sujet : quelle est la valeur légale des dates associées à un logiciel par une forge ?

Supports de cours et de TP ENVOL 2010 (Formation pour le dEveloppemeNt et la ValOrisation des Logiciels en environnement de recherche)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 05/01/11
  • Correction mineure : 21/11/11
Mots-clés

Supports de cours et de TP ENVOL 2010 (Formation pour le dEveloppemeNt et la ValOrisation des Logiciels en environnement de recherche)

L'école

Cette école ENVOL2010 (formation pour le dEveloppemeNt et la ValOrisation des Logiciels en environnement de recherche) est la suite logique de celle qui a été organisée en 2008 portant sur la valorisation des développements logiciels des laboratoires de recherche. ENVOL 2008 avait  permis de faire découvrir et d’approfondir les concepts de développements collaboratifs et de valorisation des logiciels. ENVOL2010 a poursuivi dans cette voie, en présentant une vision plus concrète des outils de développements. Les objectifs étaient de permettre aux chercheurs, ingénieurs ou doctorants d'utiliser ces outils sur un projet concret, afin d'acquérir les connaissances et les bonnes pratiques du développement logiciel et des outils associés.

Elle a eu lieu du 27 septembre au 1er octobre 2010, à Autrans avec 67 participants (stagiaires et intervenants), développeurs de différents laboratoires ou services CNRS, INRA, INRIA, Universités...

Elle a été financée par le CNRS, co-organisée par PLUME et les réseaux Calcul et DevLog.

Cette formation avait pour objectifs :

  1. de présenter et de mettre en pratique les différents outils de développement nécessaires tout au long du cycle de vie d'un logiciel ou d'un code de calcul dans le contexte d'un laboratoire de recherche,
  2. d'être un lieu de rencontres et d'échanges pour les ingénieurs, chercheurs et doctorants qui développent dans les laboratoires de recherche et qui peuvent être isolés dans cette activité au sein de leur entité.

Les cours et TP

Cycle de vie logiciel, outils de conception, UML

Cours

Intervenant: Laurent Perochon, INRA

Support du cours 1, support du cours 2résumé du cours

  1. cycle de vie du logiciel
  2. méthode de développement (agile ou non ?)
  3. modélisation conceptuelle (séparer le modèle des aspects purement technique, formalismes graphiques : Forrester, DEVS, UML)
  4. l'approche objet (en s'appuyant sur UML)
  5. UML aperçu général et surtout Classe, activité, état, séquence

TD UML

Intervenant: Laurent Perochon, INRA

Support du TD1support du TD2

TP UML avancé 

Intervenant: Laurent Perochon, INRA

TP UML sous Eclipse, avec la partie UML de topcased, diagrammes d'activités et de séquences

Bonnes pratiques de programmation

Intervenants: Véronique Baudin, LAAS, Violaine Louvet, ICJ

Support du cours

  1. Gestion de Projets
    1. Etude des Besoins, phases d'analyse, de conception, tests
  2. Qualité logicielle
    1. Référentiels existants
  3. Sécurité
  4. Règles de programmation
    1. Règles de nommage
    2. Ecriture de fonctions, c
    3. Commentaires
    4. Mise en forme
    5. Spécificités de certains langages
  5. Standards et normes
    1. Normes des langages
    2. Problématiques des flottants
  6. Analyse de code
    1. Analyse statique
    2. Analyse dynamique
  7. Métriques

Outils de développement, pratique de Cmake et des autotools

Cours

Intervenant: Johan Moreau, IRCAD

Support du cours

Le but de ce cours est de découvrir les outils de construction d'applications dans le contexte d'un laboratoire de recherche. Le cours repositionnera le contexte et les enjeux de la construction d'application et les éléments connexes, puis se focalisera sur les outils traditionnels (autotools, cmake, scons, qmake) de la communauté. Enfin quelques pistes seront données sur les outils annexes et les évolutions à prévoir.

TP CMake

Intervenant: Loïc Gouarin, Laboratoire de Mathématique d'Orsay

Support du TP, Sources du TP

  1. Création d'un projet simple
  2. Création d'un projet utilisant une bibliothèque tierce
  3. Création d'une bibliothèque
  4. Ajout de tests au projet via CTest

TP autotools

Intervenant: Matthieu Herrb, LAAS

Support du TP, Sources du TP

Mise en oeuvre de automake+autoconf+libtool pour gérer la compilation d'un projet

  1. création d'un projet simple : un programme C ou C++
  2. ajout d'options de configuration
  3. création d'une bibliothèque partagée
  4. ajout d'une nouvelle macro dans automake pour gérer la documentation.

Outils de gestion de versions, pratique de subversion et de git

Cours

Intervenant: Matthieu Herb, LAAS

Support du cours

  1. Un peu d'histoire
    1. De SSCS aux systèmes distribués.
  2. Utilisation isolée
    1. commits, branches, manipulation de l'historique, ...
  3. Le développement centralisé
    1. serveurs, gestion de conflits,....
  4. Les systèmes distribués
    1. opérations de push/pull, différents types de workflow, sécurité
  5. Intégration dans un IDE.
    1. exemple: plugin eclipse.
    2. outils connexes: cgit, frontaux graphiques,...

TP GIT

Intervenant: Matthieu Herrb, LAAS

Support du TP, Sources du TP

  1. création d'un projet
  2. utilisation isolée
  3. plugin eclipse
  4. utilisation distribuée
  5. push / pull / fusion de branches
  6. récupération d'erreurs

TP Subversion

Intervenant: Konrad Hinsen, Centre de Biophysique Moléculaire

Support du TP

  1. Les premiers pas avec un dépôt local
  2. La vie quotidienne: faire des modifications et les enregistrer
  3. Participer à un projet de développement en équipe
  4. Gestion des conflits

Outils de génération de documentation

Intervenant: Florent Langrognet, Laboratoire de Mathématiques de Besançon

Support du cours

  1. Historique
  2. Principaux outils de générations automatiques de documentation (javadoc, Doxygen, ...)
  3. Un outil de génération de doc, comment ça marche ? Utilisation, syntaxe, balises,...
  4. Documentations générées
  5. Un exemple détaillé : Doxygen

Outils de débogage, pratique autour des langages C/Fortran/C++ et Python

Cours

Intervenant: Romaric David, Direction Informatique - Departement Expertise pour la Recherche, Univ Strasbourg

Support du cours

Le cours présentera les raisons qui pourraient vous inciter à utiliser un débogueur.
Nous commencerons par détailler les raisons qui justifient d'initier une phase de débogage,
en particulier les erreurs à l'exécution (programme qui "se plante") ou les erreurs de
traitements (programme qui "calcule faux").
Nous présenterons les méthodes d'inspection de programmes : mise en place de points d'arrêts, observation et modification de variables.
Enfin, le cours précisera les différentes étapes pratiques et les outils logiciels à votre disposition.

TP débogage Python

Intervenant: Konrad Hinsen, Centre de Biophysique Moléculaire

Support du TP, Sources du TP

  1. L'analyse "post-mortem" avec pdb
  2. Inspection de variables
  3. Points d'arrêt
  4. L'utilisation d'un debuggueur graphique

TP débogage Fortran-C-C++

Intervenant: Romaric David, Direction Informatique - Departement Expertise pour la Recherche, Univ Strasbourg

Support du TP

Débogage d'un code Fortran et /ou C/C++ sous gdb puis ddd (ou alors seulement ddd ?)
Visualisation des données en mémoire.

Outils de packaging, pratique autour de python et de automake

Cours 

Intervenant: Konrad Hinsen, Centre de Biophysique Moléculaire

Support du cours

  1. Pourquoi s'intéresser au packaging
  2. Les outils pour le packaging
  3. Les étapes du packaging:
    1. Choisir les fichiers et leur arrangement
    2. Identifier les dépendences
    3. Préparer l'installation sur une machine inconnue
    4. Documentation

TP Packaging Python 

Intervenant: Konrad Hinsen, Centre de Biophysique Moléculaire

Support du TPSources du TP

Utilisation du module distutils de Python pour

  1. préparer un programme Python pour la distribution
  2. préparer un programme Python+C pour la distribution
  3. installer un programme Python ou Python+C

TP Packaging avec les autotools

 Intervenant: Matthieu Herrb, LAAS 

Mise en oeuvre de automake+autoconf+libtool pour gérer le packaging d'un projet.

Outils de forges, utilisation de FusionForge et de Redmine.

Cours

Intervenant: Franck Pérignon, LJK

Support du cours

Le but de cette présentation est d'apprendre à utiliser une forge, en tant que membre ou administrateur d'un projet.

  1. Introduction
    1. qu'est-ce qu'un forge ?
    2. quelques exemples de forges déja en place, historique
    3. distinction forge et logiciel de forge
  2. Principes généraux d'utilisation
    1. notion de visiteur/utilisateur/administrateur
    2. notion de projet
  3. Revue des différents outils disponibles
  4. Bonus éventuel: retours sur la mise en place et l'administration d'un forge.

TP Gforge

Intervenant: Franck Pérignon, LJK

  1. Revue des différents outils disponibles
  2. TP pour ce dernier point.

TP Redmine

Intervenant: Jean-René Rouet, IN2P3

Support du cours, Support du TP

Environnement de développement, pratique d'Eclipse et de Kdevelop

Cours

Intervenant: Pascal Dayre, IRIT

  1. Généralités
  2. Les différentes fonctionnalités des IDEs
  3. Les outils de référence
  4. Integration pour la gestion de l'activité
    1. Le serveur SVN pour gérer le cycle de vie des sources
    2. Les méthodes Agiles (user story, sprint)
    3. La gestion du cycle de vie du logiciel
    4. La planification de l'activité avec la méthode Scrum et le serveur icescrum
    5. L'IDE Eclipse
    6. Le plugin mylyn d'Eclipse pour la gestion des tâches
    7. Le connecteur Mylyn-Icescrum
    8. Retour d'expérience

TP KDevelop

Intervenant: Florent Langrognet, Laboratoire de Mathématiques de Besançon

Support du TP, présentation de KDevelop

Même si KDevelop est un IDE disponible pour de nombreux langages (une quizaine), c'est pour le C++ qu'il propose le panel de fonctionnalités le plus large. Le but de ce TP sera de montrer les principales fonctionnalités :

  1. construction de projet (avec cmake)
  2. génération automatique de documentation
  3. systèmes de gestion de version
  4. debugger
  5. possibilité de l'éditeur de classes, de textes : refactoring, navigation rapide, utilisation de fonctions, ...

TP Eclipse

Intervenant: Dirk Hoffmann, IN2P3

Eclipse est écrit entièrement en Java et offre de loin le plus de support et de fonctionnalités pour ce langage. Cependant, son architecture modulaire permet d'inclure des greffons autant pour le support de tout langage informatique, ainsi que des passerelles vers les SGC, voire des outils complets de conception UML, commerciaux ou libres.
Le TP se restreint aux aspects suivants :

  1. utilisation de l'éditeur
  2. aides à l'écriture du code et à la génération de documentation
  3. projets, perspectives, navigation, refactoring
  4. debug
  5. tests unitaires
  6. compilation et packaging
  7. CDT - C/C++ development toolkit
  8. connexion à SVN
  9. installation de plugins
  10. diagrammes UML avec GreenUML

Table Ronde

Des acteurs nationaux du développement logiciel en environnement de recherche face aux besoins

avec Véronique Baudin, Konrad Hinsen, Loïc Gouarin, Hervé Richard, Jean-Luc Archimbaud

Réseau Calcul, réseau DEVLOG, enquête forges.

  1. Présentation rapide des projets-actions de CALCUL, DEVLOG, à l'INRA, PLUME
  2. Questions de la salle aux participants sur ces présentations
  3. Discussion avec la salle sur les besoins des développeurs en terme de
    valorisation-reconnaissance de leur travail
    informations-formations
    outils
  4. Forge ESR : bilan de l'enquête et propositions

Journées MATHRICE - Octobre 2010

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 02/12/10
  • Correction mineure : 02/12/10
  • Fiches logiciel PLUME connexes : Drupal

Journées MATHRICE - Octobre 2010

Ces journées Mathrice ont eu lieu les 5, 6 et 7 octobre 2010 au Laboratoire de Mathématiques de l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) à Aubière.

Les PDF sont disponibles sur le site de Mathrice.

Mardi 5 octobre 2010

  • Mot de bienvenue - Détails techniques - Mickael Heusener, Philippe Depouilly, Damien Ferney
  • Exposé visio - p’tit crem : retour d’experience et visio PLM - Philippe Depouilly, Nicolas Vuilmet
  • Drupal - Kenji Lefevre-Hasegawa
    Fiche Fiche Plume Drupal en lien avec cette présentation
  • Petits outils de gestion de switchs et de bornes wifi, problématique de cartographies d’informations sur des serveurs - Emmanuel Halbwachs, Albert Shih, Joël Marchand
  • PRA / replication wan, asynchrone, incrementale, de snapshots ZFS - David Delavennat
  • CUDA et GPGPU appliquées à la mécanique des fluides - Vivien Clauzon

Mercredi 6 octobre 2010

  • Retour d’expérience commissions d’évaluation - Joël Marchand
  • Virtualisation des postes de travail - William Guyot
  • Rudiments de gestion comptable et financière - Jacques Cavaillé
  • Discussion RNBM - Evolutions des accès aux revues électroniques - Odile Luguern
  • Usage raisonné des jetons matlab - Benoît Metrot, Philippe Depouilly
  • BootOnHttp / BootOnSan - David Delavennat
  • Discussion MATHRICE, Shibolleth, Implication des laboratoires - PLM-TEAM
  • Que devient PLACO - PLACO-Team
  • Réunion PLACO (ouverte à tous)

Jeudi 7 octobre 2010

  • Utilisations et compilations de paquets .rpm .deb - Stéphane Aicardi
  • Langage de script : les alternatives aujourd’hui - Jacquelin Charbonnel
  • Discussions autour du renouvellement du GDS - Philippe Depouilly + admin
  • Les prochaines journées - Dijon, bilan - buffet
  • Réunion support

 

JDLL (Journées Du Logiciel Libre) - Lyon - Oct 2010

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 23/11/10
  • Correction mineure : 23/11/10

JDLL (Journées Du Logiciel Libre) - Lyon - Oct 2010

Les 14, 15 et 16 octobre 2010 ont été organisées les XIIe Journées Du Logiciel Libre (JDLL) à Lyon (Villeurbanne).

Les PDF des présentations ci-dessous sont disponibles sur le site des JDLL. Consultez ce site pour les télécharger.

Présentations

  • Modélisation d'un site gallo romain avec Blender - Patrice Guenon
    Fiche Fiche plume Blender en lien avec cette présentation
  • PollO, une solution d'enquête en ligne - Pierre Cros
  • PLUME outil pour trouver un logiciel validé ou faire connaître ses développements - Jean-Luc Archimbaud
  • Rédiger une thèse avec OpenOffice.org - Jean-Baptiste Faure
    Fiche Fiche Plume OpenOffice.org en lien avec cette présentation
  • Zotero, Firefox et OpenOffice.org : gestion de réf. biblio collaborative - Vincent Mabillot
    Fiches Fiche Plume en lien avec cette présentation : Fiche Plume ZoteroFiche Plume FirefoxFiche Plume OpenOffice.org
  • HAL, une archive ouverte pour diffuser le savoir et la culture scientifique - Daniel Charnay
  • Persée, référencement libre de revues scientifiques - Viviane Bouletreau
  • La migration d'une bibliothèque vers un SIGB libre - Dominique Cottart
  • Table ronde : Peut-on faire l'impasse du libre dans l'enseignement public et la recherche ? - Vincent Mabillot
  • Ouverture des XIIe Journées Du Logiciel Libre - Antoine Gallavardin
  • Un ERP open source : un choix stratégique d'avenir - Raphaël Maudet
  • Savez-vous parler de Libre à votre boss ? François Letellier
  • Libre-entreprise : des entreprises qui fonctionnent comme les communautés - Pierre Cros
  • Gérer des milliers de clients légers avec LTSP-Cluster - Patrice Albaret
  • ERP Open sources : comparatif Dolibarr vs OPENBRAVO - William Piedfort
  • LemonLDAP::NG 1.00 en avant-première - Clément Oudot
  • Présentation de la supervision libre - Olivier Li Kiang Cheong
  • GOsa² : Facilitez vous la vie en centralisant la gestion de vos systèmes - Benoît Mortier
  • Retour de migration OOo Mairie de Voreppe - Laurent Godard 
  • WPKG - Déploiement silencieux et automatisé de paquets pour Windows - Fabrice Flore-Thébault
  • Retour de migration OOo Mairie de Chassieu - Léry Jicquel
  • Exploiter OpenStreetMap - Arno Renevier
  • FusionInventory : gestion de parc informatique - David Durieux
  • Configuration centralisée des postes clients avec Gaspacho - Emmanuel Garette
  • Xen + DRBD = Haute disponibilité ? - Antoine Gallavardin
  • Entrez dans le Web Sémantique avec CubicWeb
  • Intégration du logiciel libre en entreprise - Tangui Morlier
  • Communiquer avec des logiciels libres - Vincent Mabillot
  • Présentation d'un outil de visualisation d'information : floating points - Samir Bellabes
  • Zikula : un CMS ou un Framework ? - Vincent Mabillot
  • HTML Timing - Fabien Cazenave
  • Asterisk : la téléphonie libre - Jean-Pierre Ramoul
    Fiche Fiche Plume Asterisk en lien avec cette présentation
  • Movim, projet de réseau social décentralisé, oui mais pourquoi faire ? - Florian Farge
  • XMPP ; Développement rapide et puissant d'applications connectées - Sonny Piers
  • StatusNet, le micro-blogging libre et décentralisé - Philippe Scoffoni
  • La route vers GNOME 3 - Vincent Untz
  • Héberger son site personnel avec Plone - Encolpe Degoute
    Fiche Fiche Plume Plone en lien avec cette présentation
  • Les batailles en cours autour du Logiciel Libre - Jeanne Tadeusz
  • Démarrer rapidement un site avec Drupal 7 - Léon Cros
  • HTML 5 et Firefox 4 : perspectives pour le Web - Sonny Piers
  • Le logiciel libre, outil d'intégration des handicapés - Jean-Philippe Mengual
  • Introduction au langage ooc - Amos Wenger
  • Développement Agile avec CMake, CTest et CDash - Julien Jomier
  • OpenOffice.org 10 ans et tout l'avenir devant lui - Jean-Baptiste Faure
    Fiche Fiche Plume OpenOffice.org en lien avec cette présentation
  • Introduction à l'openSUSE Build Service - Vincent Untz
  • OpenOffice.org est open source. Vous vous souvenez ? - Cédric Bosdonnat
    Fiche Fiche Plume OpenOffice.org en lien avec cette présentation
  • Concevoir une feuille de styles avec OOo Writer - Jean-Yves Royer
  • Les femmes et Mozilla - Delphine Lebédel
    Fiche Fiche Plume Mozilla en lien avec cette présentation
  • Les Certifications Linux LPI - Eric Deschamps
  • Comment est développé Ubuntu ? - Didier Roche
    Fiche Fiche Plume Ubuntu en lien avec cette présentation
  • Tor, outil de lutte contre la censure sur Internet - Michael Scherer
  • Outil Système Complet d'Assistance Réseau OSCAR - Jean-Francois Tissoires
  • La recherche collaborative sur le Web avec Seeks, un enjeu pour le logiciel libre - Emmanuel Benazera
  • Plone : du site web à l'application métier - Encolpe Degoute
    Fiche Fiche Plume Plone en lien avec cette présentation
  • Cloture des XIIe Journées Du Logiciel Libre - Antoine Gallavardin

Journées MATHRICE - Mars 2010

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 04/11/10
  • Correction mineure : 18/11/10
Mots-clés

Journées MATHRICE - Mars 2010

Les 23, 24 et 25 mars 2010 ont été organisées les journées Mathrice à Amiens au LAMFA (Laboratoire Amiénois de Mathématique Fondamentale et Appliquée).

Les PDF sont disponibles sur le site de Mathrice.

Mardi 23 mars 2010

Mise en oeuvre d’une plate-forme collaborative utilisant la virtualisation pour chaque service - Nicolas Vuilmet, Jacquelin Charbonnel, Damien Ferney.

Mercredi 24 mars 2010

  • Stockage

Active circle, cloud storage - Joël Marchand, Stéphane Aicardi, David Delavennat et Philippe Depouilly, table ronde.

  • No Machine

Connexion accès distant - Gérard Lasseur.

Survol des problématiques autour de LDAP (mise en oeuvre, structuration, configuration des clients) - Table ronde, fil rouge Laurent Renault.

  • PLM

Point sur la plate-forme actuelle http://plm.math.cnrs.fr - Laurent Azema, Jacquelin Charbonnel, Damien Ferney, Michel Lecoq.

  • RNBM

Avenir des bibliothèques de maths, PPF et abonnements électroniques - Odile LUGERN, directrice du GDS RNBM.

  • MacOS X

Système, sauvegarde time machine - Gérard Lasseur.

  • ANGD

Bilan ANGD 2009 (évaluation à chaud et à froid), discussion futur thème possible - Florence Hamet, Gérard Grancher.

Jeudi 25 mars 2010

  • VPN

VPN road warrior et site-to-site avec pfsense - Zouhir Hafidi.

  • ITA

Campagne d’avancement ITA (au niveau DR et national) : retour d’expérience 2009 - Gérard Grancher et Philippe Depouilly.

  • Mathrice

Projets et point financier - Philippe Depouilly.

Présentations et vidéos de la journée JoSy-PLUME 'Les outils libres de base utiles à tout ASR (Administrateur Système Réseau)' 22 nov 2010 à Paris

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 07/12/10
  • Correction mineure : 07/12/10
Mots-clés

Présentations et vidéos de la journée JoSy-PLUME 'Les outils libres de base utiles à tout ASR (Administrateur Système Réseau)' 22 nov 2010 à Paris

  • Type de ressource : événement
  • Date de publication du document ou de l'événement : Nov 2010
  • Auteur(s) ou responsable(s) :

    RESINFO et PLUME

  • Contact pour plus d'informations : josy-plume.outils-libres-asr@listes.resinfo.org

RESINFO et PLUME ont organisé une journée JoSY-PLUME sur le thème 'Les outils libres de base utiles à tout ASR' (ASR pour Administrateur Système et Réseau) à l'ESPCI, Paris, le 22 novembre 2010. Environ 70 personnes présents sur place ont assisté à cette journée et au moins autant à distance.

Actuellement cette page contient les présentations en PDF Présentation au  format  PDF et les vidéos enregistrées Vidéo.png au format ram. Les vidéos au format MP4 sont en cours de préparation.

Une page similaire est disponible sur le site de RESINFO.

Contexte et objectifs

Les ASR (Administrateurs Système et Réseau) entrés récemment dans les laboratoires de recherche et les universités ou qui sont en poste seul informaticien dans leur environnement, se retrouvent souvent démunis face au nombre et à la variété des tâches qui incombent à l'administrateur système et réseau.

Dans ce dédale de besoins une personne isolée peut avoir du mal à assurer les tâches fondamentales ; se former, repérer les outils logiciels adaptés au contexte puis les administrer correctement.

Le but de cette journée visait à la découverte de logiciels de base utiles dans le métier d'ASR au quotidien.

Cible et principe

Cette journée a ciblé plus particulièrement les ASR nouvellement recrutés et les ASR qui voulaient approfondir ou élargir leurs compétences pour avoir une vision globale des outils libres utiles pour le travail d'ASR.

La journée a présenté pour chaque service que doit assurer un ASR, une liste d'outils disponibles avec une présentation détaillée d'un de ces outils en s'appuyant sur les fiches PLUME existantes. En accord avec les responsables thématiques PLUME du thème ASR, les auteurs des fiches retenues avaient été sollicités pour présenter les logiciels.

Comité de programme et d'organisation

Anne Facq (CRPP et RESINFO),
Jacquelin Charbonnel (LAREMA),
Maurice Libes (COM),
Geneviève Romier (CNRS et PLUME),
Olivier Boebion (Obs Villefranche et RESINFO),
Jean-Yves Hangouet (Obs Strasbourg et RESINFO),
Jean-Luc Archimbaud (CNRS et PLUME).

Retransmission en direct - enregistrement

La journée a été retransmise en direct sur Internet par la cellule webcast du CCIN2P3 et enregistrée. Les enregistrements sont accessibles au format ram à la même adresse.

Présentations

Les liens ci-dessous repérés par Présentation au  format  PDF permettent d'accéder aux transparents en PDF, par Vidéo.png aux vidéos enregistrées au format ram.

3 outils fédérateurs : comptes, partages réseau et impression

2 outils de session interactive

Autour du web

Gestion de parc

Sauvegarde

Monitoring

Clonage

  • 16h15-16h30 : Clonage de stations : Clonezilla : Fouad Fezzi (CRI Université Avignon) : PDF Vidéo Fouad Fezzi format ram
    Fiche DRBL/Clonezilla Plume
  • 16h30-16h45 : clonage et déploiement de système d'exploitation et de logiciels sur les postes PCs : Fog : Christophe Jenaux (Université Rennes 2) : PDF Vidéo.png
    Fiche Fog Plume
  • 16h45-17h00 : questions/réponses Vidéo.png

Séminaire JoSy "ASR pour la science" - oct 2010

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 20/10/10
  • Correction mineure : 20/10/10
Mots-clés

Séminaire JoSy "ASR pour la science" - oct 2010

Les 14 et 15 octobre 2010 a été organisée par RESINFO une rencontre JoSy à Bordeaux dont l'objet était de présenter un ensemble de réalisations de type administration systèmes et réseaux en relation directe avec des expériences scientifiques, ces réalisations pouvant faire appel à des technologies ou des architectures diverses.

Les PDF et les vidéos sont disponibles sur le site de la conférence.

Jeudi 14 octobre

  • Les différentes phases de la vie d’un projet de recherche : de sa naissance à sa mise en production et plus encore... - Guilhem Savel (LABRI)
  • Cluster de calcul et stockage au laboratoire de géophysique interne et technophysique - projet whisper - Patrick Fulconis (LGIT)
  • Conception d’une ferme de calcul pour la plateforme bio-informatique ATGC - Stéphane George (LIRMM)
  • Mobilnet, Réseau pour expériences mobiles (GLAST/FERMI ) - Serge Bordère (CENBG)
  • Contrôle et gestion sécurisés à distance d’un dispositif de mesures : ATLAS - Régis Devreese (IMS)

Vendredi 15 octobre

  • Le stockage des données expérimentales et les moyens de calcul du Synchrotron SOLEIL - Philippe Martinez (Soleil)
  • Marvelig, une plate-forme pour l’informatique ambiante - Alban Chazot (LIG)
  • MeteoLive : Acquisition en temps réel de données Météo pour le service d’Observation d’un laboratoire d’océanologie - Christophe Yohia et Maurice Libes (Centre d’Océanologie de Marseille)
  • Méso-centre de l’UdS : une mutualisation des moyens de calcul en symbiose - Romaric David (Université Strasbourg)
Syndiquer le contenu